8H30 , l’heure de la revue de presse, bonjour hélène jouan

La conférence climat évidemment à les Une des journaux ce matin hélène

« Good Cop ou Bad Cop ? » telle est la question posée ce matin. Chacun de vos journaux fournit par avance les critères à retenir afin de juger le 11 décembre prochain de la réussite, ou non de la Cop 21

Avant d’en venir à ces critères, quelques éléments de pédagogie, pour ceux qui auraient raté le début

Pédagogie avec l’interview du climatologue Hervé le Treut dans le Figaro, paroles d’un scientifique convaincu, mais qui se veut à l’écoute. Pas d’oukaze, mais le souci de convaincre tout le monde, et notamment les climato sceptiques de la responsabilité des hommes sur le réchauffement climatique : « Il n’y pas de certitude absolue, reconnait il, mais c’est comme un puzzle explique t il, au début on place des petites pièces mais elles ne représentent rien, puis au bout d’un moment un visage apparait. C’est un peu pareil pour le climat, chacun des éléments de changement n’est pas une preuve en soi mais au fil du temps la cohérence de tous les effets désigne de manière très claire les activités humaines ». « Il faut respecter les personnes qui doutent dit il, mais il y a désormais des arguments !»

Pédagogie encore avec un Abécédaire des mots de la Cop dans Libération. Bingo par exemple : Rien à voir avec le jeu, Bingo c’est l’acronyme désignant les entreprises qui multiplient le lobbiyng et les événements parallèles en marge de la conférence, entreprises qui sont d’ailleurs dans la ligne de mire de l’Humanité qui s’agace de ce « bizness vert ». BINGO donc, à ne pas confondre avec les TUNGO, ENGO, RINGO, YOUNGOS, IPOS, syndicats, thinks tanks, jeunes ou peuples autochtones également présents au Bourget. Ah, c’est un jargon de négocier pour le climat ! mais cela dénote surtout la mobilisation tous azimuts, politiques et citoyennes

Alors au final, good Cop ou bad Cop ? L’Opinion nous détaille les « 7 articles capitaux » qu’il faudra forcément retrouver dans le texte final : évidemment les 2° à ne pas dépasser, les clauses de revoyures, ou encore les avancées sur un prix du carbone...l’Opinion qui estime que « mieux vaut crier victoire maintenant, car la COP21 va probablement accoucher d’une souris verte… « imaginez en effet la réunion de 195 co-propriétaires, où celui qui a un placard à balais au sous-sol a une voix, comme celui qui possède un triplex au dernier étage » souligne un expert. Histoire qu’on prenne bien conscience des difficultés inhérentes aux négociations onusiennes. Presse dubitative donc à l’orée des discussions, « Cop ou Flop ? » titre Libération, « attention, il y va de la crédibilité des politiques » alerte Laurent JOffrin, La presse officielle chinoise le China Daily nous promet en tout cas que le président chinois arrive pour "galvaniser la conférence" afin d'obtenir un accord "hisotrique, équilibré et juste"

A la Une du site Huffington Post ce matin, le dessin le plus simple à ressortir à la fin, pour juger. Sous le titre l’Arbre à Palabres, chaque étape est détaillée : il y a un accord ? oui ou non. Signé par chaque pays ? Contraignant ? Le fonds vert est financé ? oui ou non à chaque fois..selon les réponses, on va d’un fiasco humiliant à un miracle inoui ! rv le 11 !

Quelques « à-côtés » de cette Cop 21 également dans la presse ce matin…

Les chefs cuisiniers français sur la brèche pour nourrir les 150 chefs d’état et de gouvernement ce midi au Bourget. La réputation de la gastronomie française joue gros nous raconte Aujourd’hui en France/le Parisien. Pour être en phase avec le thème du jour, Marc Veyrat servira son « reblochon blanc avec de la myrrhe odorante, de la mousse, du lichen et une salade sauvage aux arômes des sous-bois… »Si c’est pas 100% cop 21, ça…

Au-delà du menu, le plan de table a en tout cas sûrement représenté un casse-tête, parmi d’autres, pour votre invité Laurent Fabius : ils seront 14 à sa table, autour de François Hollande : Obama, Merkel, Ban Ki moon, CHI Xinping, Poutine et des représentants des autres continents. Avec quelques impératifs diplomatiques: pas question évidemment de placer le premier ministre israélien à côté du leader iranien, pas plus que l’ukrainien ne côtoiera le russe.

La Croix nous apprend par ailleurs que le GOBI sera distribué aux près de 40 000 participants de cette conférence climat. Quesako le Gobi ? rien à voir avec le Bingo, le GOBI, c’est une bouteille, rechargeable, 100% française, et entièrement « éco-concue ». L’idée c’est évidemment d’économiser des centaines de milliers de gobelets et de bouteilles plastiques pendant la conférence

Enfin, la dessinatrice COCO, s’amuse dans l’Humanité, des désagréments pour les franciliens de cette réunion inédite. « Proscrire la voiture et éviter les transports, « voyons les choses du bon côté » s’exclame un homme, épanoui, au lit avec sa femme…qui a donc trouvé le moyen de passer la journée !

Elections régionales, 1er tour dimanche…et deux quotidiens qui s’engagent

Nord Eclair et la Voix du Nord, qui s’engagement clairement, contre le Front national, donné vainqueur par les sondages dans la région Nord Pas de Calais Picardie. « La région a-t-elle vraiment besoin du Fn ? « s’interroge le premier, « pourquoi une victoire du FN nous inquiète » titre la Voix du nord en Une, avec 2 pleines pages pour justifier ce parti-pris. « Parce que nous ne portons pas les mêmes valeurs, parce qu’il se contredit, parce qu’il menace la solidarité nordiste » détaille le quotidien. « Une large majorité d’habitants de notre région pourraient se réveiller le lundi 14 avec une présidente front national sans l’avoir voulu, s’inquiète Jean Michel Bretonnier. « Le FN n’est pas la solution mais il apparait pourtant aux yeux de beaucoup d’électeurs comme leur dernière chance reconnait il… S’installe cette fausse logique qu’il réussirait là où les autres ont failli. Or tout n’a pas échoué depuis 30 ans, et le pire est toujours possible » met-il en garde. Engagement clair donc pour les deux gros titres nordistes, qu’on ne retrouve pas pour l’instant ailleurs, dans la presse régionale

On termine Hélène par deux informations

L’image que vous ne verrez pas d’abord : le chanteur pop Mika jouant d’un piano blanc sur rail…Il devait apparaitre dans une vaste campagne de pub lancée par le SNCF pour promouvoir son train fétiche le TGV. Mais le déraillement d’une rame d’essais en Alsace le 14 novembre dernier, et le contexte des attentats du 13, ont poussé l’entreprise à différer sine die cette campagne promotionnelle selon les Echos

Enfin, la revanche de Pinault, pas simple flic mais Pinault, l’homme d’affaires, grand amateur d’art contemporain. En 2004, découragé par la lenteur des procédures, il avait renoncé à son Musée sur l’île Séguin, et avait pris le chemin de Venise avec ses collections en ouvrant tour à tour le Palazzo Grassi et la Pointe de la Douane. Et bien, la Croix nous annonce que François Pinault s’est porté acquéreur d’un des sites cédés par la Ville de Paris. On ne sait pas encore lequel, qu’importe, Pinault serait prêt à s’offrir une vitrine parisienne. 2 éléments pour expliquer ce retour de flamme : une pincée de jalousie face à la réussite de la Fondation Vuitton de son grand rival Bernard Arnault, PDG de LVHM …et ...les attentats de Paris, qui « n’auraient fait que renforcer parait il la détermination de François Pinault, à revenir comme grand acteur culturel de la capitale »

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.