Allez... C'est juste pour rire... Une question... De qui on parle ce matin ?... NICOLAS SARKOZY... Bravo !... Pas un journal, en effet, ne fait l'impasse sur le scoop... Le président de l'UMP est candidat à la Présidentielle de 2007... Un scoop qui permet à France-Soir d'avoir une Une inspirée et drôle ce matin... "Exclusif !", s'exclame le journal... "Sarkozy candidat !"... Puis, en dessous, "c'est aussi exclusif dans La République du Centre, Ouest-France, La Montagne, L'Alsace, L'Yonne Républicaine, L'Est Républicain, Libération, Le Figaro, sur LCI, France Inter, etc. etc." Eh oui... Le scoop n'était censé n'être que pour la presse quotidienne régionale ce matin... Sauf que... sauf que... Vous connaissez l'histoire... Dès hier, en fin d'après-midi, l'interview... et donc le "oui, je suis candidat" du ministre de l'Intérieur... était publiée sur le site Internet de Libération... Et Libération, c'est pas peu dire ce matin, est très fier de son cassage de scoop... Et sur l'air de "bisque bisque rage", le quotidien titre : "2007 : Sarkozy rate son entrée... Il a loupé son effet d'annonce"... Le couac dans la communication sarkozyste... C'est ce qui revient dans la plupart des commentaires... y compris ceux de la PQR... la presse quotidienne régionale, plutôt brossée dans le sens du poil sur ce coup-là... Le problème, c'est qu'il y a ceux qui y étaient, et ceux qui n'y étaient pas hier, dans le bureau du président de l'UMP... Ceux qui n'y étaient pas, bon bien eux, ils sont furieux, un peu frustrés et très ironiques... Et ceux qui y étaient, ils ont du coup un petit peu l'impression d'avoir joué le jeu de la com de Sarkozy... Par exemple Ouest-France, qui y était... Jean-Yves Boulic se demande "pourquoi le candidat Sarkozy a choisi cette méthode"... Il se rappelle qu'en 94, "Jacques Chirac avait annoncé sa candidature dans La Voix du Nord... C'est vrai : ça ne lui avait pas mal réussi... Mais surtout, analyse l'éditorialiste de Ouest-France, Nicolas Sarkozy voit dans la PQR un média de proximité, auquel les lecteurs accordent leur confiance... Et c'est comme ça qu'il l'a dit hier, aux journalistes présents dans son bureau... Il veut, avec ces journaux, s'adresser plus directement aux Français, qui l'ont défendu et encouragé, quand les élites ne comprenaient pas ce qu'il faisait... Dont acte, pour Jean-Yves Boulic... "Mais on n'est pas dupe... Il y a une autre raison... 4 jours après le sacre de Ségolène Royal la provinciale, il n'était certainement pas malhabile de chercher à valoriser le terroir et ses représentants"... Alors ce dialogue direct, ça ne vous rappelle rien ?... Francis Laffon, dans L'Alsace... autre journal invité... fait ce rapprochement également... "Ce dialogue direct : eh oui, c'est Ségolène Royal"... Et pour preuve supplémentaire que ce n'est pas parce qu'on était invité qu'on ne va pas être ironique... Dominique Valès, dans La Montagne, fait semblant de s'étonner... "Ah bon !... Il n'était donc pas encore candidat ?"... Et dans les autres... ceux qui n'étaient pas hier matin au siège de l'UMP... Quid ?... Bernard Revel, dans L'Indépendant, est un bon résumé de la colère... "Connaissant Sarkozy, on pouvait s'attendre à du spectaculaire... On l'aurait bien vu, par exemple, aux commandes d'un petit avion, passant sous l'Arc de Triomphe... atterrissant sur les Champs-Elysées... et déployer une banderole : "Je suis candidat !"... Mais bon, c'était sans doute un peu trop osé... Alors, que nous sort-il de sa boite à surprises ?, ironise Revel... Une interview, donnée à 6 journalistes censés représenter l'ensemble de la presse quotidienne régionale... Et comme le pot-aux-roses a été révélé prématurément, l'annonce en question, qui devait être le scoop de ce matin, arrive après la bataille... Du coup, cette presse régionale, à qui on voulait faire tant d'honneur, peut se demander dans quelle mesure elle n'a pas été manipulée... Et tout ça pour une non-information !"... La même colère dans Sud-Ouest aussi... Sud-Ouest qui n'était pas invité non plus... et qui, du coup, a décidé de ne publier que quelques extraits de l'interview de Nicolas Sarkozy... L'éditorialiste du journal, Bruno Dive, estime que "cette déclaration dans la presse régionale trahit, de la part de Nicolas Sarkozy, un rapport complexe avec son père politique, à savoir Jacques Chirac... Il a voulu faire comme lui en 94, mais en plus fort... Mais la ficelle était trop grosse... Elle n'a pas fonctionné... Et ce pétard mouillé a provoqué un dégât collatéral... Sarkozy voulait éviter, par décence, d'annoncer sa candidature le jour de l'anniversaire du Président de la République... Eh bien, c'est raté... On retiendra, résume Bruno Dive, que si Chirac s'est déclaré à la Saint-Charles... le prénom de De Gaulle... Sarkozy, lui, s'est avancé le jour des 74 ans de Chirac"... En résumé donc... C'est la boulette... Parce que... Le Figaro le souligne également... "une déclaration de candidature le jour de l'anniversaire de Chirac, c'est ce que Sarkozy voulait justement éviter... Alors une question... "Qui a eu cette riche idée ?"... Le Figaro dénonce... C'est Brice Hortefeux... le bras droit de Nicolas Sarkozy... Brice Hortefeux, député de la Nièvre... Et, selon Le Figaro, c'est le PDG du quotidien La Montagne qui lui avait soufflé l'idée... L'histoire de ce fiasco de communication... c'est également à lire dans Libération... qui a demandé à quelques communicants parisiens de donner leur avis sur les vrais ratés du faux scoop... Le problème, pour tout le monde, c'est que Nicolas Sarkozy n'avait rien à annoncer qu'on ne sache déjà... L'annonce à la presse régionale... Pour les uns, c'est de "la com à la grand-papa"... "Pour faire vraiment l'événement, ironise un autre, il aurait dû annoncer qu'il n'était pas candidat"... Sauf qu'il l'est... Et du coup, ça rappelle un truc à Jacques Guyon dans La Charente Libre... "Un grand classique du cirque, où, après avoir fait monter le suspens, le clown lance, goguenard, au public : "Et la surprise, c'est... c'est... c'est... c'est qu'il n'y a pas de surprise"... Pas de surprise... C'est pas si sûr... Vous pensez tout savoir de Nicolas Sarkozy... Eh bien, vous en découvrirez peut-être encore, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, ce matin... "2002-2006 : Nicolas Sarkozy, histoire d'une ascension"... Une histoire tracée en 5 phrases, 5 photos et 5 objets... Dans les petites phrases... Vous vous souvenez de son ambition présidentielle... "J'y pense, et pas seulement quand je me rase"... Mais peut-être avez-vous oublié celle-ci, qui date de juin 2004, quand on l'interrogeait sur sa manière de communiquer tous azimuts... "Si j'étais Secrétaire d'Etat aux choux farcis, vous entendriez beaucoup parler des choux farcis"... Du côté des objets... Le Parisien a retenu le Paracétamol, pour les célèbres migraines du candidat... Les compotes aussi, pour celui qui n'est pas un fin gourmet, mais un gourmand... Et puis son alliance... Parce que, raconte le journal, pendant la période des difficultés conjugales, tous les journalistes scrutaient sa main gauche... Porte-t-il ou ne porte-t-il pas son alliance ?... Et du coup, énervé, un jour il leur a lâché : "Je la mets, je l'enlève... Je la mets, je l'enlève... Et je vous emmerde !"... Bon, plus sérieux... Toujours dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... un sondage de l'Institut CSA... où 43% des Français ne souhaitent pas... c'est la surprise... que Nicolas Sarkozy quitte son poste de ministre de l'Intérieur pendant la campagne pour la Présidentielle... 43% de "non"... 40% de "oui"... Les autres n'ont pas d'opinion sur le sujet... Autre question de ce sondage... "Quels sont les thèmes que Nicolas Sarkozy devrait défendre en priorité ?"... Chaque personne interrogée avait droit à 2 réponses... L'emploi arrive en tête, avec 41%... la sécurité ensuite, avec 30%... Y a pas de surprise... Mais y en aura p'têtre une... "Et si la vraie surprise s'appelait MAM ?"... C'est dans Le Figaro... Michèle Alliot-Marie s'apprête, elle aussi, à entrer en lice... Et sa candidature à la candidature, elle devrait l'annoncer dans les quinze jours qui viennent, selon ses proches... une annonce qu'elle fera de manière très personnelle... On attend de voir... Pour l'instant, en fait, la ministre de la Défense négocie encore les conditions du débat interne à l'UMP... Mais comme dit son compagnon, Patrick Ollier : "Elle n'a pas créé l'association Le Chêne et consulté des experts pour rien"... Donc MAM se prépare à être candidate à l'intérieur du parti... Et elle espère bien atteindre entre 15 et 25% des voix des militants de l'UMP... Sarkozy... MAM... Les candidatures à la candidature, à droite, n'intéressent ce matin que les Français... Ailleurs en Europe, la presse n'y consacre pas une ligne... Sauf La Libre Belgique, qui note quand même que c'est "objectif Elysée pour Nicolas Sarkozy"... Et quand nos voisins s'intéressent à la politique française, c'est plutôt pour se moquer... C'est dans Courrier International... la reprise d'un article de The Economist, où le journaliste anglais s'interroge sur la candidature de Jacques Chirac... "C'est une devinette qui fait fureur dans les dîners en ville à Paris", dit-il... "Alors, c'est vrai, on l'imagine mal, après 40 ans de politique, soigner ses rosiers à la campagne... Mais l'idée d'une nouvelle candidature est difficile à prendre au sérieux"... Le journaliste de The Economist rapporte les propos, anonymes, d'un homme politique français : "Est-ce que Chirac veut être élu ?... Bien sûr que oui... Voilà 30 ans qu'il vit dans les palais de la République... Il passe ses week-ends à l'Elysée... Il n'a nulle part ailleurs où accrocher ses frusques... Mais ses chances de se représenter sont absolument nulles"... Bon, voilà pour Sarkozy et la droite ce matin, dans vos journaux... Rapidement, pour le reste... A gauche, le portrait de Jean-Marc Ayrault, dans Libération... Le maire de Nantes, président du Groupe socialiste à l'Assemblée nationale, soutient Ségolène Royal... Et ça, selon Libé, ça pourrait bien lui ouvrir les portes de Matignon si la candidate socialiste est élue à l'Elysée... Jean-Luc Mélenchon fait la Une de Politis... L'hebdomadaire s'interroge... "Si c'était lui, le candidat de la gauche anti-libérale ?"... Dans les sujets de société... L'indignation de Libération ce matin, qui se penche sur la CMU et le scandale des refus de soins... "Les médecins sont de plus en plus nombreux à refuser de voir les patients les plus démunis"... Si vous craquez dans les transports en commun tous les matins... lisez donc, dans Aujourd'hui en France-Le Parisien, "le carnet de bord d'une voyageuse excédée"... Sylvie a 53 ans... Elle fait tous les jours le trajet entre Vernon, dans l'Eure, et Paris... Et tous les deux jours, il y a un problème sur la ligne... Et pour finir... Retour au prénom du jour : Nicolas... Si vous regardez la télé ce soir, ne vous trompez pas... Nicolas Sarkozy est sur France 2... "Le petit Nicolas", de Goscinny et Sempé, est sur France 5...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.