Comment ils sont devenus Français? A l'heure ou la France s'interroge sur son identité nationale, sur l'accueil fait aux immigrés, cette semaine le Nouvel Observateur est allé se plonger dans les 300 kilomètres de rayonnage ou dorment aux archives nationales, les dossiers de naturalisations de centaines de francais, anonymes ou célèbres. Ils s’appelaient Chagall, Gainsbourg, Blaise Cendrars, Guillaume Apollinaire, Montand, Drucker, Domenech, ils venaient de Russie, de Pologne, d'Espagne d'Italie écrivent Isabelle Monnin et Doan Bui. Chassés par les pogroms, le communisme, le fascisme, ou tout simplement la misère, Ils n'étaient pas nés français mais avaient choisi de le devenir.... A l'époque, leurs parents ou eux mêmes n'étaient que des réfugiés anonymes noyés dans la foule des immigrants en quête d'une vie meilleure... Anti franquistes de 1939 comme le père de Raymond Domenech, ou afghans d'aujourd'hui, mineurs polonais ou sans papiers maliens, tous les exils se ressemblent écrivent les deux journalistes de l'obs. " Je me rappelle l'angoisse à la préfecture" se souvient le rital François Cavanna, lorsque, enfant, il guidait son père analphabète dans les méandres de l'administration : Allait-on être accepté renvoyé?" Le nouvel Obs. s'est plongé dans les fichiers jaunis, qui racontent, espoirs, humiliations, lettres de motivations, déclarations d'amour enflammées à la France, sèches notifications d’ajournement ou pire, sous Vichy, avis de dénaturalisation parce que jugés trop juifs pour être français comme la famille Gainsbourg. En un siècle explique mes deux confrères les lois ont changé certes mais pas la curiosité de l'administration qui veut tout savoir: qui est l'impétrant? D’ou vient-il? Ou vit-il? Combien gagne t il? Est-il loyal envers notre pays? Une notion du bon français à géométrie variable. Mieux vaut ne pas être résistant sous vichy, ex collabo à la libération, communiste pendant la guerre froide.... Dans les années 30 l'extrême droite fustige déjà l'invasion des metéques. Les lobbies d'avocat et de médecins dénoncent la loi sur la nationalité de 1927, trop libérale à leur goût car ils craignent la concurrence des migrants. En quelque sorte déjà les plombiers polonais de l'époque. Dans le nouvel obs vous pourrez lire toutes ces histoires aussi passionnantes les unes que les autres. Celle de Blaise Cendrars ou Guillaume Apollinaire qui ont gagné leur naturalisation dans les tranchées. A l'époque l'armée a besoin de monde. Un décret d'août 1914 promet que les étrangers qui s’engagent auront la nationalité française. L'un y perdra un bras, l'autre un bout de crane. Tous les deux seront naturalisés au champ d'honneur... On apprend également que le père de Michel Drucker le docteur Abraham Drucker a mis sept ans pour obtenir sa naturalisation. Marc Chagall, qui se voit retiré en 1940 sa nationalité, obtenue en 1937, parce qu'il est jugé, israélite, russe, donc sans intérêt national. Un quart des français ont des ascendants étrangers expliquent Doan Bui et Isabelle Monnin. Concevoir la France d'aujourd'hui sans Marie Ndiaye et Djamel Debouze est aussi absurde que de l'imaginer sans Yves Montand, sans la bohême d 'Aznavour, la javanaise de Gainsbourg ou le plafond de l'opéra de Paris peint par Marc Chagall conclut mes deux confrères. 50 ans ou la vie devant soit. L'Express affiche à sa une le visage rayonnant de bonheur de Kristin Scott Thomas. l'actrice n'a pas peur de dévoiler sa date de naissance 26 mai 1960. Des quinquas qui triomphent nous explique l'Express car aujourd'hui avoir 50 ans c'est se sentir encore jeune, plein d'énergie et pour cette génération à la maturité épanouie le moment est venu de croquer autant que possible le présent à pleine dents. C'est une révolution silencieuse en passe de transformer la société toute entière poursuit l'Express. La beauté et le culot ont changé de camp. Interdites de cité il y a encore 20 ans, les nouvelles égéries quinquas s'affichent partout. Georges Clooney 49 ans, Madonna 51, Demi Moore 47, Isabelle Adjani 54, Antoine de Caunes 56, Yannick Noah 50 ans. Les quinquas explique Jacques Séguéla (qu’on a connu moins inspiré avec son histoire de Rolex à 50 ans) sont en quête de sens et de valeur. C'est la génération anti âge, mais aussi anti bling-bling qui vise le plaisir pur. Même analyse de Mercedes Erra Président d'eurorscg. " Les quinquas réinventent la culture jeune". A l'appui de cette affirmation une grande enquête comparative sur les quinquas européens et américains. Une étude qui montre les frontières entre jeunesse et vieillesse sont devenues floues. On ne se doutait pas du phénomène d’inversion de valeurs explique Mercedes Erra. Celles que revendiquent les boomeurs (les plus de 50 ans) sont celles qui définissent classiquement les jeunes: le fun, l'esprit de rébellion se retrouvent du coté des " vieux" entre guillemets" alors que l'inquiétude et la résignation montent chez les jeunes. « Il est difficile d'autre part de parler de rupture générationnelle » poursuit Mercedes Erra. Le Rock And Roll appartient toujours aux Boomeurs qui l'ont vu naître. Ils voient d’autre part en internet, le moyen de renforcer le lien social, l'entraide et même de trouver des partenaires romantiques.. Bref comme l'explique mes confrères de l'express, les quinquas ont la soif de bien vivre d'autant que leur pouvoir d'achat est supérieur de 30% aux moins de 50 ans. Cette génération d’anti conformiste a la chevelure poivre et sel, roule aussi bien en Twingo qu'en 4X4, joue à la WI, mange bio, et gare à ceux qui veulent les ringardiser: la moitié des propriétaires d'Phone ont plus de 50 ans... Le Figaro s’est procuré le projet de loi instaurant une interdiction générale du voile intégral. Un projet qui tient en deux articles. Le premier prévoit que " nul ne peut dans l'espace publique porter une tenue destinée à dissimuler son visage. Une femme bravant cette interdiction s'expose à une amende de 150 Euros. Deuxième article: le fait d’imposer la porte de la burqua par la violence, la menace, l'abus de pouvoir ou d’autorité est un délit passible de 15 mille euros d’amendes et un an de prison. Un nouveau délit est donc crée, destiner selon ses rédacteurs non pas pour protéger la société française de l'islamisme, mais pour protéger les femmes et leurs droits. Le texte doit maintenant être examiné par le conseil d'Etat avantd'etre sur la table du conseil des ministres le 19 mai. A lire également quelques jours après les manifestations de céréaliers cet itw de Nicolas Sarkozy accordé a la France Agricole. Le président de la république réaffirme qu'il n'acceptera pas de la part de ces partenaires européens de démantèlement des instruments de régulation de la PAC. Une photo que l'on découvre a la une : celle de la marée noire qui se répand au large de la Louisiane et qui menace tout l'éco système du delta du Mississipi. Alerte noire titre Libération. C'est un drame planétaire renchérit France soir. Les Etats-unis ont déclaré l’état de catastrophe nationale Une marée noire sur fond d’une polémique qui est en train de se développer sur le manque de sécurité de la plate forme pétrolière qui a coulé il y a quelques jours. Une plate forme qui n'était pas munie d'une vanne de sécurité télécommandée, vanne obligatoire sur les plates formes norvégiennes et brésiliennes. En attendant confie un ingénieur américain les solutions pour empêcher le pétrole de s'écouler sont difficiles a trouver. C'est comme tenter de reboucher une bouteille de champagne. Libération nous apprend que Karim Benzema, impliqué comme Franck Ribery dans une affaire de mœurs ne devrait pas être entendu par la police avant la coupe du monde, ceci pour ne pas interférer dans la préparation des bleus. Et puis à lire dans le Parisien ce ménage macabre qui s'annonce sur l'Everest. Sur le toit du monde à plus de 8000 mètres dans ce que les spécialistes appellent la zone de la mort,il y a plus de 200 cadavres d'alpinistes qui ont laissé leur vie. Une équipe de sherpas népalais va monter pour tenter de ramener quelque unes de ces dépouilles conservées par le froid. Des dépouilles que Jean Marc Porte rédacteur en chef du mensuel « Trek Magazine »Connait bien. Il en a croisé une dizaine lorsqu'il a réussit l'ascension de l'Everest en 2001. " Il est impossible de faire l'ascension sans accrocher du regard ces cadavres » explique t il. Ce sont comme des momies recroquevillées en position fœtale. On a l'impression de voir des gens endormis. On termine sur une bonne note et le Pèlerin qui fait sa une cette semaine sur un petit mot qui change la vie. C'est " merci". Dire merci n'est pas qu'une question de politesse. Ce petit mot dit notre reconnaissance pour tout cadeau de la vie et s'il nous menait tout droit vers le bonheur mon cher Nicolas?

Leneuf Stéphane

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.