Il y a comme un parfum de vacances, aujourd'hui, dans la presse... Les enfants ont encore trois jours d'école... Le Bac n'est pas fini, pas plus que les examens des étudiants à l'université... Vous-même, Monsieur Guaino, vous n'êtes pas encore en congés... Moi, ce sera dans dix jours... Et pour ceux qui ne sauraient pas quoi faire de leurs journées de vacanciers, les journaux régionaux proposent tout plein d'idées, ce matin... "Jazz à Vienne, Cabaret frappé, Musilac : lever de rideau sur les festivals", titre ainsi à sa Une Le Dauphiné Libéré... "Vieilles Charrues, Festival interceltique de Lorient : calendrier complet de tous les rendez-vous de juillet", titre de son côté Le Télégramme... Tandis que L'Alsace évoque "le temps béni des festivals"... avec notamment, ce week-end, les Eurockéennes de Belfort... Je ne sais pas si c'est le genre de programme qui vous tente, Monsieur Guaino... (...) Sinon, il y a aussi le Cotentin... C'est à lire, sous la plume de Jean Levallois, dans La Presse de la Manche... "Il y a les longues promenades dans la campagne ou par le sentier des douaniers, le long des côtes... Il y a les plages, jamais surpeuplées vu leur nombre et leur étendue... Le Cotentin est un espace préservé, où l'on se sent libre", conclut-il... La plage et les sentiers du Cotentin, pour oublier le reste, oublier les malheurs du monde, et oublier ses maladies... La grippe A notamment... Ce matin, Le Parisien-Aujourd'hui en France dresse un bilan pas rassurant de l'avancée de l'épidémie... Dossier dans lequel Roselyne Bachelot affirme qu'elle-même est surprise par l'intensité du virus... "On s'attendait à un creux jusqu'à l'automne, mais il n'en est rien", confie la ministre de la Santé... "Ce virus nous crée des surprises", ajoute-t-elle, en confirmant le chiffre des cas de grippe A recensés en France : 276... "Ramené à la population générale, ce bilan n'a rien d'alarmiste", commente Roselyne Bachelot, en expliquant toutefois qu'elle compte élargir à plus de 300 les hôpitaux équipés pour prendre en charge la grippe... "Vigilance maximale cet été contre la grippe A en France", titre du coup le journal... qui a recueilli aussi l'avis de Didier Houssin, directeur général de la Santé... "Ce virus est sans doute plus contaminant que la grippe saisonnière... Il est nouveau et peut muter... Cela explique les inquiétudes", assure-t-il... 276 cas de grippe A recensés en France donc... 278 décès à travers le monde... Florence Deguen fait la liste des précautions à prendre pendant vos vacances... "Préparez bien vos voyages à l'étranger... Ne négligez pas de souscrire une assurance si vous partez loin... Et vérifiez bien que la grippe A entre bien dans les clauses de prise en charge et de rapatriement... Lavez-vous les mains très souvent lors de vos déplacements... Préférez les sèche-mains aux torchons douteux... Et puis surtout, réagissez dès le moindre symptôme... Fièvre, frissons, toux : voilà le triptyque qui doit vous alerter"... Santé toujours... Cette fois, c'est dans Libération, qui nous raconte la maladie de peau qui touche de plus en plus de migrants à Calais... "Faute d'eau propre, la gale trouve asile chez les sans-papiers"... Le papier est signé Haydée Sabéran... "La gale s'installe à cause de la vie dans les bois... Elle se propage ensuite, parce qu'on ne peut pas la soigner sans douche... Or, depuis six mois, le Secours Catholique, totalement débordé, a cessé d'offrir des douches aux migrants de Calais... Et donc la gale se développe... Dans le quotidien Nord-Littoral, un médecin compare les maladies des migrants à celles des Poilus dans les tranchées... 'Le temps passé à soigner la gale empêche de s'occuper des maladies plus graves comme la tuberculose, le diabète, de nombreuses fractures'"... Problème donc de santé publique... C'est chez nous, dans le Pas-de-Calais, quelques centaines de kilomètres au nord du Cotentin... Médecine, suite et fin... Cette fois, c'est dans Le Figaro... C'est un petit peu plus léger... "Les accros du portable peuvent avoir des crampes"... Message à tous les accros du téléphone : "L'utilisation abusive du téléphone portable peut provoquer le syndrome du nerf cubital", au niveau du coude... On connaissait le tennis-elbow... Eh bien maintenant, il y a le portable-elbow... Le Figaro qui fait toutefois sa Une sur un autre sujet, celui qu'on a largement abordé avec Monsieur Guaino : le grand emprunt voulu par le chef de l'Etat... Hier, le Premier ministre a précisé le calendrier, la méthode et les objectifs de l'opération... Elle sera lancée en 2010, à l'issue d'une concertation avec les syndicats et les parlementaires... "Le grand emprunt pour préparer la France à l'après-crise", titre à sa Une Le Figaro... "Fillon lance la course aux dépenses d'avenir", titre de son côté La Tribune... Tandis que Libération s'interroge : "Emprunt Sarkozy : la France est-elle en faillite ?"... Pas de réponse à la question, mais un constat, sous la plume de Grégoire Biseau : "Avec ce grand emprunt, le Parti Socialiste est totalement étouffé par l'Elysée... Le PS avait fait campagne aux Européennes sur l'idée d'un grand emprunt public... Difficile, du coup, pour les socialistes, de critiquer l'initiative présidentielle"... Les Français, néanmoins, la critiquent, comme semblait le dire hier le sondage du JDD : 82% des sondés ne sont pas disposés à souscrire à cet emprunt Sarkozy... "Ce sont donc les 18% restants, les plus aisés, qui vont investir et recueillir les dividendes, sur le dos des plus défavorisés", note ce matin Yann Marec dans Le Midi Libre... "En matière de justice, écrit-il, on a fait mieux"... Même sentiment pour Le Républicain Lorrain... "Difficile de ne pas voir, dans les 82% de réfractaires à l'emprunt Sarkozy, autre chose que l'expression d'un manque de confiance envers la politique économique du gouvernement, doublé d'un sentiment d'injustice dans la répartition des efforts pour conjurer la crise"... "L'emprunt n'est pas destiné à servir les Français et la Nation, mais la remise en route de la machine capitaliste", estime aussi Maurice Ulrich dans l'édito de L'Humanité... "L'impression d'improvisation qu'on pouvait avoir la semaine passée est une illusion, écrit-il : le chef de l'Etat et son Premier ministre savent très bien où ils vont"... Et à Hénin-Beaumont, où va-t-on ? Tous les journaux, ce matin, reviennent sur la percée du Front National lors de la municipale partielle dont le premier tour a eu lieu hier... "Le FN en tête", titre Le Figaro... "Le FN à 39%", précise à sa Une La Voix du Nord... La liste était conduite par le frontiste local Steeve Briois, secondé par Marine Le Pen... "Marine Le Pen au seuil de la mairie d'Hénin-Beaumont", commente du coup France-Soir... Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais... quelques centaines de kilomètres au nord du Cotentin... Certains matins, on a vraiment envie d'aller se reposer dans le Cotentin... Et puis plusieurs journaux nous donnent des nouvelles des ministres écartés du gouvernement... Ils sont nombreux à faire la tête... C'est à lire notamment dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... "Le blues des ministres recalés"... Une semaine après le remaniement, ceux qui n'ont pas été gardés dans l'équipe gouvernementale ont encore du mal à s'en remettre... Certains jugent la méthode brutale... C'est le cas d'Yves Jégo, débarqué du ministère de l'Outre-Mer... Ni Fillon ni Sarkozy ne l'ont appelé : c'est Claude Guéant qui l'a informé par un coup de fil de trente secondes... Christine Boutin, elle, a appris son éviction en regardant le 20 Heures à la télévision... En fait, c'est Bernard Laporte qui a été le plus chouchouté : il a été reçu par Guéant, puis il a été appelé et par le Président et par le Premier ministre... Bernard Laporte qui répond aussi aux questions de Paris-Match : un numéro spécial qui sort aujourd'hui à l'occasion de la mort de Michael Jackson... Bernard Laporte donc qui s'en prend vertement à deux de ses anciens collègues... D'abord Rachida Dati : "Elle, du moment qu'on parle d'elle, elle est contente... Mais c'est une personne très fausse"... Tacle ensuite à Bernard Kouchner : "Il ne m'a jamais dit bonjour, jamais adressé la parole... Pour lui, j'étais transparents"... Ces deux-là, c'est certain, ne passeront pas leurs vacances ensemble dans le Cotentin...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.