A quoi ça ressemble, un cerveau déprimé ?... C'est dans Sciences et Avenir que vous découvrirez "l'anatomie d'un cerveau malheureux"... Un cerveau où les neurones fonctionnent au ralenti... où le cortex diminue de volume... Et du coup, eh bien le cerveau déprimé ne réussit plus à prendre des décisions, à passer à l'action... Eh bien voilà donc le cerveau des ménages français... "Le moral des ménages à un plus bas historique", note Les Echos... "En France, le moral des ménages est au plus bas depuis 1987", précise La Tribune... "Une confiance des Français au plus bas depuis 12 ans donc", rapporte Le Figaro Economie... "La sinistrose s'est abattue sur le pays"... C'est Jean-Pierre Bedeï, dans La Dépêche du Midi, qui analyse la première conséquence du pessimisme des Français... "Ils ne consomment plus... Ils préfèrent épargner... Ce comportement s'avère d'autant plus problématique que les dépenses des ménages constituent l'un des moteurs de la relance économique... La France est entrée dans un cercle vicieux dont on ne voit pas comment elle pourrait sortir"... Michel Vagner, dans L'Est Républicain, est assez d'accord... "Aucun texte de loi ne pourra restaurer l'optimisme d'un coup de baguette magique"... Et encore, c'est peut-être même pire... Daniel Ruiz constate que l'enquête de l'INSEE a été réalisée avant le scandale de la Société Générale... Et dans La Montagne, il commente : "On imagine sans peine ce qui va rester du choc de confiance présidentiel quand jouera à plein la comparaison entre le prix du panier de la ménagère et les sommes folles jetées dans le caniveau de la spéculation"... La Société Générale donc... Et vous savez comment on aurait pu échapper à la crise ?... Il aurait fallu que Jérôme Kerviel prenne des vacances... Erik Emptaz, dans Le Canard Enchaîné, ironise sur cette incidence du "travailler plus pour gagner plus"... "Pendant 8 mois sans vacances, le trader n'a fait que fixer ses écrans, taper des milliards de chiffres sur ses claviers au point d'en inventer"... Oui, Kerviel aurait dû prendre des vacances... C'est également le commentaire plus sérieux que vous pouvez lire dans Le Monde... La plupart des banques ont généralement un règlement intérieur, qui contraint les traders à prendre régulièrement au moins 5 jours de vacances d'affilée... Ce n'est pas de la philanthropie... C'est simplement qu'il est très difficile de dissimuler une fraude quand on doit laisser faire son travail par un autre"... Mais bon voilà... Jérôme Kerviel, des vacances, il n'en a pas pris... Résultat : eh bien "le PDG de la Société Générale est sur un siège éjectable"... C'est la Une du Parisien-Aujourd'hui en France... Mais ça encore, semblent dire vos journaux... ce sont les risques du métier... Ce qui pose un peu plus de questions ce matin, c'est que "la Bourse parie sur une OPA", comme titre Le Figaro... Dans la même veine, Libération, sur une photo de la Société Générale, affiche : "A vendre"... Et tous vos journaux notent qu'au sixième jour de la crise, la banque semble plus que jamais vulnérable... Alors certains se rassurent avec cette phrase de François Fillon... "La Société Générale doit rester française", a affirmé le Premier ministre devant l'Assemblée Nationale hier... Oui, eh bien bonjour la contradiction !.... Là, ce sont les éditorialistes qui commentent... Philippe Waucampt, dans Le Républicain Lorrain : "François Fillon, en déclarant que la Société Générale doit rester française, affiche un colbertisme en contradiction avec la posture électorale de Nicolas Sarkozy"... Pour Hubert Coudurier, dans Le Télégramme, le pouvoir politique veut tenter de donner l'illusion de maîtriser les événements, quand ses capacités d'intervention sur une banque privée sont plutôt limitées... Oui, "le nationalisme économique fait sans doute pleurer dans les chaumières, mais il reste totalement inefficace", analyse, de son côté, Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne... Et puis, "de grâce, qu'on ne nous refasse plus le coup du coq dressé sur ses ergots, au nom d'une fierté nationale mal placée !", s'insurge Jean-Claude Kiefer dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "Le contribuable a déjà donné !... Souvenez-vous du Crédit Lyonnais... Alors, une fois pour toutes, que les banquiers prennent leurs responsabilités !"... Sauf que c'est une caractéristique bien française... "Quand un gouvernement de droite prônant le libéralisme parvient au pouvoir, il n'est jamais long à jouer à l'interventionniste"... La remarque est signée Didier Pourquery, dans Libération... "Aujourd'hui, toute la Sarkozie s'affole à l'idée qu'un vil prédateur étranger pourrait gober la Société Générale... Or, c'est ça, le libéralisme... Les grandes banques victimes de scandale sont en général vendues ou fusionnées"... Faut être un peu plus subtil que ça... C'est ce qu'explique Gaëtan de Capèle dans Le Figaro... "Il n'est pas indécent que le gouvernement se préoccupe du sort de l'une des plus grandes banques françaises... La posture d'un libéralisme pur et dur relève d'un patriotisme économique d'un autre temps... Les pays les plus libéraux, comme les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, savent bien, lorsque les circonstances l'exigent, faire valoir leurs intérêts stratégiques... On peut, conclut l'éditorialiste... on peut être libéral sans être naïf"... Et pendant ce temps-là... Le trader le dit et le redit... "Sa hiérarchie était au courant"... Vous lirez ça dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, Le Figaro... Et La Tribune note même que "la version de la banque est contredite par Kerviel"... Et le quotidien économique explique que le jeune homme est même allé jusqu'à sous-entendre que ses chefs l'encourageaient à prendre de tels risques... Tout contrôle correctement effectué est à même de déceler ces opérations... Tout ça, c'est "la conjuration des imbéciles", pour Charlie Hebdo... Dans l'hebdomadaire, vous lirez la colère de Philippe Val... Pour l'éditorialiste, les traders ne sont que des "décérébrés"... "Ils ont depuis longtemps perdu de vue la réalité... Leur orgueilleuse inculture, conjuguée avec leur savoir exclusivement spécialisé, les hausse à un niveau d'incompétence qui en fait des dangers publics... Les peuples d'Amérique et d'Europe vont devoir, par le biais des prix et des impôts, consacrer une part énorme de leur force de travail à rembourser l'argent disparu"... Et comme en écho, outre-Manche... la Une du Guardian... "Plus d'un million de foyers à risques"... Le quotidien britannique rapporte que la City met en garde : plus d'un million de propriétaires de maison, en Angleterre, pourraient être exposés à des difficultés financières graves... des difficultés liées au ralentissement économique... Et sinon, dans la presse... Vous lirez, dans Le Parisien, que l'on va mesurer les enfants... Une campagne nationale va être lancée vendredi par l'Institut français du textile et de l'habillement... En fait, c'est la suite, vous vous souvenez, de cette campagne qui, entre 2003 et 2005, avait mesuré les Français de 10 à 70 ans, pour rectifier les tailles des vêtements... Dans Les Echos... vous apprendrez que la France a deux ans d'avance sur ses objectifs en matière d'énergie solaire... Dès cette année, les capacités photovoltaïques devraient dépasser l'objectif fixé pour 2010... En matière d'environnement... Dans La Tribune... cette enquête réalisée au Royaume-Uni... qui montre que les 16-24 ans sont des citoyens très sensibilisés à l'environnement... Près de la moitié d'entre eux se disent prêts à boycotter les entreprises qui polluent... Un tiers apporterait son soutien à des actions radicales contre ces entreprises... Et 9% affirment qu'ils sont prêts à prendre part à des activités de guérilla environnementale... Rien à voir... dans Libération... cet article qui pointe "Bolloré, l'ami empressé"... Libé rapporte que Direct 8... une chaîne de la TNT propriété de l'homme d'affaires... a annulé vendredi dernier une émission sur Sarkozy et les femmes... La direction plaide un problème technique... Mais après vérification auprès des syndicats, les techniciens présents en plateau ce jour-là affirment qu'il n'y a eu aucun problème technique... Et est-ce qu'un jour, il n'y aura plus de journaux de 20 heures ?... C'est ce que prédit en tout cas Télérama... L'hebdomadaire a suivi pendant une semaine les JT de TF1 et de France 2... Bilan : on s'ennuie ferme... Et côté chiffres, on apprend que la majorité des téléspectateurs du journal de France 2 a plus de 60 ans... et que les 15-24 ans ne représentent qu'un téléspectateur sur 20 de ces grand-messes... Il y a mieux pour dessiner un avenir, constate Télérama...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.