Dans l'Obs, des jeunes gens découvrent qu'ils furent l'objet d'un trafic d'enfant au Sri Lanka; d'autres revendiquent la liberté n'être "ni fille, ni garçon", l'ultime révolution sexuelle. Le Point célèbre le renouveau des catholiques, quand la Croix veut réparer l'Eglise. La Vie me dit que croire permet de guérir.

On parle d'une petite fille perdue dans le désert... 

Et on parle de son oncle qui est parti la chercher, qui est à la une du Journal du centre, France bleu a aussi raconté cette histoire, celle de Jana qui a 7 ans et que son père avait emmené au Califat de Daech, Jana serait dans un camp de réfugié, avec croit-on une famille libyenne et samedi dernier, pour elle, Mostafa Tarbouni, son oncle, est parti en Syrie, tout seul; il a quitté la Nièvre où il est arbitre de football, il a pris l'avion pour Erbil en Irak puis a franchi la frontière, il est allé dans la république kurde du Rojava, il fait attention dit-il au journal du Centre; Jana a une tache de naissance sur la cuisse, il ne sait pas dans quel état elle sera quand il la reverra.  Et les cinéphiles penseront à un vieux western où John Wayne cherchait sa nièce enlevée par des indiens, nous avons toujours une prisonnière du désert, c'est une petite fille de chez nous et son oncle Mostafa est un brave de notre temps, il donne de ses nouvelles par what's app. 

Dans l'Express, un papa raconte comment a récupéré et rééduqué ses fillettes, que leur maman avait enlevées pour les emmener en Syrie.  La bravoure s'impose à nous, car le destin nous force.   

Dans l'Obs, bravoure de ces jeunes gens qui furent adoptés au Sri Lanka, dans les années 80, ont réalisé adultes qu'ils avaient été volés, parfois même conçus pour l'adoption dans des fabriques de bébés, et avec leurs parents, ils affrontent l'horreur d'avoir été des marchandises...  

Dans le Point, d'autres jeunes gens se forcent à être braves et s'entraînent aux armes, recrutés sans vocation par une armée en mal de troupes, sollicitée par l'opération sentinelle. des vétérans de nos guerres les forment, fiers et dépités à la fois, mais un jeune homme qui a peur de son arme, s'accroche, il sera cuisinier. Voilà la génération sentinelle. Et cette beauté militaire tranche avec la lourdeur qui émane du lycée militaire de Saint-Cyr, où assure Libération, le harcèlement, le sexisme sévissent toujours, en dépit des autorités.  

Dans Midi Libre, pose un brave, on le surnomme Casti ; jeune supporter de football qui perdit un œil en septembre 2012 devant la stade de la Mousson, d'un tir de balle de défense, et 6 ans et demi après enfin, la justice lui accorde une indemnité, 62 700 €, il s'est battu si longtemps....  

Dans Paris Match, voici Priscilla, 44 ans. Amputée de ses quatre membres en 2011 après avoir été infectée au CHU de Bordeaux. Elle s'est battue de volonté et d'argent aussi, elle avait cette chance. Elle marche grâce à des prothèses implantées dans son tibia, 300.000 euros, et il y a un mois, le 22 février, dans un hôpital de Pennsylvanie, les chirurgiens lui ont greffé les mains d'une jeune fille décédée à 17 ans, 350.000 dollars pour que Wonder woman,  ainsi la surnomme son mari, son mari puisse à nouveau caresser ses enfants...     

Dans la Vie, on me présente un tétraplégique qui remarche, après avoir pensé tellement fort que cela reviendrait,  et la Vie me dit que les chemins de la guérison passent aussi par notre cerveau. Cela s'appelle la médecine intégrative, elle allie la science à la force du malade, elle vient d'Hippocrate, et aussi de notre vieille foi, : un neurologue le docteur Moulonguet m'invite à croire, comme au moyen âge où l'on ressuscitait, car si nous croyons collectivement aux miracles, ils reviendront sur nos lits de malades...  

Et le catholicisme est en débat dans les journaux...  

Et il hésite ce catholicisme entre ses fiertés et ses hontes, et se redresse pour survivre.  La croix et  le Pèlerin appellent les croyants à l'aide dans une campagne et un hashtag, #réparonsleglise,  il faudrait revenir dit le journal aux écritures,  retrouver le style de Jésus, comprenez  "sa manière d'habiter le monde par l'hospitalité, l'absence de mensonge et la concordance avec lui-même"; ce sont les mots d'une dominicaine, philosophe et théologienne véronique Margron,  dont le dernier livre s'appelle "un moment de vérité"...   

Est-il habité de cette même vérité, François Xavier Bellamy auquel le Point donne la une, car in réveillerait la droite, le chef de file LR aux européennes, mais ce n'est pas tant la droite qui intéresse le journal que le catholicisme du jeune homme, et au-delà dit le point, ce frémissement, cette contre révolution que mèneraient en France des catholiques qui s'affirment, jusqu' à notre champion du monde Olivier Giroud... Le Point, confraternel, cite aussi Jean-Pierre Denis, patron de la Vie, tout concorde qui secoue le jour de la laïcité et titre son dernier livre, "un catholique s'est échappé".   

Et on parle de révolution sexuelle pour finir...  

Qui est aussi fierté, ou  l'obligation d'être en concordance avec soi-même, comme dirait la dominicaine Véronique Margron. C'est la une de l'Obs, où s'affiche troublant, troublante, beau, belle, je ne sais, Val 20 ans qui est androgyne et qui fut petit garçon que son père voulait viril, un vrai mec, et qui a dit non, et qui revendique désormais de n''être ni lui, ni elle, ni fille ni garçon. Voilà les non binaires, qui refusent la différenciation ides genres, voilà Brieuc, 21 ans, qui porte collier de barbe mais s'habille en fille et a le cheveu violet, voilà Bilal Hassani, notre chanteur de l'eurovision qui ne veut aucune case, et à côté de la contre révolution réactionnaire, nous avons donc en France cette minorité-là, qui dérange. Et nous avons un hebdomadaire; l'Obs, qui tirait fierté jadis d'aller explorer les avant-garde sociétales, et retrouve une vocation: l'entendra-t-on, nous en parlerons tout à l'heure sur Inter dans l'émmision d'Ali Rebehi...

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.