Un gendarme démuni, la Voix du Nord qui polémique avec le pouvoir, Erdogan qui terrifie sa société, l'idéologie des êtres supérieurs de la Silicon valley, et les clients Uber qui peuvent d'une étoile refusée briser une carrière... Le pouvoir, donc...

Un gendarme face au terrorisme ce matin... 

Mais un gendarme aussi démuni que le colonel Beltrame est admirable, et c'est avec une curiosité attendrie que l'on redécouvre cette histoire, dans le Magazine du Monde... c'est Pascale Robert-Diard qui la raconte: "Je ne me souviens plus de son visage, je me rappelle surtout qu'il était costaud  et qu'il portait une épouvantable cravate à fleurs qui n'allait pas du tout avec son costume, qui n'allait avec rien d'ailleurs..." Ce gendarme, en septembre 2002, témoignait devant la Cour d'Assises de Paris qui jugeait les auteurs de l'attentat du RER à Saint-Michel en 1995, il avait vu les terroristes et il avait raconté son cas de conscience... car il n'aurait jamais du se trouver à paris ce jour de 1995, il était venu avec sa maîtresse, son épouse le croyait en Bretagne, et en témoignant, il avait brisé son foyer et sa vie...  

C'est une histoire  parmi d'autres dans un long article où Pascale Robert-Diard dévide quelques souvenirs du palais de justice de Paris, qui va déménager de l'Ile de la cité au XVIIe arrondissement...   La justice est un théâtre. Elle est aussi un enjeu social quand des avocats font grève, on en parle dans l'union, dans var matin... et dans la Voix du Nord...   

La Voix du Nord qui polémique avec une avocate célèbre..

  Elle s'appelle Tiphaine Auzière et Brigitte macron est sa maman... L' affaire est passée quasiment inaperçue cette semaine...  mais tout est vivant sur le web. Mardi dernier, la Voix du Nord s'interrogeait , Tiphaine Auzière en fait elle trop, et racontait que la belle fille du président de la république avait été reçue par le président du Tribunal de grande instance de Boulogne pour discuter de l'attribution d'un pole social au tribunal...   Problème. "Tiphaine Auzière n'a aucun mandat électif pour aller voir le président du tribunal ou le préfet." Car elle avait déjà rencontré le Préfet du Nord, à l'automne, "pour faire avancer des dossiers", en tant que responsable locale de en marche: Récidive... "Imagine-t-on un instant les représentants locaux du FN ou des Verts reçus par ces hauts responsables, en toute simplicité ? Tiphaine Auzière est à portée de SMS de son beau-père. Si elle veut être utile à la Côte d’Opale, pourquoi ne pas user de son influence directement auprès de lui?" 

Le jour même, Tiphaine Auzière regrettait sur facebook d'être résumée ainsi, "belle-fille du président"... Le lendemain, Marlène Schiappa, en rajoutait d'un tweet : "Si vous êtes un homme, vous êtes cité par votre profession. Si vous êtes une femme, vous êtes citée par votre statut familial ! #patriarcat #sexismeordinaire... »

Mais la voix du Nord ne renonce pas, et SA journaliste, Elodie Rabé a répliqué, "Non, Marlène Schiappa, nous ne faisons pas du «sexisme ordinaire»". Elle s'amuse" La Voix du Nord est lue au plus haut niveau de l’État", et insiste... "C’est bien l’influence que Tiphaine Auzière pourrait avoir en tant que proche du président de la République qui interroge..."

Question de principe? Ou petite histoire... Si l'on sort des frontières...

Il est des journalistes qui risquent leur liberté et pas seulement des journalistes, dans cette Turquie que le philosophe BHL dénonce comme une des puissances qui défient les valeurs démocratiques de l'occident, c'est dans l'Express... La Turquie dont le président Erdogan a épousé les thèses de l'extrême droite ultra nationaliste, dit le Monde diplomatique qui raconte la peur des opposants qui tremblent "dès qu'on frappe à la porte". Les journaux du régime publient chaque mois des listes de noms de suspects, ceux qui s'y trouvent 115000 personnes sont des parias, les amis se détournent de peur d'être contaminés... En face, 120 vrais journalistes sont en prison.

Dans l'Obs, un très bon reportage, sur les journaux satiriques turcs qui survivent. Ils s'appellent Bayna yani ou Leman, dont le patron était un copain de Wolinski. Les kiosquiers ne les mettent plus en avant...  Et ils reçoivent des menaces sur facebook... « Tu nous fait marrer, tu vas finir en enfer... » 

Mais ce n'est pas une raison pour que le pouvoir résiste à la voix du Nord!

Les consommateurs sont sur la sellette dans Libération...

Les consommateurs qui notent, ivres de leur liberté de client, et brisent des existences... Libération raconte Fabien, qui conduisait pour Uber, et qui a été débranché de l'application... Il avait une moyenne de 4 étoiles sur 5, alors que Uber exige 4,5... On perd son travail parce qu'on était fatigué, on n'a pas fait la causette. Et cette manie de la notation, des hôtels, des restaurants, des chauffeurs livreurs dessine une oppression insidieuse sur laquelle réfléchit Libération...  

Tout tourne ce matin autour du pouvoir et de nos libertés entamées. Le Nouveau magazine littéraire consacre un dossier implacable aux maitres de la Silicon valley, et à l'idéologie qui sous-tend leur emprise, eux qui abolissent la mort et la vie privée, du droit des meilleurs... On lira, un portrait d'une femme qui s'appelait Ayn Rand, disparue en 1982  dont les romans sont les ouvrages les plus vendus après la bible, chez les américains : elle y illustrait un éloge de l'égoïsme et une célébrations des entrepreneurs géniaux et des créateurs solitaires auxquels il faudrait remettre nos existences... Elle est capitale affirme Stéphane Legrand, auteur de l'article et d'un essai sur cette femme...  Donald Trump la lit, mais aussi les fondateurs de Apple, de PayPal, ou de Uber... 

Il faut donc lire de vieux livres pour comprendre où nous allons. Allez donc acheter une revue qui s'appelle Books, qui raconte l'actualité par les livres, et qui se penche cette semaine sur la question du pouvoir et des femmes, et c'est plus complexe que tweet de Marlène Schiappa... Books nous raconte une utopie majeure, écrite en 1915, le livre s'appelait HerLand, un pays de femmes ayant réalisé la société idéale, où même les chats ne mangeaient plus les oiseaux, qui devrait se défendre contre l'invasion de trois hommes...  Vous lirez avec joie un extrait où des hommes intrus sont enlevés par des gardiennes athlétiques, légères et puissantes : domination...  

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.