300 personnes pique-niquent dans le froid devant l'Assemblée nationale... "Mercredi dernier, raconte le supplément Emploi de Libération, des salariés de trois entreprises... Dim, Well, Arena... manifestent en criant : "Chômage pour les uns en France, esclavage pour les autres en Chine"... A Arena, c'est 169 postes qui sont délocalisés. La machine est rodée... un fond d'investissement "entre dans l'entreprise, la presse, délocalise et puis s'en va"... Quelques pages plus loin, dans Libération, c'est la même histoire, le même récit... avec cette entreprise du Pas-de-Calais, "Sublistatic", où 223 salariés sont liquidés après une opération de LBO... LBO, vous savez, ce processus d'achat à crédit d'une entreprise qui débouche à chaque fois sur le même scénario : dépeçage de l'entreprise, revente, liquidations, licenciements... Chaque jour, petite chronique du capitalisme fou... du capitalisme qui rend fou... L'envers du décor de l'actualité des délocalisations, c'est la souffrance au travail... Ces salariés dont les maux sont devenus invisibles... Le magazine Science Humaine leur consacre un dossier de dix pages... Au menu, la dégradation du travail, le stress, la peur, la surconsommation de tranquilisants... "Depuis 1990, écrivent Michel Gollac et Serge Volkoff, une épidémie mystérieuse s'étend : maux de dos, tendinite affectant poignet, coude ou épaule... La progression de ces troubles surprend, car on pouvait croire révolue l'époque du travail répétitif et physiquement usant"... En cause, "l'augmentation généralisée de la pression au travail, qui ne laisse plus d'espace pour respirer"... Dans ces conditions, on comprend le sondage de Science et Vie, qui révèle que 28% des travailleurs européens se plaignent de problèmes de santé liés au stress... Emploi toujours, dans le journal "Potes à Potes"... avec un coup de projecteur sur les discriminations à l'embauche... Le journal reproduit en Une deux petites annonces... Citation : "cherche hôtesse permanente, excellente présentation, diction, nationalité française, PURE WHITE"... ou encore "recherche jeune femme de 18 à 20a, BBR, BLEU BLANC ROUGE"... Cela fait froid dans le dos... Sans commentaire... Discriminés aussi, les moutons noirs de l'Europe,.. ceux qui ont voté "non" à la Constitution européenne... qui n'étaient pas invités à la réunion, à Madrid, de "l'Amicale des Etats européens en faveur de la Constitution"... L'Humanité revient sur cet événement... L'éditorialiste Michel Guilloux note que "l'exclusion de fait de la France et des Pays-Bas, dont les citoyens ont rejeté la Constitution, en dit long sur la place de la démocratie chez ces responsables socialistes et de droite"... L'édito de L'Huma poursuit en citant le ministre allemand des Affaires étrangères dans le Financial Times... le quotidien des marchés financiers... qui déclare : "Il serait bien que, dans les pays où les élections ont lieu, la Constitution européenne ne devienne pas un sujet central de prise de position"... Et L'Huma de conclure... "A vouloir ainsi passer en force... à ne jamais vouloir envisager une construction européenne facteur de coopération, de croissance et de progrès social... le risque est grand d'encourager le populisme et l'extrême-droite. (...) A la campagne rase-motte qui se dessine ces jours-ci, il y a matière à ce débat de fond qu'attendent les Français, n'en déplaise à ces gens d'un "Oui" obtenu à la sauvette"... A la question qui agite nos dirigeants européens... "La France doit-elle revoter ?"... c'est Jacques de Levallois qui, dans le jounal La Tribune répond avec humour : "Oui, revoter pour dire NON !"... "Climat : faut-il vraiment paniquer ?"... Cette question barre la Une du Parisien-Aujourd'hui en France, qui consacre quatre pages au réchauffement climatique, à l'occasion de la réunion à Paris du "Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat"... La réponse est "Oui !"... Dans vos journaux... pour celles et ceux qui en doutaient... la réponse est sans appel... La température monte, les glaciers fondent... bref, la planète brûle... toujours et encore... Une bizzarerie dans vos quotidiens : alors que l'écologie planétaire est l'un des grands enjeux politiques de la Présidentielle, pratiquement aucun journal ne traite des propositions des différents candidats... Ce silence est assourdissant... Est-il le signe d'une résignation ?... Là encore, la politique doit reprendre ses droits... Climat : avis de tempête chez les enseignants, dont la principale fédération, la FSU, se réunit en Congrès à Marseille... Dans Le Figaro, Gérard Aschieri espère que ce Congrès servira de "caisse de résonance dans la campagne"... car, "excepté les débats sur la carte scolaire et l'accompagnement scolaire, peu de thèmes ont émergé... "L'une des questions fondamentales, poursuit-il, reste pourtant l'investissement de la Nation dans l'école"... Et l'Humanité de citer un chiffre brut : 5.500 postes d'enseignants supprimés dans les collèges et les lycées dès la rentrée... Sans transition... avec le magazine Elle, qui revient sur la crise du logement dans un reportage sur les nouveaux habitants du Ministère de la Crise du logement... cet immeuble du centre de Paris investi par des mal-logés... Témoignage de Leïla, 24 ans, étudiante et salariée... cette petite Toulousaine, débarquée à Paris il y a un an et demi pour un stage... Les galères de logement, elle connaît... "Je n'aurais pas pu monter à Paris si une copine ne m'avait pas proposé de m'héberger... Elle a poussé la litière du chat, et j'ai installé mes affaires dans une chambre de 4 m²... Avec mes 300 Euros par mois, je n'aurais pas eu de quoi payer un loyer"... Femmes toujours, dans L'Humanité... où il est question des femmes portugaises qui se battent pour la deuxième fois pour gagner le référendum sur l'IVG le 11 février prochain... Enfin, trois bonnes nouvelles dans le sport... L'Equipe annonce l'élection de Stéphane Diagana à la tête de la Ligue d'Athlétisme... Après l'élection de Michel Platini à la tête de l'UEFA, cela fait du bien d'entendre que le sport, "ce n'est pas que du business"... Le nouveau président de l'UEFA l'a dit et répété : "pour lui, le football est un jeu avant d'être un produit"... Bonne nouvelle enfin avec la victoire de Maryline Salvetat, championne du monde de cyclo-cross... La championne mondiale précise, toujours dans L'Equipe, que demain à 8h, elle sera de retour au boulot, dans son cabinet de médecin de ville... Le sport, c'est aussi ça...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.