Alep, le crash au brésil, le trop plein de travail du physicien Etienne Klein, et la TPE de Fillon qui ne connait pas la crise

La revue de presse bonjour Hélène Jouan

On commence par quelques chiffres, et une parole

270 000 personnes prises au piège, 16 000 à bout de force qui ont tenté de fuir le week-end dernier, plus un hôpital ne fonctionne, les marchés sont vides, il n’y a plus ni eau courante, ni électricité… « Alep, le tournant » nous dit ce matin la Croix. Alep meurt et nous regardons ailleurs. Le Parisien relève que l’initiative de Jean mArc Ayrault de réunir le conseil de sécurité de l’Onu, comme à l’habitude, n’a débouché sur rien.

Et une parole, une des rares qui nous parviennent, une petite voix d’enfant, celle de Bana El Abbed, cette petite fille de 7 ans qui depuis deux mois nous raconte sa vie dans l’enfer d’Alep. Derniers tweets il y a 11 heures, photo de sa maison en ruines. « c’est là que je voulais commencer à lire harry potter écrit elle..Mes poupées sont mortes. Je suis triste. Mais heureuse d’être en vie »

Dans la presse également ce matin Hélène, le crash en Colombie hier, d’un avion qui transportait notamment les joueurs d’une petite équipe de foot brésilienne

L’équipe de Chapecoense qui partait disputer la finale aller de la Coupe sud américaine. « Du rêve au cauchemar » titre ce matin le quotidien l’Equipe. Cauchemar évidemment face au bilan de ce terrible accident, 71 passagers sont morts, joueurs, staff technique ,membres de l’équipage et une vingtaine de journalistes sportifs également, 6 survivants seulement. Mais ce que l’Equipe raconte ce matin, c’est le rêve qu’avait représenté ce club. Modeste club du sud du brésil créé en 1973, il vivait la plus belle saison de son histoire. 9ème du championnat brésilien, il s’était donc hissé jusqu’en finale en multipliant les exploits. La ville de Chapeco, dans l’état de Santa Catarina savourait cette aventure comme on traverse un conte de fée raconte Eric Frosio. « Toute la région était mobilisée raconte son maire, les gens portraient le maillot vert de la Chape, on était heureux ». Hier des milliers de supporters, maillot sur le dos, ont envahi les tribunes affreusement silencieuses du stade de Chapeco…Chapecoense, c’est un peu comme le club de Lens ici » raconte Fernando, l’ancien bordelais né près de Chapeco. Le Brésil et toute la planète foot en deuil depuis hier

On parle sciences ce matin avec nos invités : sciences, scientifiques et niveau de la France en la matière également présents dans la presse ce matin

L’Opinion pose l’équation : (A+B)2=A au carré + 2AB+….. ? Je vous laisse réfléchir Patrick, mais voilà le problème ! Les élèves français ne savent plus résoudre cette équation, cancres qu’ils sont en maths ! C’est la dernière enquête TIMSS qui a évalué les performances en mathématiques et en sciences des élèves de CM1, 4ème et terminale qui l’affirme : la France se situe en toute queue de peloton ! « C’est la faute à François Fillon, ses coupes budgétaires et ses nouveaux programmes » s’est défendue la ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem. Les différents spécialistes interrogés dans vos journaux ce matin, avancent eux plutôt la difficulté de la transmission de telles matières par des instituteurs et –trices largement issus de filière littéraires. Un normalien, créateur de la chaine Mic Maths sur Youtube, Mickael Launay estime même que certains d’entre eux « n’ont jamais acquis des notions telles que les fractions ou le théorème de Pythagore ».

Et puis on peut être un éminent scientifique, connaitre Pythagore, très efficace vulgarisateur…et se laisser aller à quelques facilités. Dans l’Express, Jérôme Dupuis accuse le très médiatique physicien Etienne Klein de copiés-collés coupables, pour ne pas dire de plagiat. Il dissèque quelques passages de son dernier ouvrage « le pays qu’habitait Albert Einstein » pour prouver qu’ils reprennent quasi mot à mot, du Bachelard, du Jakobson, du Paul Valéry ou du Louis Aragon. Une pratique également à l’œuvre dans certaines de ses chroniques données à la presse. Courageusement, Etienne Klein répond dans l’Express, et plaide « coupable, légèreté et trop plein ». « J’ai pris beaucoup de notes de lectures, j’ai pu croire à la fin qu’elles venaient de moi concède t il… A force de ne refuser aucune proposition, je me suis démultiplié et j’ai fait feu de tout bois. Il faut que j’apprenne à faire moins de choses à la fois » conclut il.

Réaction Mathieu Vidard?

On poursuit hélène avec un coup d’œil ce matin sur la politique

A gauche, en attendant la suite, c’est-à-dire la candidature ou non de François Hollande, un résumé rapide, il vous est offert par l’Express qui titre en Une sur « La Chienlit », avec photo de famille de toute la gauche

Charlie Hebdo lui s’en donne à cœur joie avec François Fillon. La semaine dernière Riss s’alarmait de n’avoir plus qu’une semaine pour apprendre à dessiner le vainqueur de la droite, il semble que tous les dessinateurs maison s’y soient mis. Coco, Foolz, Juin le croquent en chasseur chassant les dépenses publiques, « « et hop, un prof » dit il la proie abattue à ses pieds, ou encore en combinaison auto, réclamant que les 48H du Mans soient payées 24…

Et puis François Fillon encore, et sa « mystérieuse petite entreprise qui ne connait pas la crise » dévoilée ce matin dans le Canard Enchainé.

« Il faut que les Français sachent qu’il n’y a pas de retraite de ministre » avait-il martelé lors du dernier débat…c’est sans doute la raison pour laquelle, en juin 2012, celui qui vient de quitter Matignon crée une petite société 2F Conseil, il en est le seul salarié. Un salarié exemplaire: 757 000 euros de revenus cumulés entre juin 2012 et décembre 2015, soit 17 600 euros par mois en moyenne. Que fait donc cette Toute petite Entreprise pour marcher aussi fort ? « Du conseil dans tous les domaines, notamment dans les affaires publiques » disent ses statuts. Le candidat refuse aujourd’hui de donner le nom de ses clients, mais son entourage parle de conférences, l’une tenue au Kazakhstan lui aurait été payée 30 000 dollars. En revanche, précise le Canard, le candidat nie avoir été rémunéré pour une conférence donnée à Moscou en 2013, et en Iran cette année. Il ne fait pas payer ses amis ? s’interroge ingénument Isabelle Barré du Canard. « Il y a un appel à l’exemplarité de ceux qui dirigent l’Etat » disait encore François Fillon jeudi dernier. Mais sans doute visait il les conférences de Nicolas Sarkozy, pas les siennes…

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.