"Et dire que certains petits malins voulaient faire de ce 30 novembre une 'journée sans Sarkozy' !... C'est plutôt raté"... L'ironie est signée Didier Pobel, dans Le Dauphiné Libéré... Et c'est vrai que ce matin, toutes les Unes reviennent sur l'intervention du Président de la République hier soir... "Il était de mauvaise humeur... avec ses froncements et ses hochements des mauvais jours"... La photo est de Laurent Joffrin, dans Libération... Et l'éditorialiste explique que tout ça, c'est à cause de "l'exceptionnelle difficulté que Nicolas Sarkozy éprouvera à tenir la principale promesse de sa campagne : augmenter le pouvoir d'achat... Certes, concède Joffrin, les mesures annoncées hier sont loin d'être toujours mauvaises... Mais elles seront lentes à faire de l'effet... Pour qu'elles soient rapidement perceptibles, il aurait fallu faire preuve d'audace redistributrice"... Non... "ce n'est pas en procédant à plus de redistribution que l'on résoudra durablement quoi que ce soit... Il fallait chercher ailleurs, écrit Nicolas Barré dans Le Figaro... et 'ailleurs', c'est la libération de l'économie, et surtout la sortie des 35 heures... une fin programmée, qui va permettre de sortir franchement d'une logique malthusienne du travail et des revenus, sans pour autant, applaudit l'éditorialiste, mettre en péril l'équilibre des comptes publics"... Alors, en résumé... "Loyers, RTT, participation, c'est la relance sociale de Sarkozy", explique en Une Les Echos... Les Echos qui précise : "Le chef de l'Etat a un agenda social négocié pour 2008, lors d'une conférence mi-décembre à l'Elysée... Il veut de nouvelles dérogations aux 35 heures, et il veut mettre sur le marché 3% d'EDF pour rénover les universités"... Alors, face à tout ça, comment réagissent ceux qui attendaient beaucoup de l'intervention présidentielle ?... C'est ce qu'a voulu savoir Aujourd'hui en France-Le Parisien... Le journal a demandé à quelques-uns de ses lecteurs de venir regarder la télé à la rédaction... "Il y a quelques bonnes mesures" pour Marie, 25 ans... "Il faut vraiment faire baisser les loyers", réclame le délégué général de l'association "Consommation, Logement et Cadre de vie"... "Le Président parle vrai", souligne René, 53 ans... Pour Virginie la célibataire, "il passe trop de temps à parler de lui"... "Il n'a pas joué les Père Noël et c'est tant mieux" : Bertrand, 32 ans, chef d'entreprise, est soulagé... Michel, 46 ans, électricien, attend, lui, de voir ce que cela donnera quand il passera à la caisse... Alors, côté commentaires... on ne sera pas exhaustif ce matin... Vous imaginez bien que tous vos éditorialistes reviennent sur cette heure d'entretien télévisé... "Il ne pouvait pas servir du prêt-à-consommer, alors il a concocté un assemblage avec effet à retardement... Il a mélangé le tout... Et au final, on obtient un résultat tout à fait buvable, qui a même du goût", s'étonne presque Olivier Picard dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "C'est le signe du talent : faire des miracles avec très peu d'ingrédients... On a fini par oublier que l'amélioration tant attendue ne serait pas immédiate... De toute façon, ce n'est pas ce que nous attendions, nous a expliqué l'artiste : l'essentiel, c'était d'ouvrir le chantier"... Dans Paris-Normandie, Michel Lépinay ne cache pas sa déception... "Hier soir, il fallait aller au-delà du slogan cent fois entendu depuis 6 mois : 'travailler plus pour gagner plus'... C'est pourtant encore sur ce registre que Sarkozy a exécuté sa partition"... Même sentiment pour Jean-Yves Boulic, dans Ouest-France... "Nicolas Sarkozy devra trouver encore d'autres mesures, sans quoi son percutant slogan, 'travailler plus pour gagner plus', pourrait bien subir le même sort que la 'fracture sociale' de Jacques Chirac... c'est-à-dire un écroulement au pied du mur de la lourde réalité économique"... Ainsi donc, hier soir, "le slogan de campagne avait repris du service"... Et ce n'est pas une surprise pour Pierre Taribo, dans L'Est Républicain... "Le Président a listé ses priorités... de la conférence sociale aux 35 heures, qui ont du plomb dans l'aile, en passant par le travail le dimanche, le logement, le déblocage de 3% d'EDF... On se dit que Superman est à l'Elysée... Mais Nicolas Sarkozy a-t-il été convaincant ?... Disons qu'il a montré qu'il croyait en lui et en son projet... Est-ce suffisant ?, conclut l'éditorialiste.. C'est à voir"... C'est à voir, mais attention, prévient Hervé Chabaud dans L'Union : "si l'intervention du chef de l'Etat ne provoque pas le choc psychologique espéré... tout sera à refaire... L'objectif d'une République plus généreuse avec les plus courageux ne sera plus qu'un mirage"... De l'argent... Là, il y en a... On parle de foot et de droits télé... "Le poker menteur", explique Le Républicain Lorrain... Un poker menteur dont l'enjeu est le suivant : la Ligue de football professionnel lance aujourd'hui l'appel d'offres des droits audiovisuels de la Ligue 1... Son ambition, c'est d'obtenir au moins les 600 millions annuels qu'elle perçoit depuis 2005... alors que les diffuseurs, notamment Canal+, espèrent tirer les prix à la baisse... Poker menteur... C'est aussi l'expression retenue par Libération... qui note que c'est une partie vitale qui s'engage... Parce que, si le système actuel peut paraître fou, il a au moins l'avantage que l'argent profite à tous... à tous les clubs... Sauf que... les grosses écuries du football français ne seraient pas contre un changement radical... la vente individuelle des droits télé... histoire de boulotter, explique le journaliste de Libération... histoire de boulotter une plus grosse part du gateau... Les arguments des uns et des autres... vous les retrouverez dans un débat entre le président du club de Valenciennes, défenseur d'une répartition équitable... et celui de Toulouse, qui estime que les grands clubs doivent percevoir davantage... C'est à lire dans L'Equipe ce matin... Argent, suite... Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... le récit de la garde à vue de Denis Gautier-Sauvagnac... le président démissionnaire de l'UIMM... le patronat de la métallurgie... DGS, comme on l'appelle, a été entendu pendant 48 heures, ainsi que son administratrice, Dominique Renaud... une audition dans le cadre de l'enquête préliminaire sur les retraits suspects en liquide... 26 millions d'euros, des caisses de l'organisation patronale... Logiquement, explique Le Parisien-Aujourd'hui en France, ces auditions auraient dû déboucher sur l'ouverture d'une information judiciaire... Sauf qu'on attend toujours... Et du coup, eh bien c'est l'étonnement, du côté des juges d'instruction du pôle financier... "Si on n'ouvre pas d'information judiciaire, pourquoi avoir infligé une garde à vue à Gautier-Sauvagnac ?", s'interroge l'un d'entre eux... "Pendant deux mois, on a désigné cet homme à la vindicte populaire... Et après avoir prolongé sa garde à vue, on nous dit : 'Circulez : y a rien à voir' ?... C'est extravagant !"... Extravagant... C'est le mot aussi pour ce hamster qui vaut 17 millions d'euros... Explication dans Libération... "Le grand hamster d'Alsace n'est pas l'un de ces hamsters domestiques qui s'épuisent dans des roues couinantes... Non : c'est un rongeur sauvage, véritable peluche vivante, qui ne ressemble vraiment pas à une menace pour le pays"... Eh bien, il ne faut pas se fier aux apparences... A cause de lui, le cricetus cricetus... la France frôle une amende astronomique... Bruxelles menace de faire payer à l'Etat français 17 millions d'euros pour s'être montré incapable de le protéger... La France a un an pour faire des efforts... et obtenir quelques résultats... Et sinon dans la presse, ce matin... Eh bien sinon, évidemment, on parle de Vladimir Poutine... "Dernières instructions de Poutine avant les législatives", rapporte par exemple L'Humanité... "Poutine, Président de toutes les Russies", titre ce matin La Croix... La Croix qui prédit déjà qu'à l'issue de ces élections dimanche... Russie Unie, le parti de Poutine, obtiendra une majorité écrasante... Dans la presse européenne, quand on parle de ces élections, on parle le plus souvent de fraudes, d'intimidations, de corruption... Dans le Guardian par exemple... La Stampa préfère retenir le dernier discours de Vladimir Poutine... "Sans moi, c'est le chaos, la désintégration, l'humiliation"... Dans Libération et dans Le Figaro ce matin... le portrait des Nachis... "les nôtres", en russe... la principale organisation de jeunesse poutinienne... Le Figaro note que "Poutine fait donner les blousons rouges"... Le rouge, c'est la couleur des Nachis... Et ils multiplient les démonstrations de force à la veille des élections... De son côté, Libération fait le portrait des "bébés Poutine"... Et puis ce week-end, si vous n'êtes pas très "politique internationale"... faites du sport... Dans Le Figaro, dans Les Echos, vous retrouverez le meilleur du Salon nautique, qui ouvre à Paris... Dans L'Equipe, un cahier spécial "bateaux" intitulé "Hissez les voiles"... où, avant d'aller vous promener dans les allées du Salon, on vous donne quelques conseils pour passer à la barre... Et puis si, plutôt que de faire du sport, vous préférez lire du sport... ruez-vous sur So Foot de décembre... un numéro entièrement consacré à Maradona... "le plus humain des dieux", selon le mensuel... Dragueur, vaguement alcoolique, tricheur, menteur, fanfaron, irresponsable... On en passe et des meilleurs... Et que ce serait un dieu sans son Eglise ?... Eh oui, figurez-vous que l'Iglesia Maradoniana existe... Pour elle, Noël, c'est le 29 octobre... Logique : Maradona est né le 30... Une Eglise forte tout de même de 60.000 fidèles... où le "Je crois en Diego" est entonné à chaque célébration... et où les jeunes mariés jurent de donner comme deuxième prénom à leur enfant "Diego"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.