Dimanche, vous faites quoi ?... En fait, la question, c'est : est-ce que dimanche vous dites au-revoir à EDF et GDF ?... "Energie : J-2 avant l'ouverture à la concurrence", rappelle Le Dauphiné Libéré... Et Les Echos explique qu'en effet, à partir de dimanche, les particuliers pourront choisir librement leur fournisseur de gaz et d'électricité... même si, estime le journal, "peu d'usagers devraient quitter EDF et GDF"... Il faut dire que dans la presse, ce matin... vous ne trouverez pas beaucoup d'incitation à le faire... L'Humanité Dimanche conseille haut et fort : "Le 1er juillet, résistez aux sirènes de la concurrence !... Gardez vos contrats EDF-GDF !"... Alors je vous entends d'ici... "Oui, c'est L'Humanité Dimanche"... Eh bien non, pas seulement... La Croix explique que le maintien des tarifs règlementés d'EDF-GDF limite l'ouverture à la concurrence... Et, fait assez inédit... Politis et La Tribune titrent tous les deux sur "les pièges de la concurrence"... Bref, vous l'avez compris... et Les Echos le résume assez bien... "Les Français plongent dans la concurrence à reculons"... Dans son éditorial, Patrick Lamm comprend bien pourquoi... "Seule la concurrence entre les mammouths fera baisser les prix... Tant que les grands acteurs européens de l'énergie ne viendront pas taquiner EDF et GDF en France, il y aura peu d'espoir de modération des tarifs... Du coup, pour l'éditorialiste, même si c'est paradoxal, il semble logique que les associations de consommateurs plébiscitent les monopoles d'EDF et GDF... puisque dans tous les pays européens où les marchés sont déjà ouverts, les prix ont augmenté... Bref, pour Patrick Lamm, c'est un big-bang qui fait plouf"... C'est "big-bang bof !" pour Pascal Aubert, dans La Tribune... "Big-bang bob, puisqu'il n'y aura ni célébration ni feu d'artifice pour saluer, dimanche, le passage de l'Europe dans la nouvelle dimension énergétique... En France, il n'y aura ni ruée chez les opérateurs alternatifs, ni files d'attente aux guichets désabonnement d'EDF et GDF... tout simplement parce que les ménages français bénéficient des tarifs parmi les plus bas d'Europe, et qu'ils ne sont pas certains de gagner au change"... Bon alors, si la France a attendu le plus longtemps possible pour ouvrir le marché de l'énergie à la concurrence... ailleurs, c'est fait depuis longtemps... C'est ce que rappelle, entre autres, L'Express... La Grande-Bretagne, par exemple... L'ouverture date de 1999... Et ces 5 dernières années, le kilowatt-heure y a augmenté de 80%... Presque montrés en exemple... les Pays-Bas... puisque là, les prix n'ont progressé "que" de 40%... Il y a aussi la Suède... Si les Suédois conservent les tarifs les plus bas d'Europe... depuis 2001, ils ont tout de même fait un bond de 77%... La Suède... Le Point s'y est rendu... "Le big-bang électrique vu de Suède", titre l'hebdomadaire... qui raconte que là-bas, eh bien un coup de téléphone, quelques clics sur Internet, et l'affaire est jouée : on change d'opérateur... Les ménages suédois ont le choix entre 130 fournisseurs d'électricité... mais que l'on se perd très vite dans le maquis des offres proposées... à durée indéterminée... à prix variables... à prix fixe... sur 6 mois, un an ou cinq ans... Du coup, eh bien la confiance des clients ne cesse de se détériorer... Et les Suédois changent très fréquemment d'opérateur... Pour le correspondant suédois du Point, les Français doivent eux aussi se préparer à ce mouvement perpétuel pour après-demain... Oui, pour après-demain... voire plus tard encore... Car pour l'instant... les chiffres sont fournis par L'Humanité Dimanche... il y a 27 millions de foyers français desservis par EDF... et seuls 350 devraient changer d'opérateur dimanche... Alors changer... ne pas changer... Reste que le meilleur moyen de faire baisser sa facture... c'est La Tribune qui le rappelle... c'est encore... la bonne vieille chasse au gaspi... Très "éco-soc", comme on dit, l'actualité ce matin... Economique et sociale donc... Avec les chiffres du chômage... "Le chômage est passé sous la barre des 2 millions", titre Le Figaro... qui souligne que, pour la première fois depuis 1981, le nombre des demandeurs d'emploi tombe à 8,1% de la population active... Et La Tribune se réjouit de "ce bon signal, alors que le gouvernement a pour objectif le plein-emploi d'ici 5 ans"... En même temps, sur le front de l'emploi... cette annonce qui fait réagir... "10.000 profs en moins en 2008"... C'est la Une de L'Est Républicain... qui reprend les propos, hier soir, de Xavier Darcos, le ministre de l'Education nationale... Et dans le journal, Pierre Taribo commente... "Les réformes douces et indolores sont pour la Bibliothèque rose... pas pour les manuels de science politique... En même temps, comprenne qui pourra... A peine Valérie Pécresse vient-elle d'appliquer la bonne vieille recette du "courage, ne changeons rien" en rabotant sérieusement la réforme des universités, que son collègue de l'Education ouvre un nouveau front"... Dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Olivier Picard a découvert les propos du ministre en sortant d'un conseil d'école... Et du coup, l'éditorialiste père de famille prend l'exemple de cette école : l'école de sa fille... "Les enseignants y sont jeunes et motivés... Ils sont les premiers à comprendre qu'il peut y avoir trop de postes inutiles dans l'immense mécanique qui régit leur vie professionnelle... Mais comment pourraient-ils admettre que les fameux moyens bureaucratiques superflus ne soient pas réaffectés là où ils sont indispensables, c'est-à-dire dans les classes ?... Beaucoup trop d'élèves en difficultés paient les dégâts de classes surchargées... d'études du soir bâclées, faute d'enseignants payés pour les assurer... de déficit de soutien scolaire ou psychologique indispensable... Pour l'éditorialiste des Dernières Nouvelles d'Alsace, le ministre ne peut pas calculer ses économies à partir de moyennes nationales en trompe-l'oeil... Ne nous a-t-on pas expliqué, dit-il encore, que l'égalité des chances était la priorité de la République ?... Alors oui, la réussite des enfants, de tous les enfants, a un prix... Et ce prix, il est élevé"... Sans compter que Pierre Taribo... pour revenir un instant à L'Est Républicain... Pierre Taribo a comme un doute... "Avec la mise en place du pacte fiscal... 11 milliards d'euros ne rentreront pas dans les caisses de l'Etat... un trou qu'il faut bien compenser quelque part"... "Au bonheur des riches", s'exclame Libération... Ce matin, Libé, études universitaires à l'appui, rapporte que "depuis 1998, les fortunes des nantis ne cessent de croître, et les inégalités de se creuser"... Bref... "Les nantis gagnent à la roue de la fortune"... L'économiste à l'origine de ce travail s'est penché sur les données fiscales fournies par l'administration française... Et pour Libération, le constat est limpide... "Les riches français n'ont pas grand-chose à envier à leurs homologues anglo-saxons... Plus ils sont riches et plus ils s'enrichissent... et dans des proportions inédites dans l'histoire sociale française... Pour ne citer qu'un chiffre : entre 98 et 2005, les revenus de 0,01% des plus riches de France ont augmenté de plus de 42%"... Mais le plus gênant n'est pas là, pour Fabrice Rousselot... Le plus gênant, pour l'éditorialiste de Libération, c'est "le fossé des inégalités qui se creuse aujourd'hui en France... un phénomène nouveau et inquiétant"... Et du coup, pour le commentateur, "il convient de remettre sur le tapis la question du fameux paquet fiscal, que veut imposer le Président de la République... La majorité des réformes envisagées profite avant tout aux super-privilégiés... à ceux qui n'ont pas vraiment besoin de cadeaux"... Et quand on ne fait pas partie des nantis... on fait quoi ?... Eh bien, on regarde les prix... Et là, les journaux préviennent... La valse des étiquettes, c'est pour bientôt... "Risque de hausse des prix dans les grandes surfaces", indique Le Monde... "D'ici la fin de l'année, explique le journal, les consommateurs doivent s'attendre à une hausse sensible des prix des produits alimentaires... La flambée des cours des matières premières agricoles, depuis plusieurs mois, fait craindre une reprise de l'inflation dans les grandes surfaces... Les industriels de l'agroalimentaire sont les premiers touchés... Ils ne pourront pas continuer à éviter la répercussion de ces hausses dans leurs tarifs... Et pour Le Monde, ce pourrait être une mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy, qui fait du pouvoir d'achat des Français l'un de ses chevaux de bataille"... "Alimentation : surchauffe sur les prix", confirme Le Figaro... "La note s'annonce salée"... Le journal dresse la liste des produits qui ont augmenté ces 12 derniers mois... "Le blé : +60%... le cacao : +25... 50% de progression pour le beurre... 75% pour la poudre de lait"... Le Figaro ne se fait guère d'illusions... "Les consommateurs vont payer la facture"... On reste dans les allées des supermarchés... Mais là, on ne regarde plus les prix... On s'intéresse aux nouveautés... "On mange quoi de neuf cette année ?", se demande Libération... Alors, d'une manière générale, c'est plutôt moins de sucre, moins de gras, moins de sel... Mais plus précisément, la fin de l'année se fera sous le signe... devinez de quoi ?... de l'avoine... "L'avoine, ce n'est pas que pour les bourrins, explique Libération... C'est pour les humains aussi... Des poudres chocolatées aux shampoings, en passant par les céréales, l'avoine est partout... jusque dans les biscottes et dans les glaces"... Autres merveilles annoncées... Le bretzel fourré à la flammekueche... on a un peu du mal à imaginer... Et puis aussi cette contradiction sous cellophane : un tartare de jambon cuit...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.