"Tu pointes ou tu tires ? " On sort les boules et le cochonnet, l'espéranto de l'été, nous dit LA CROIX qui lance ce matin une série sur les sports populaires de l'été.

La pétanque en France relève d'un véritable art de vivre, qui ne s'épanouit que dans la chaleur du sud, dit LA CROIX. Le joueur en pull-over avec des moufles demeure ici inconcevable. Et d'ailleurs on est loin de l'automne en ce lundi dans vos journaux. Les villes se vident, les campagnes, les plages et les montagnes se remplissent, c'est la grande transhumance estivale. 83 ans après l'instauration des premiers congés payés nous rappelle LE FIGARO en Une ce matin la société a profondément changé, les vacances aussi. La nationale 7 ne fait plus recette, les jolies colonies de vacances font grise mine. On voyage autrement, au dernier moment, hors saison. Ce qui change peut être le moins c'est bien l'amour des Français pour ce cher pays de leur enfance. La France premier choix des Français, destination privilégiée pour 80% d'entre eux. 

Et en une les quotidiens régionaux vantent ce matin les atouts de cette douce France. De l'UNION qui propose ses terrasses préférées où profiter de l'été dans l'Aisne, les Ardennes et la Marne. A l'INDEPENDANT CATALAN qui nous promet des cigales qui chantent comme rarement cet été. Surtout la cigale rouge. 

Les cigales sont donc au rendez vous... mais les habitants ? LE FIGARO s'est baladé dans le Luberon, à Lacoste.. Là le bourg semble vidé de ses habitants raconte le quotidien. Et pour cause : ici comme dans de nombreux villages, les prix de l'immobilier deviennent inaccessibles pour les classes moyennes. Les mas historiques ont été vendus à prix d'or à des investisseurs, ils ne sont plus occupés que quelques semaines par an. Le reste du temps, les volets sont clos...en attendant le mois de juillet suivant.  Et ça pose problème aussi à Saint Tropez dans le Var. 4500 habitants à l'année, 35000 résidents secondaires et vacanciers en cœur de saison. Et aussi 50 000 personnes de passages le temps d'une journée : ça fait toujours plus de voitures, de bateaux, d'hélicoptère aussi dit le maire.  

Le sur-tourisme qui agace partout  en Europe.

Les villes européennes organisent d'ailleurs la riposte titre LES ECHOS ce matin.  De Venise à Barcelone les initiatives se multiplient, là où l'augmentation constante de flux touristiques est perçue comme une nuisance, une menace pour la qualité de vie. LES ECHOS  listent une série de mesures prises à travers le vieux continent, de la Sardaigne qui instaure un numérus clausus à Edimbourg qui a voté une taxe sur les touristes.  Les voyagistes français eux cherchent les chemins de traverse. On cherche à emmener le consommateur voyageur en dehors des chemins battus et rebattus."Il faudrait créer de nouvelles destinations dit l'un de ces tours opérateurs dans les pages des Echos, mais on n'empêchera jamais par exemple un touriste étranger à Paris de vouloir voir la Tour Eiffel...."  

Partir en vacances donc...oui...mais où acheter son billets de train ? se demande les DERNIÈRES NOUVELLES d'ALSACE :  27 gares et arrêts n'ont plus de guichets ou de distributeurs de titres régionaux. Alors que dans l'Ouest ce sont les horaires des trains qui fâchent titre PARIS NORMANDIE : allongement des temps de trajets, horaires décalées ou suppressions de trains aux heures de pointe pour les lignes entre la capitale et la Normandie.  Et si chaque ville avait son aéroport, ou faisait comme si ? propose tout simplement NORD ECLAIR. Le pari lancé et tenu par la plate forme Combigo relate le quotidien nordiste. Combigo qui mixe avions, bus trains et ferry. 

L'humanité se déplace de plus en plus... pêche, cultive, abat des arbres...de plus en plus : la planète bleue de plus en plus dans le rouge. 

Dès maintenant la terre vit à crédit rappelle L'HUMANITE.

Et ce jour arrive toujours plus tôt  En 2014, c'était le 10 août, en 2017 le 2 août, l'an dernier le 1er août. et cette année, le jour du dépassement c'est aujourd'hui.  29 juillet: l'humanité n'est plus capable de couvrir notre boulimie en ressources naturelles. Et ce sont bien les pays occidentaux les champions du gaspillage des ressources ; si l'ensemble des hommes vivaient comme les Américains, 5 planètes seraient nécessaires pour satisfaire les besoins humains.  

Un déficit qu'on peut corriger veut rassurer LE PARISIEN   Il propose 5 gestes pour sauver la planète. Exemple : reprendre la marche. Se passer de voiture est compliqué oui...mais quand on pense que 70 % des trajets font moins de 5 kilomètres on peut faire mieux..a méditer chaque fois qu'on tourne le contact pour aller acheter sa baguette.

Lui n'est pas prêt à laisser sa voiture au garage. Badre, 19 ans, sweat, jogging et baskets blanches. Arrivé de Paris, à Rennes par le TGV du matin. C'est la gérante de l'auto école de Saint-Ouen-des Alleux qui est venu le chercher. Le PARISIEN nous raconte ce matin qu'il va enchaîner 2 heures de conduite intensive l'après midi, deux autres le lendemain. Juste avant l'examen pratique du permis. Et Badre n'est pas le premier parisien qui débarque à l'auto école de la petite ville de 1300 habitants d'IIe et Vilaine. Le maire a même prévu d'aménager une maison pour accueillir ces candidats de plus en plus nombreux. Alors non..ce n'est pas vraiment l'air de la campagne qui les attire, plutôt des délais imbattables pour décrocher une place d'examen : 2 semaines contre de nombreux mois à Paris. "Où les heures sont aussi beaucoup plus chères" assure Badre. Mais attention prévient la monitrice. "pas de miracle..il n'est pas plus facile d'être reçu au permis ici...s'il y a moins de circulation, il y a aussi plus de petites routes de campagne"  

Si on laisse la voiture au garage, qu'on a du mal à acheter son billet de train., que nous reste t'il pour profiter de cet air estival ?   Une croisière gourmande sur le Lot, nous propose CENTRE PRESSE,le journal de l'Aveyron : de quoi régaler les yeux et papilles de nombreux touristes.  

Mais attention au "sea sex et baston générale" prévient SLATE

qui relate un fait divers étonnant. A bord du Britannia, un bateau de croisière anglais de retour des fjords norvégiens, une bagarre générale éclate. Un passager témoigne " des familles ont du se cacher dans les cabines alors que des passagers lançaient des meubles et des assiettes" En cause ; un passager qui s'était déguisé en clown alors que d'autres avaient réservé une croisière sans déguisement. Mais pourquoi des bagarres éclatent si souvent lors des croisières  ? s'interroge le site d'information. Car le fait n'est pas si rare, la liste est longue. Un avocat spécialisé dans le droit maritime tente une explication : les croisières sur de gigantesques navires sont de plus en plus populaires, car de moins en moins chères. Pour être viables les compagnies s'appuient aussi sur les dépenses à bord...et plus que les restaurants et les casinos ce que consomment les passagers..c'est de l'alcool. Beaucoup d'alcool. La baisse des prix  attire aussi de nouvelles populations à bord, des jeunes notamment, venus boire et faire la fête. 

Alors pour ne pas perdre la boule, retournons à notre terrain de pétanque "salutaire discipline de l'attention, héritée d'une vieille sagesse populaire pleine de bon sens. nous dit l'écrivain Denis GROZDANOVITCH  dans LA CROIX. Avec une économie de moyens exemplaire, ce simple jeu nous restitue gaiement le gout d'une convivialité directe dont l ère de l'hypercommunication nous éloigne toujours un peu plus"  Et de proposer un atelier d'initiation à la pétanque aux élèves de l'ENA, à qui l'on reproche aujourd'hui d'être tout a fait ignorant du terrain.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.