A priori, la réponse, c'est bof ! "Moral des ménages, les Français s'enfoncent dans la déprime" rapporte LA TRIBUNE qui explique que "les économistes craignent des répercutions sur la croissance... Dans L'EST REPUBLICAIN, Rémy Godeau commente "jamais le moral des ménages n'a été aussi bas en 20 ans... c'est l'Insee qui l'a affirmé hier... le jour même où la Commission Européenne exhortait Paris à la réduction de son déficit installé depuis 35 ans.... Ce n'est pas une coïncidence... car comptes truqués, trous sans fond, gestion à la petite semaine, rafistolage éphémère et autres voeux pieux de rigorisme minent la confiance... Pierre Mendes-France avait raison, conclut l'éditorialiste... les comptes en désordre sont la marque des nations qui s'abandonnent..." Alors pour LES ECHOS, c'est "le chômage qui recommence à affecter le moral des ménages"... "morose mois de mai" constate le journal "où le chômage redevient brusquement un sujet d'inquiétude"... Le chômage... le gazole... "ce qui nous déprime, c'est aussi l'état de notre moral"... Michel Lépinay dans PARIS NORMANDIE pointe le cercle vicieux... Aujourd'hui plus que jamais, journaux, télés, radios, sites internet nous auscultent en permanence... "chacun connait en temps réel les états d'âmes de ses voisins et peut donc se mettre à l'unisson... alimentant à son tour le choc de défiance"... Alors oui !... peut-être qu'on se mine le moral tout seul... mais quand même... beaucoup de sujets dans les journaux ce matin n'invitent pas à la rigolade... "La guerre des 35 heures aura bien lieu" titre LE PARISIEN AUJOURD'HUI EN FRANCE qui décrit "la gueule de bois et la colère dans les rangs syndicaux"... Effectivement "35 heures, le gouvernement passe en force" confirme LE FIGARO... Le projet de loi, transmis hier par le ministre du Travail aux partenaires sociaux, donne aux entreprises la liberté de négocier tous les éléments du temps de travail... "Les 35 heures vont être vidées de leur substance" en déduit donc LE MONDE... puisque c'est désormais au niveau de l'entreprise que se négociera la durée réelle du temps de travail... "La méthode du gouvernement est malhonnête"... c'est Bernard Thibault qui s'insurge dans LIBERATION... et le patron de la CGT rappelle qu'un accord était intervenu entre les syndicats et les représentants des patrons Medef et CGPME... un accord qui permettait de négocier plus d'heures supplémentaires dans les entreprises, avec des contreparties... un accord qui devait dans un premier temps, être expérimental... Et Bernard Thibault rappelle que c'est cet accord, intervenu entre partenaires sociaux, que Xavier Bertrand, ministre du Travail, devait transcrire dans l'avant-projet de loi... sauf que comme cette position commune ne va pas assez loin pour le gouvernement, il a tout simplement fait comme si elle n'existait pas... Et il n'y a pas que Bernard Thibault qui grince des dents... Dans LES ECHOS, "Laurence Parisot demande à Xavier Bertrand de respecter la position commune"... Le journal explique que la présidente du Medef souhaite voir respecter le travail des partenaires sociaux... LES ECHOS souligne que c'est très rare de voir Laurence Parisot s'aligner sur les propos de Bernard Thibault, et que c'est encore plus rare de l'entendre dénoncer des assouplissements des 35 heures... "Mais c'est habile... sur la forme, elle soigne ses relations avec les syndicats, et sur le fond, elle sait que le gouvernement ne reviendra pas sur l'essentiel de son texte, un texte que les entreprises ne manqueront pas d'apprécier"... Dans L'ALSACE, Erwan Quéré dénonce lui la cacophonie de la majorité... "Certains ténors réclament l'abolition pure et simple des 35 heures... le gouvernement annonce tout à la fois leur maintien et leur renégociation au cas par cas... Tout cela laisse à penser que l'on pourrait bientôt travailler plus sans gagner plus..." Pas sûr de gagner plus... pour eux, la question ne se pose pas... On reparle de l'enquête de L'EXPANSION que je vous signalais en début de semaine... Ce matin, plusieurs journaux s'en font à leur tour l'écho... "Revenus des patrons : plus 58% en 2007"... L'HUMANITE reprend le hit-parade du CAC 40 publié par le mensuel, et rapporte "la colère des salariés qui paient ces nouveaux records au prix de leur bas salaire"... Et pour Pierre Laurent, l'éditorialiste de L'huma, c'est "le baromètre de l'indécence"... et de rappeler que dans les années 70, l'échelle des salaires allait de 1 à 10... aujourd'hui chez Total, elle va de 1 à 400... Dans les DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE, Olivier Picard hésite entre "l'incrédulité et le dégoût".. et il analyse : "Ce décalage choquant entre la fortune des décideurs et le réel économique et social, a jusqu'à présent survécu, car vécu comme un avatar des sociétés capitalistes"... Mais l'éditorialiste prévient : "Dans un monde qui craque de partout, cette impunité morale n'est plus éternelle"... Et à tout ça, on ajoute... le prix des carburants... Cela fait déjà plusieurs jours que le troisième choc pétrolier ne se cache plus derrière de vagues euphémismes... Ce matin, il est en Une du FIGARO... "L'Europe touchée de plein fouet par le troisième choc pétrolier"... Le journal note que la vague de contestation est générale... Après les particuliers et les marins-pêcheurs, les transporteurs s'inquiètent et les manifestations se multiplient... Le constat est le même pour la DEPECHE DU MIDI, qui voit les automobilistes se ruer aux pompes par crainte de la pénurie... Et Jean-Christophe Giesbert dans son éditorial explique que le gouvernement ne pourra pas faire grand-chose... "avec un baril qui file vers les 200 euros, c'est toute la planète qui va devoir s'affranchir à marche forcée du roi pétrole... le moment est venu de fédérer les gouvernements, les industriels et les chercheurs pour imaginer un monde où l'or noir, produit rare et cher, serait réservé à des usages plus nobles que le transport et le chauffage"... On n'a pas le moral... quelques preuves... des preuves par le porte-monnaie... Le FIGARO note que "les Français boudent les fruits et légumes"... en cause, leur prix... Et LES ECHOS s'inquiète de la "baisse surprise des ventes de téléphones mobiles en Europe"... C'est le premier recul depuis 2001, le nombre de ventes a baissé en un an de plus de 16%, et ce sont surtout les téléphones haut de gamme qui ont souffert... Les Européens préférant les modèles moins chers... Alors que ne sommes-nous espagnols ! Le NOUVEL OBSERVATEUR cette semaine s'enthousiame pour "ce petit pays qui n'a pas peur du monde... un pays qui a la pêche malgré la crise... un pays qui n'en finit pas de faire tomber les tabous... un pays où les habitants pensent toujours que demain sera mieux qu'aujourd'hui"... Mais chez nous aussi, demain sera mieux qu'aujourd'hui... Demain, c'est 2050... LA TRIBUNE fait sa Une ce matin sur "Les bonnes surprises de la démographie française"... Le journal explique qu'en 2050, la population sera plus nombreuse, plus âgée certes, mais toujours plus active... Les statistiques viennent de l'Insee bien sûr... qui prédit qu'au milieu du siècle, la France aura 70 millions d'habitants... et que du coup, son poids en Europe augmentera... La France qui est en effet, l'un des champions des taux de fécondité, alors que la chute démographique touche gravement l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne et l'Europe de l'Est en général... Alors il ne faut pas perdre espoir, souligne l'éditorialiste de LA TRIBUNE... "la démographie montre que la France ne se porte pas si mal"... Et sinon dans la presse ce matin... Bien sûr, retour sur le verdict dans le procès Fourniret... "la fin du cauchemar" affirme L'ARDENNAIS... qui souligne le soulagement général après les deux condamnations à perpétuité... perpétuité incompressible pour Michel Fourniret... et du coup "Fourniret finira sa vie en prison" titre SUD OUEST... et OUEST FRANCE constate: "Fourniret: après l'épreuve, les familles apaisées"... LIBERATION de son côté revient sur "Les ratés de la justice" dans cette affaire... Pour le journal, il s'agit de "l'épilogue d'un parcours criminel qui aurait pu être stoppé au moins à trois reprises..." Et puis bien sûr on parle football... maintenant que l'on connait la liste des 23 joueurs retenus pour l'Euro... Pour L'EQUIPE, ce sont "les surprises du chef"... Pour le REPUBLICAIN LORRAIN, c'est plutôt "mélodrame chez les bleus"... "Bleus qui rient, Bleus qui pleurent" titre FRANCE-SOIR à la lecture de "la liste à contre-pied de Domenech"... dans l'ensemble c'est un "vent de jeunesse sur les bleus" selon L'INDEPENDANT DU MIDI... Et puisque l'on parle du football... A lire dans LE POINT, cette information... "on a volé la bio de Zidane"... L'hebdomadaire raconte comment deux cambriolages ont fait disparaitre au début du mois d'avril la quasi-totalité de la biographie que deux journalistes étaient en train d'écrire sur l'ancien numéro 10 des Bleus... "Je suis habitué aux livres sensibles, mais j'ai rarement vu ça" s'étonne l'éditeur... Livre sensible, la bio de Zidane... si, si !... d'abord, rapporte LE POINT, l'ex-footballeur ne la souhaite pas vraiment cette biographie... et puis la note de présentation qui commençait à circuler explique que le livre évoque comme jamais la question du dopage...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.