8H30, l’heure de la revue de presse, bonjour hélène jouan

Et on commence par…respirer !

« Le dos droit, c’est le contraire de l’avachissement mais aussi de la prosternation, le corps immobile, l’esprit attentif…mais attentif à quoi, puisqu’on ne fait rien ? Au simple fait de vivre ; de respirer, à ce qu’on sent et ressent…on ne fait rien mais à fond » ! C’est le philosophe André Comte- Sponville qui nous invite dans Libération à nous « désencombrer pour retrouver ce qui compte »…Invitation à ralentir ce matin, et pour tenter de clore cette année 2015 qui eut quelque chose d’irrespirable, l’écrivaine Lydie Salvayre nous fait même l’éloge du désoeuvrement « Je vais partir écrit elle, couper mes ponts, larguer ce qui m’encombre. Je vais être enfin dans le désoeuvrement, qui n’est pas l’apathie dépressive, ni le dégoût hautain de l’à quoi bon, ni l’aboulie je ne fous rien. Qui n’est pas non plus le fameux « lâcher prise » dont se sont engoués nos nouveaux managers dans l’idée de faire davantage trimer les trimeurs mais sans qu’ils s’en aperçoivent. Je vais être enfin dans le désoeuvrement qui consiste juste à suspendre les activités qui m’absorbent d’ordinaire et me font oublier, dit Lydie Salvayre, que je suis mortelle »

Bulle d’air donc dans Libération grâce à ces deux écrivains…pour reprendre conscience de l’essentiel, reprendre aussi des forces afin de pouvoir accompagner de nouveau la marche du monde...

Et la marche du monde Hélène ce matin, ce sont les dérèglements climatiques qui affectent les pays du monde entier

"Des asperges en Alsace, des fleurs à Moscou et de l'herbe sur les pistes des Alpes... On dirait que 2015, année la plus déréglée de l'histoire moderne, fait tout ce qu'elle peut, vers Noël, pour ridiculiser les sceptiques du réchauffement » s’amuse Didier Rose dans les Dernières Nouvelles d’Alsace…

Aujourd’hui en France/le Parisien nous propose un tour du monde des dérèglements climatiques et de leurs dégâts…Images étonnantes et détonnantes; des Canadairs en Espagne qui combattent des feux de forêts en plein hiver, le Paraguay, l’Argentine ou le Brésil sous les eaux, des tornades aux Etats unis avec des images de fin du monde, et la patrie du père Noël, la petite ville de KOKEMAKI en Finlande qui connait des records de chaleur, 11°2 en décembre, du jamais vu …

Et une victime, au moins de l’ironie de la presse, à la Une du quotidien britannique, The Telegraph:http://www.telegraph.co.uk/news/politics/david-cameron/12071903/David-Cameron-dons-13-wellies-to-visit-flood-hit-York.html Le premier ministre David Cameron…il pleut des critiques sur son gouvernement accusé d’inertie face à la multiplication des inondations ces dernières décennies, mais c’est bien lui que décide de mouiller le Telegraph ce matin, en se moquant de ses…bottes ! Oui, hier lors d’une visite à York, sous les eaux, David Cameron était chaussé, preuve en photos, de bottes Wellington, dont le coût est évalué à 13 livres…l’an dernier, alors qu’il avait déjà été appelé à patauger dans le Somerset lors d’inondation, il avait eu la mauvaise idée de s’y rendre en bottes Hunter, 100 livres au bas mot…mais il s’était bien vite rendu compte, que ça lui conférait un côté « trop chic », « too posh ». Du coup, il s’était empressé de demander à ses conseillers d’aller lui acheter du bas de gamme, pour lui donner une touche plus… « commune »…hier sur twitter raconte le reporter du Télégraph, on se moquait pour savoir s’il disposait néanmoins d’une paire de bottes neuves à chaque nouvelle inondation subie par le pays…

La marche du monde Hélène ce matin, c’est aussi des nouvelles de ceux qui se battent tous les jours pour leur liberté

A lire dans l’Humanité, la lettre envoyée du fond de sa geôle, par le rédacteur en chef du journal d’opposition Cumhurriet, le journaliste turc Can Dundar, embastillé par Erdogan dans une prison d’Istanbul…

« Isolé dans ma cellule, écrit il, en taule, je lis la biographie de Frédéric Jolliot Curie, physicien communiste. Jolliot Curie qui faisait face à la montée du nazisme en Europe, qui disait sa tentation de rester travailler tranquillement dans son coin, dans son labo…mais aussi sa prise de conscience. « Pour que la science ne puisse pas servir des buts sales disait il, il fallait qu’elle serve la paix, dès lors, je devais être dans les rangs de ceux qui luttaient pour la paix ». Can Dundar dit s’être posé les mêmes questions, « moi aussi avoue t il, j’ai parfois été séduit par la pensée de m’enfermer dans ma bibliothèque, mais puis je laisser mon pays entre les mains d’un régime totalitaire ? Non. Et parce que nous avons pris le parti de Jolliot Curie, de nous battre contre le despotisme et la censure, nous nous retrouvons en prison » « Mais par la leçon et l’expérience française, nous savons très bien qui gagnera à la fin » conclut il…

Hommage dans la presse, à un autre journaliste, assassiné dimanche en Turquie, l’opposant syrien Naji Al Jerf… reporter, militant pacifiste et éditeur, réalisateur du film « Alep sous Daech », Naji Al Jerf était engagé aussi bien contre l’Etat islamique que contre le régime de Bachar El Assad nous rappelle Libération. « Sa mort doit faire jubiler les deux » observe avec une ironie attristée un de ses amis intimes… Ce meurtre, commis sur le sol turc, inquiète les militants réfugiés syriens…depuis dimanche raconte l’un d’eux c’est la peur qui domine…Puisse la parole de Cun Dundar continuer de résonner « par l’expérience française, nous savons très bien qui gagnera à la fin »…

On termine Hélène par les mots de 2015

Nul doute que l’expression « déchéance de nationalité » restera un marqueur de cette fin d’année ; la presse revient sur le sujet ce matin, avec une bûche de Noel dans le Parisien un peu incongrue, pour départager les opposants à gauche au président, nombreux, ses soutiens, Ségolène Royal notamment, et les taiseux…tous ces proches comme Stéphane le Foll et Michel Sapin, visiblement gênés aux entournures mais qui profitent de la période « Vive noel, c’est la trève des confiseurs » pour regarder ailleurs… le Figaro souligne que le grand défi de François Hollande, c’est de faire en sorte que sa révision constitutionnelle ne passe pas, seulement en raison du soutien de la droite, quand Libération enfin, semble un peu surpris de constater, qu’à la base du ps, ça grince moins des dents qu’au sommet…paroles recueillies dans les sections socialistes, avec parfois écrit Libé, des propos qui n’ont rien à envier à la droite sécuritaire « il faut foutre les jetons à tous ces mecs là, assume un ex responsable du ps à la caisse d’épargne, quand on est en guerre, on est en guerre ! »

Alors, quels sont les mots politiques qui auront marqué l’année ? Le Figaro.fr

[http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2015/12/28/25001-20151228ARTFIG00002-felonie-schlague-pavoiser-avez-vous-retenu-les-etranges-mots-de-la-politique-en-2015.php#xtor=AL-155-[twitter](https://urldefense.proofpoint.com/v2/url?u=http-3A__www.lefigaro.fr_politique_le-2Dscan_2015_12_28_25001-2D20151228ARTFIG00002-2Dfelonie-2Dschlague-2Dpavoiser-2Davez-2Dvous-2Dretenu-2Dles-2Detranges-2Dmots-2Dde-2Dla-2Dpolitique-2Den-2D2015.php-23xtor-3DAL-2D155-2D-5Btwitter&d=CwMFAw&c=jf56gMFHA9A1eettUpoipKLct_qZijb5kHk_EL2OIXw&r=uFuYx1IHduEFZ60cXrjcS0N9n_kcJfZyVjM1vP2no6s&m=MA5ueEZglktg-C93dEwj-rXhCnDqacKn2u0kDh4e53Y&s=kYAQUMJivq1zng_NAdKXLKxNszHD54ISr4UKQzRgNWA&e=)]

nous propose un petit quizz; de la « félonie » de Jean Marie le Pen, à la « vilenie » de mélenchon à l’encontre de Cécile Duflot, du « pavoiser » de François Hollande à la « chienlit » de Nicolas Sarkozy ,qui aura également réhabilité une version pour les nuls de l’expression, « passez moi la rhubarbe, je vous passerai le séné » avec sa formule « passe moi la salade je t’envoie la rhubarbe » au lendemain du premier tour des régionales, le site s’amuse à faire le tour de ces expressions remises au goût du jour.

Mots « rénovés » en quelque sorte, mais il y a aussi des mots « piégés ».http://abonnes.lemonde.fr/culture/article/2015/12/28/le-rijksmuseum-revise-son-vocabulaire_4838473_3246.html Le Monde nous raconte comment le Rijksmuséum d’Amsterdam révise son vocabulaire en rayant de ces descriptifs de collection sur son site internet, 23 termes jugés offensants… « nègre, maure, sauvage, esquimau » vont être biffés pour être remplacés par des qualificatifs neutres précise le musée…Une façon dit il de répondre au malaise croissant de la société face à un vocabulaire hérité de la période coloniale. Respect de l’autre ou triomphe du politiquement correct ? chacun appréciera…

On termine par des mots ou expressions usés de cette fin d’année, recensés assez drôlement, par Marianne.

http://www.marianne.net/bon-courage-autres-tics-langage-air-du-temps-100239031.html

Du « bon courage » qui remplace « bonne journée » et qui dit bien notre société dépressive, au « je suis en mode boulot » pour dire simplement que je travaille, au « c’est pas faux » quand on a du mal à assumer que c’est peut-être bien vrai, la litote du pauvre face au « Va, je ne te hais point » de Chimène à Rodrigue, il est temps d’inventer les expressions de 2016 ! Mais pas avant de vous souhaiter « bon courage » pour cette journée, moi je vais me mettre en mode…sieste !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.