Il sévissait depuis septembre entre Dijon et Chalons sur Saône, il avait agressé des passants avec un marteau et braqué une pharmacie et revendiquait ses forfaits au nom du "Commando de défense du peuple et de la patrie française"...

Mais il n'y avait pas de commando, simplement ce garçon de 17 ans que l'on voit de dos en doudoune orange, dans le Journal de Saone et Loire, le Bien public et le Parisien, au moment où il se rend au commissariat de chalons ... "Le visage est encore marqué par de l'acné juvénile", décrit le Journal de Saône-et-Loire...

Un étudiant acnéique, sans conviction politique dit-il, mais sujet à des déprimes qu'il conjurait en s'inventant une vie de groupuscule, il  a voulu "arrêter ses conneries avant de commettre l'irréparable"...  La police avait mobilisé des profileurs et des ordinateurs de l'anti-terrorisme, lit-on dans le Bien Public, elle savait que le commando... "était une seule personne, jeune, peu mature, en grande souffrance psychologique, capable de passages à l'acte violents qui pouvaient aller crescendo"...  

Où serait-il allé? 

Le Parisien a retrouvé un ami du jeune homme, c'est un classique du journalisme...

L'an dernier il avait changé. Il s'intéressait énormément à l'actualité, lisant régulièrement le Canard enchainé. Surtout, il n'arrêtait pas de parler de la famille Le Pen...

Est- ce la clé du trou noir, ou du bavardage, et à quel moment la solitude d'un être fragile vient-elle vraiment frapper? 

Et on parle d'un autre solitaire qui lui avait vraiment tué

Un prophète assassin qui avait endeuillé l'Amérique, entre 1978 et 1995. Usbek et Rica nous rappelle UnaBomber, de son vrai nom Theodore Kaczynski, un docteur en mathématiques, retiré dans une cabane en forêt, et qui envoyait des colis piégés à ceux qui symbolisaient "l'aliénation de l'humanité par la machine et le progrès technologique".  

Unabomber est devenu un mythe populaire, une série lui est consacrée sur Netflix, un film se prépare où il sera joué par vigo Morttensen... Et surtout, ses idées nous interpellent. Kaczysnski est avait théorisé sa colère  dans un livre manifeste, "l'avenir de la société industrielle" une critique radicale de la société technologie, qui semble audible aujourd'hui, à l'ère du numérique et de l'intelligence artificielle? 

Usbek et Rica se confronte à ce gouffre avec l'homme qui a traduit Kaczynscki en français;  il s'appelle Jean-marie Apostolides, psychologue et universitaire retraité... 

Theodore pense que ses idées ne pouvaient être transmises qu'en joignant le sang à l'encre. Personne n'ose se revendiquer entièrement de Kaczynski. J'ai fait le choix de dire qu"il y avait quelque chose d'intéressant dans ce qu'il disait...

La vérité du terroriste, non, mais la la vérité de la peur et du refus de la technologie... Ou est-ce une illusion.

Je lis dans Nice Matin un autre solitaire, celui-là ne fait de mal à personne, mais lui fait-on du mal. Il s'appelle Clément Touillou, il a quarante ans et vit dans un petit véhicule utilitaire pardé de papier aluminium, dans une rue de Cap Martin, le seul moyen dit-il d'échapper aux ondes électromagnétiques auxquelles il serait hypersensible... La semaine dernière, c'était l'Alsace qui racontait un autre réfugié des ondes, celui-là cloîtré dans sa cave... Et la plupart des médecins ne voient dans leur souffrance que des dérèglements psychologiques, un cancérologue écologiste, le docteur Belpomme, assure le contraire... C'est la modernité qui les traque et ils ne connaissent pas le salut dans notre monde, prisonnier du malheur. 

Fait-il les plaindre d'être loin de nous?  Vous lirez dans le Monde un médecin américain, le docteur Robert  Lustig, ça veut dire joyeux... Il nous décrit esclave de l'hormone du plaisir, la dopamine, que nous fourguent aliments sucrés et excitations connectées, et qui s'oppose au véritable bonheur! 

Un espion chinois est dans le Figaro

Et on retrouve la hiérarchie de l'information... Le Figaro qui fait son titre de Une sur les difficultés d'Emmanuel macron, et nous livre dun roman d'espionnage, comme avant! Mais l'ennemi n'est plus l'union soviétique mais la Chine qui avalait un à un les informateurs de la CIA... Lundi 15 janvier, à l'aéroport de JFK, "les agents en complet-veston du FBI ont cueilli en douceur un passager débarquant du vol Cathay Pacific 830, en provenance de Hongkong. Carrure athlétique, cheveux ras, Jerry Chun Shing Lee, 53 ans",  vraisemblablement la «taupe» responsable de l'hécatombe... 

Un ancien de la CIA qui avait quitté l'agence et illustre la mauvaise passe de l'Amérique assiégée par la Chine, qui recrute en son sein, et même dans l'entourage présidentiel... Une amie de Ivanka Trump, la fille du président, serait possiblement une espionnne, Wendi Deng Murdoch, femme d'affaire de 49 ans, impliquée dans un projet immobilier à Washington... D'où la chine pourrait écouter le congrès la maison blanche et le FBI... 

C'est dans le Figaro, notre monde qui bascule... Nous y prenons notre part, innocents! Le lis dans l'Echo républicain que la Chine veut partir aussi à la conquête de l'expertise boulangère... Un chinois souriant, Bin Zhou, veut remporter dans quelques jours les masters de la boulangerie à Villepinte, et son coach, est français, il s'appelle dominique Genty, il sera une fierté de l'Eure-et-Loir... 

Je lis enfin, si nous voulons nous barder de nostalgie, en ce jour où l'on parle beaucoup des anciens, que nous perdons une part de nous-mêmes. Une vielle dame est morte à 97 ans, c'est dans la Croix. Elle s'appelait marie Roubieu. Elle était la dernière herboriste diplômée de France, diplôme supprimé par l'Etat français de Pétain en 1941, au profit des pharmaciens... Elle savait scientifiquement guérir par les plantes et avait essayé de transmettre sa science...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.