Il dangereux de croiser, employé de SFR, la soeur du patron, disent les Jours. Marianne rappelle que Simone Veil traitait Jean-Marie Le Pen et FN de "SS au petit pied". Pour le premier ministre tchèque dans le Figaro, nous sommes le pays de "millions de maghrébins". Le Nouveau magazine littéraire célèbre les athées!

On parle ce matin d'un homme qui garde les secrets de la planète...

Que le Point raconte et qui s'appelle Pavel Durov, qui a 33 ans, et qui est milliardaire et russe et aime nager dans un lac en Finlande où il a installé son camp de base, quand il n'est pas à Dubai ou au Ritz à paris... 

Durov a été le fondateur du facebook russe, VBKontakt, mais surtout de Telegram, cette messagerie que la Russie vient d'interdire, dont la Chine et l'Iran se méfient, et que même Apple a fait mine de bloquer sur ses smartphones. Car Telegram permet de crypter ses messages d'échapper aux surveillances, et a été adoptée par des gens qui ont intérêt à se méfier des autorités, les opposants russes, ou aussi des pédopornographes, c'était le problème de Apple. Durov a bâti son histoire sur son refus de se soumettre aux services secrets de son pays, il s'est acheté la citoyenneté des îles Saint Kitts et Nevis et veut adosser Telegram à une cryptomonnaie, et a déjà levé 1.7 milliards de dollars. Il veut s'abstraire des états Durov, génie libertarien, qui avance avec son frère et quelques amis choisis, et qui jeune homme écrivait des poèmes de nouveau monde, 

"J'attends avec espoir et affection l'orage d'été saignant et gai, chauffe soleil, chauffe bien mes poules pour qu'elles pondent des oeufs déjà prèts". 

Pendant ce temps, chez les gens ordinaires, on reste soumis aux autorités, qui nous veulent du bien mais nous comprennent-ils? Et la Croix et l'Humanité parlent dans les mêmes mots de la souffrance des campagnes qui subissent la nouvelle limitation de vitesse à 80 km/h comme encore une brimade... 

Chez les gens ordinaires, on subit. Le Parisien et Les Jours racontent Steevy, 26 ans, qui était employé chez SFR.  Le 15 mai dernier, une femme est entrée dans sa boutique et a demandé qu'on lui fasse des photocopies de ses feuilles d'impôts. il a refusé, il n'en avait pas le droit. Elle s'est fâchée et l'a prévenu, elle était _« la sœur d'Armando Pereira », u_n des grands dirigeants et actionnaire de SFR. Et Steevy a été renvoyé... Hier, les syndicats manifestaient devant SFR, il n'y avait pas grand monde au vu de la photo dans le Parisien. Chez les gens ordinaires, on fait comme on peut.

Simone Veil est à la une de Marianne...

Pour son entrée au Panthéon ... Mais je vous parle ici d'un souvenir que Marianne ranime de la campagne européenne de 1979 quand Mme Veil allait triompher à la tête d'une liste de droite libérale giscardienne et européenne, et Jean Marie Le pen, alors chef d'un FN groupusculaire, était venu saboter une de ses réunions publiques, et Simone Veil avait lancé ceci: "Vous ne faites pas peur, vous n'êtes que des SS au petit pied"...

Petit pied doit s'écrire au singulier, cela signifie, en gros, minables, et pas au pluriel car nul ne peut affirmer que Jean-Marie Le Pen avait des petits petons. Mais sérieusement, cette anecdote montre à quel point nous avons changé. Jean Marie le Pen est un vieux monsieur qui ronronne dans Paris Match, peu critique, et veut faire la paix avec sa famille et va fêter ses 90 ans...... 

Mme Veil entre au panthéon mais l'Europe est au purgatoire et dans les Echos, le jeune Laurent Wauquiez expédie à la retraite les burgraves de la droite européenne, il comprend qu'ils soient tristes que leur rêve soit rejeté par les peuples...  Bon les dirigeants européens ont trouvé un accord à Bruxelles  et ce qu'on en a écrit est dispersé par l'actualité. Mais tout de même, lisez dans le Figaro cette interview du premier ministre tchèque Babis, pour ce qu'il dit de nous. "En France vous avez des millions de maghébins qui sont venus travailler et qui sont restés, mais chez nous on a peur de ce système" et nous sommes donc, pour cet homme qui parle français, le pays de millions de maghrébins, et comment mieux dire quel racisme profond, culturel, se cache derrière les querelles politiques.

Vous lirez dans la Provence que des jeunes gens d'extrême droite, on appel ça le Bastion social, sont passés en jugement, pour avoir agressé  un gendarme qui avait le tort de se promener avec un ami guadeloupéen...  Les temps changent depuis le temps heureux où Mme Veil se fâchait. 

Et une île de silence, dans le Magazine du Monde...

Qui publie des photos si belles d'un caillou au milieu de l'atlantique, l'ile de l'Ascension, et ces photos d'une nature vide témoignent d'une histoire enfouie, celle d'un marin hollandais du 18e siècle, abandonné sur cette ile avec une barrique d'eau par un navire de la compagnie des Indes, pour le punir d'avoir eu, à bord, une relation homosexuelle... Son journal fut retrouvé par d’autres marins en 1725 et fut publié sous ce titre, "puni pour sodomie", et c'est ce fantôme de Leendert Hasenbosh que recherche aujourd'hui la photographe...  

Il y a tant de manières de parler de nos âmes mortes. Le papa de Hugo Lloris parle de son fils dans l'Equipe, mais évoque beaucoup son épouse, qui a disparu et qui avait tant poussé Hugo être un homme aussi bien qu'un sportif...

La Croix fait le portrait d’un homme qu'on appellerait volontiers un saint. Le docteur Raphael Pitti, médecin des réfugiés que sa foi anime... 

MAIS on peut aussi se passer de Dieu cette semaine où l'on a tant parlé du pape et savez-vous, certains ne croient pas, et le Nouveau magazine littéraire monte au secours de l'athéisme comme notre liberté et ranime une longue tradition de réfractaires depuis Celse qui en 178 de notre ère fustigeait l'intolérance des chrétiens qui prenaient le pouvoir spirituel dans l'Empire romain, pourquoi s'acharnaient ils ainsi à détruire les statues de dieux antiques, pourquoi s'en prendre à du plâtre... 

Longtemps avant lui, le poète grec Diagoras s'était mis en tête de nier l'existence  de Zeus et sa tête était mise à prix, déjà...

Je lis dans Marianne, dont la laïcité est un acte de foi, qu'une bataille se joue en Tunisie contre la coercition religieuse, la parole sera au parlement. Il n'y a  rien de mieux qu'un parlement pour changer le monde, espérons. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.