Par Hélène Fily.

L'espion qui m'aimait.

James Bond à la fin des années 70 nous avait appris à connaitre cette figure de l'espion qui m'aimait. Le billet de Favilla dans Les Echos nous le rappelle. "Le scandale des écoutes n'est après tout qu'une version moderne de toutes les tentatives accomplies depuis l'Antiquité pour percer le secret des princes." Certes. A en croire la presse américaine d'ailleurs, la Maison Blanche entend lever le voile hypocrite sur les cris d'orfraie des Européens, qui font la Une de journaux, espagnols, belges, allemands encore ce matin. Faute de quoi, écrit Karl de Meyer page 6 des Echos , faute de quoi, les Européens prennent le risque de voir dévoiler leurs propres programmes d'écoute. Et la France peut-être bientôt en première ligne. Plusieurs sites internet, Rue 89, l'Humanité, Reflets relaient cette info de Süddeutsche Zeitung. Le quotidien allemand se base sur des documents d'Edward Snowden, qui évoquent un accord très secret entre la France et les Fives Eyes, cinq pays anglophones notoirement alliés dans le domaine de la surveillance (les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, le Canada, et l'Australie)

L'accord Lustre aurait été signé il y a plusieurs années. Et là, c'est le site spécialisé Reflets qui explique. L'intérêt pour les Américains de s'allier aux Français, ce sont les écoutes en Afrique. "Le continent Africain échappe en grande partie aux grandes oreilles Américaines (seulement 11Gb de trafic)… Mais pas aux grandes oreilles Françaises (343Gb, ou presque)" Des accords similaires existeraient aussi selon le quotidien allemand avec l'Italie, Israël ou la Suède.

Ils sont en contact permanent avec les grandes oreilles…

Les rebelles de l'armée syrienne libre en Syrie ...

Avec Georges Malbrunot, dans Le Figaro , on s'infiltre dans les opérations de livraison d'armes par la CIA et son allié jordanien. Nous sommes dans ce que le journaliste appelle la zone des trois frontières, une portion de désert aux confins de la Jordanie, de la Syrie et de l'Irak, ou les démarcations se perdent dans le sable. Cet étrange cortège en plein cœur de la nuit, ballet de huit voitures, "deux pour la CIA, cinq pour nous" raconte un cadre de l'ASL. "Après trois kilomètres en territoire syrien, espions américains et jordaniens rebroussent chemins." Le reste de l'équipée remonte sur Damas, appuyés par des drones de surveillance. Dans la capitale syrienne, la remise d'armes est filmée, vidéo transmise aux Américains pour prouver que le matériel a bien été remis aux groupes soutenus par Washington. Mais depuis leurs bases arrières, les rebelles sont déçus, trouvent les Occidentaux hypocrites. "Ils disent à leurs opinions publiques qu'il ne nous donnent pas d'armes, et en même temps, ils se fichent de nous en en livrant qu'au compte-gouttes. Les pays donateurs sont prudents, beaucoup d'armes ont été revendues, volées aussi par des groupes djihadistes. Enquête passionnante à lire dans Le Figaro .

La fiscalité et l'éco-taxe encore en UNE.

« Qui souffle sur les breizh ? » C'est le titre de L'Humanité . Gros dossiers encore partout dans la presse. Réunion ce matin à Matignon. Comment sortir du bourbier, s'interroge Le Parisien-Aujourd'hui en France . Pour le quotidien, la marche arrière totale semble impossible, vous l'entendiez à 8h, l'état a déjà conclu un partenariat public-privé avec la société Ecomouv, chargé de la gestion de l'impôt. Retirer ses billes, équivaudrait à reverser à l'entreprise quelque 790 millions d'euros. Pour Libération pourtant, l'écotaxe est sur une voie de garage. La marge de manœuvre est étroite, confirme Yann Marec de Midi Libre. Comment comprendre, écrit l'éditorialiste, que la Bretagne bénéficie de mesures d'allègement alors que le Languedoc Roussillon paye. "Si l'ouest continue de gronder, il faudra se méfier des répliques telluriques dans tout le pays". Mais l'Ouest devrait continuer de gronder. On en revient aux grandes oreilles. Le Figaro a eu accès aux synthèses de la sous-direction de l'information générale de Rennes, ex-RG. Elles préviennent, les syndicats des agriculteurs et des pêcheurs se sont entendus pour agir de front. Un cocktail explosif.

Dans la presse encore, un témoignage. Il est rare. L'une des nièces de Frère Paul, martyr de Tibhirine, a accepté de se confier au Progrès . "Nous leur devons la clarté" dit-elle au quotidien régional. Demain, les familles des moines enlevés et assassinés en 1996 seront reçues par le chef de l'Etat.

Un chiffre. Un million et demi d'euros, c'est ce que paye la SNCF, par jour, pour la protection des biens, des voyageurs, et de ses agents. Les vols et agressions physiques sont en baisse mais la compagnie ferroviaire recense tout de même 32 000 actes de malveillance en 2012. A lire dans La Croix . Des coulisses.Libération a eu accès aux documents saisis qui raconte la tromperie montée par Servier dans le scandale du Médiator, dossiers expurgés des éléments qui fâchent, falsification, le quotidien fait la liste. Double page 12 et 13.

Une image. Celle qu'on veut retenir de la tempête d'hier. Elle s'affiche en Une de Sud-Ouest . La vague mythique Belharra a de nouveau éclaboussé la corniche basque. La dernière fois qu'elle s'était réveillée, c'était en décembre dernier. Hier elle aurait dépassé les 8 mètres, bonheur pour les surfeurs.

Mythique, là encore, la saga Star Wars ! Alors on va faire plaisir à tous les fans et on va peut-être faire enrager les collectionneurs. Car ils sont passés à côté d'une perle il y a quelques jours sur la plateforme de commerce en ligne Ebay. Un laserdisc, vieux de 29 ans, vendu 699 dollars - vendeur et acquéreur anonyme. Sur le disque, une pépite, 30 minutes de chutes de tournages inédites, scènes enregistrés sur le plateau du film Le Retour du Jedi.

EXTRAIT

C'est la scène de la mort de Yoda, Luke Skywalker à ses côtés. On a tout, bruit de plateau, on voit les fameux claps, on les a entendus un peu dans l'extrait. On entend aussi à certains moments aussi des conseils de metteur en scène. Amateurs rassurez-vous, l'acquéreur a ouvert une page Facebook et partage ses trouvailles. Je vous laisse, que la force soit avec vous !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.