Cette même Chine se fâche contre un journal danois qui jadis publia les caricatures de Mahomet: Libération. Splendide, profanatrice liberté de Charlie hebdo sur la mémoire d'Auschwitz. Sublimes histoires d'amour dans Paris Normandie et Causette. Sublime photo d'un moine du Sinaï qui numérise nos trésors, la Vie.

On parle de conquête...

Et donc on parle de la Chine dont l'Express me dit qu'elle veut mettre la main sur le Nord de l'Europe, pays baltes et Scandinavie, terres stratégiques pour les routes commerciales, les fameuses nouvelles routes de la soie. La Chine voudrait construire des aéroports au Groenland et des ponts en Norvège, croquer des ports en suède ou des territoires en Islande, et même lis-je fabriquer une ile nouvelle au coeur de la baltique....

"Une ile artificielle, piquée de gratte ciel, où le mandarin serait l'une des quatre langues « officielles » – avec l’anglais, le finnois et l’estonien, une ile qui serait rattachée à la Finlande et l’Estonie par un tunnel ferroviaire sous marin long de 100 kilomètres "

Et cette ile qui pourrait exister dans quatre ans, serait la clé d'une route commerciale qui relierait l'Empire chinois à l'europe, VIA  l'océan arctique, débarrassée des glaces grace au réchauffement, le port de Kirkenes en haut de la Norvège,  Rovaniemi, en Finlande, la ville du père Noel... Il y a une carte dans l'express merci confrère et aussi le portrait d’un finlandais; Peter Vesterbacka, qui est l'associé et l'agent des chinois là-haut . on le connaissait comme start-upper, inventeur du jeu Angry Birds, singulière rencontre qui suscite la méfiance là bas, au nord de l’Europe, où l'on freine.

LExpress tient ici sa promesse: me parler de ce qui change vraiment sur la planète, au-delà de l'actualité qui nous aveuglerait! Qu'est ce qui compte vraiment, cet appétit méthodique, ou la crise du coronavirus qui pour le moment paralyse l'économie de l'Empire, c'est bien raconté dans le Figaro… Et les Echos redoutent que la Chine s'enferme dans la peur et se coupe du monde... qu'elle veut pourtant conquérir!

La crise rend aussi la Chine nerveuse. Elle est en colère lis je dans libération. contre un journal danois, qui a publié un dessin satirique dans lequel les étoiles du drapeau de la Chine étaient remplacées par de petits coronavirus. L'ambassade chinoise à Copenhague parle d'une offense à la conscience humaine...le journal offenseur est le Jyllands  Posten, celui la même qui en 2005 avait publié les caricatures du prophète Mahomet qui mirent le feu à l'islamisme mondial, jusqu'à l'attentat qui frappa Charlie hebdo.

Cette histoire nous vient bien en ce jour où par le festival d'Angoulême la BD prospère dans nos journaux. Je vous signale dans Télérama et l’Humanité de chouettes portraits de Nicole Claveloux, bientôt octogénaire dont le talent coloré lui donna, c'est joli, la chance de déplaire, qui illustra de surréalisme aussi bien la revue pour ados Okapi que la bible de la science fiction Métal hurlant: cette femme dit l'Huma  psychanalyse les bigorneaux, allez voir!

Et allez voir aussi Charlie Hebdo qui n'a pas peur de déplaire et publie une page signée Riss drole et désespérée et profanatrice, qui imagine ce qu'il restera au bout de nos mémoires épuisées d'Auschwitz et de la Shoah....  « En 2095, 70 % des étudiants croiront que le Zyklon B est une pilule pour faire un trip » lis-je dans un dessin rose du camp  où gambade Casimir « un gardien jamais méchant » et Tchoupi « qui va creuser une fosse »…

A la  une de Charlie, Emmanuel Macron postillonne et c'est peu ragoutant: « Macronavirus, trois ans qu'il nous crache à la gueule », dit le populo éclaboussé. Nous sommes Charlie libre dans un pays libre.

Et un politique est de retour...

Ce soir sur France 2 et dès ce matin dans le Monde où j'apprends qu'en avril dernier sur un vol Beyrouth-Paris, une hôtesse de l'air fut gentille avec François Fillon, elle le surclassa de business à first pour lui éviter d'être dans la même cabine que l'avocat Robert Bourgi, l'homme qui sabota définitivement sa campagne présidentielle en révélant qu'il lui avait offert des costumes... Fillon, me dit le Monde n'a donc pas eu -le sanguin- a mettre son poing dans la figure de Bourgi.

Sera-t-il ce soir politique, revanchard, pugnace, guéri dans l'Emission politique où il prétend dire sa vérité, lui que la droite a renié, oublié? Le portait du Monde, est le meilleur dans le style empathique sur un homme qui  milite pour les chrétiens d'orient et fait du business et ça lui réussit. Mais on peut aussi lire dans un genre plus classique l'Opinion et Libération et le Canard enchainé et se rappeler le ridicule choquant des affaires et des emplois d'assistante dont bénéficia jadis Pénélope Fillon...

En attendant Fillon, nous avons ce matin d'autres soucis.  Le Parisien me dit que Besançon en proie au trafic de drogue devient une ville dangereuse, aussi rude que Marseille... Le même Parisien me raconte une jeune femme belle et forte mais qui aurait pu se croire maudite, qui n'aura pas d'enfant, née avec un vagin et un utérus atrophiés parce que sa grand-mère avait pris un médicament toxique le distilbène; elle est droite et veut réparation.

Je lis dans Causette une femme nommée Laetitia, complètement paralysée sauf du visage et de la main, mais elle  a recontré un homme, son soignant et elle l'aime et ils s'aiment et fond l'amour et ce qu'elle dit et ce qu'il en dit, d'une sensualité qui déborde ressemble à de la grâce...

Et une autre histoire d'amour pour finir.

Qui est dans Paris Normandie. En 1945 dans la Normandie libérée arrive Arthur un soldat américain noir métis joyeux beau garçon et joueur de guitare, qui conduit des camions  et passe souvent devant le domicile de Marcelle près de la gare de Saint-Valéry en Caux, Marcelle n'a pas quinze ans, il lui fait des coucous, un jour ils vont plus loin, c'est sa première fois et elle tombe enceinte.

Mais Arthur ne le sait pas, il part en Allemagne où la guerre se poursuit et tombe sous le feu d'un tireur d'élite. On vient dire à Marcelle que son homme est mort. Trois quarts de siècle plus tard, Denise, la fille de cette histoire, est allée sur internet chercher des test génétiques pour retrouver trace de son père... Elle s'est découvert une demi famill:  Arthur n'était pas mort, juste blessé rapatrié décoré et marié chez lui. Elle l'a dit à Marcelle en décembre dernier.

Dans la Vie, je vois la plus belle des photos de ce jour, d'un vieux moine du monastère de Sainte-Catherine dans le désert du Sinaï, en train de numériser un texte sacré des premier siècles de l'ère chrétienne... Au coeur du désert dans une région menacée de tant de folies, nos moines veulent préserver leurs trésors. Nous continuerons.

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.