(Patrick Cohen)

Dans la presse, ce matin, "Avis de vents violents".

(Bruno Duvic)

Après le scandale des écoutes téléphoniques et les émeutes de la mi-août, voici une nouvelle bourrasque pour le gouvernement britannique.

C'est à la Une du Times de Londres. En plein printemps arabe, la Grande-Bretagne a armé les régimes qui ont tiré sur les foules. "Les vendeurs d'armes font du cash sur le dos du printemps arabe". Libye, Yémen, Bahreïn, Egypte : les exportations ont bondi de 30% entre février et juin comparé à l'année dernière. Des fusils, des mitraillettes, des munitions : la liste inclut du matériel très utile pour réprimer les mouvements de contestation.

Pourtant en février, le Foreign Office avait promis de revoir sa politique d'exportation. Mais quelque 600 licences de ventes au Moyen Orient existent encore. En février, toujours, selon l'enquête du Times , la facture à la Libye du colonel Kadhafi était de 60.000 livres.

(PC) En Libye justement, "Dans l'effroi d'un charnier". Reportage dans Libération .

(BD) La brigade Khamis, porte le nom d'un des fils de Kadhafi, autant dire qu'elle rassemble les derniers des fidèles. Sa caserne à Tripoli est tombée samedi aux mains des rebelles. Et ce qu'ils ont découvert s'étale sur deux pages dans Libération . Photo de Patrick Baz, texte de Jean Louis le Touzet : une pièce où une cinquantaine de cadavres ne sont plus que cendres.

Un docteur du quartier qui s'est improvisé médecin légiste et deux survivants du massacre racontent. Vendredi il y a dix jours, les hommes de Kadhafi ont commencé à rafler des supporters de la rébellion.

Mardi dernier, vers 16 heures on les a rassemblés dans un garage à côté de la caserne. Ils étaient 150 environ. Et puis dans ce quartier de Kalwar al Jorjan, on a entendu des coups de feu, beaucoup. Pour achever le travail, les soldats ont lancé trois grenades et mis le feu à des pneus entreposés dans le garage. L'un des deux survivant, Moustapha est parvenu à s'échapper à travers une brèche dans le mur pendant les quelques secondes où les tueurs rechargeaient leur fusil. Ce que je veux maintenant, dit-il, c'est tuer de mes mains, Kadhafi.

Kadhafi introuvable, mais en explorant sa caserne à lui, on découvre ses petits secrets : un album rempli de photos de l'ancienne secrétaire d'Etat Condoleazza Rice. Le dictateur avait manifestement le béguin pour l'Américaine qu'il appelait "Ma petite femme noire venue d'Afrique". On découvre cette curiosité en naviguant sur le journal Rue 89 et celui de la chaine américaine MSN BC .

(PC) En Corée du Sud, la foudre a pris l'eau.

(BD) "La foudre", c'est l'un des surnoms d'Usain Bolt, recordman du monde du 100 mètres. Hier, aux championnats du monde d'athlétisme de Daegu, c'est Bolt qui a été foudroyé. "C'est le ciel qui est tombé sur la foudre", comme le titre Jean Denis Coquard dans L’Equipe . Faux départ, le Jamaïcain est aussi le plus rapide pour se faire disqualifier.

La presse de son pays, le Jamaica Gleaner en l'occurrence, se console en constatant que c'est un autre enfant de l'île qui a gagné. Et puis selon le journal, la fédération internationale d'Athlétisme évaluera dans les jours à venir le bien fondé de la règle du faux départ. Une erreur et vous êtes directement éliminé. L'Equipe rappelle qu'elle a été adoptée sous la pression des télévisions qui ne voulaient pas que les courses s'éternisent.

Tempête sur l'athlétisme, tempête sur Londres en football. Le club d'Arsenal s'est fait étriller par Manchester United, ce week-end : 8/2. Jamais dans leur histoire les Gunners n'avaient pris une telle canonnade. A la Une du Sun , jeu de mot sur le chiffre 8, eight en Anglais. "Arsenal Humili8ed"

(PC) Ils ne sont pas huit mais six candidats à la primaire du parti socialiste.

(BD) Y-a-t-il avis de gros temps au PS après l'université d'été de la Rochelle ? La primaire est « explosive » à la Une du Figaro . Beaucoup d'ironie chez les éditorialistes quand ils regardent la photo où les six se tiennent la main. Dans L’Union de Reims , Christian Chardon compare cette image à celle des concurrents alignés pour le 100 mètres en athlétisme. Attention aux faux départs.

Une bise à la Une de Libération ! Martine Aubry embrasse François Hollande. Il n'y a pas le son sur la photo, on ne sait pas ce qu'elle lui glisse à l'oreille au passage. "Aubry peut-elle le battre ?" demande Libération .

Réponse dans Sud-Ouest , "Il s'est bel et bien installé dans la peau du favori" écrit Bruno Dive. A la Rochelle, Martine Aubry n'a pas cassé la dynamique qui semble porter François Hollande, ajoute Cécile Cornudet dans Les Echos .

Une preuve que François Hollande est en ce moment l'homme en forme de la gauche, il est la cible de l'édito du Figaro ce matin : "François Hollande a passé la majeure partie de son existence à commenter le cours des choses sans jamais s'en mêler vraiment" écrit Paul Henri du Limbert.

Voilà pour les vacheries.

Mais Michel Lepinay dans Paris Normandie veut croire que cette campagne 2012 aura de la tenue.

« Sous l'effet de la crise, les citoyens pourraient oublier cette quête très Cinquième république d'un homme providentiel au profit d'une recherche plus réaliste du meilleur plan pour faire face à la crise. Du coup les programmes reprendraient leur importance ».

On verra... En tout cas L'Humanité croit au succès de la gauche en général : à la Une ce matin, ce titre, "Gauche, l'avenir d'une ambition."

(PC) Quoi d'autre dans la presse?

(BD) "Marseille, peur sur la ville". C'est la Une deFrance Soir . "Les agressions et cambriolages explosent, les voyous contrôlent certains quartiers, impuissants, les préfets valsent", écrit le quotidien. De fait, le précédent préfet à la sécurité a été viré. Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur est à Marseille aujourd'hui pour installer son successeur. La sécurité n'est pas qu'une affaire de moyens, dit-il dans une interview à la Provence.

La SNCF en prend encore pour son grade dans Le Parisien Aujourd'hui en France : Etude de l'association de consommateurs CLCV (Consommation Logement Cadre de vie ). Le prix moyen du billet a augmenté de plus de 18% entre 2002 et 2009.

Allez pour finir, avis de mauvais temps sur les vacances. C'est la rentrée. Rentrée de France Inter aujourd'hui. Rentrée scolaire bientôt. Difficile de qualifier cette période où les congés prennent fin mais pas forcément les beaux jours. Période entre été et automne. Didier Pobel, sur son blog, l'appelle "Etomne".

Alors quelle figure peut-on faire en cette drôle de période charnière? Un sourire… Mais sincère ou pas ? Dans l'histoire du jour à la Une du Figaro , on apprend à reconnaitre le premier du second.

C'est dans les yeux que ça se passe. Car le muscle qui entoure l'orbite des yeux serait le seul qu'on ne pourrait pas actionner à volonté selon une étude de l'université de Columbia. Autrement dit, quand les yeux s'illuminent sur le visage, c'est que le sourire est sincère. Regardez-moi dans les yeux, vous y verrez le temps qu'il fait vraiment...

A demain !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.