Une affaire d'état et des tas d'affaires.....

Ou comment un projet de barrage dont on n'avait pas beaucoup entendu parler prend aujourd'hui toute la place .... l'environnement la politique la sécurité , tout y est..... Entre les défenseurs du projet sur le site de sivens dans le tarn et ses opposants ,la défense de la nature n'apas le même sens.....du point de vue des agriculteurs ,de la majorité d'entre eux ,c'est à lire dans libération ,le barrage permettrait de gagner en autonomiePour bernard ,éleveur de bovins de viande et de porc ,c'est une question de survie :c'est pas les gros céréaliser producteurs de mais qu en bénéficieront dit ilc'est nous ,les petites et moyennes exploitations qu souffront régulièrement de la sécheresse....pour la luzerne par exemple,une année j'ai du aller me fournir en espagne,pays plus chaud que la france ,mais coment font ils?faut arréter avec l'écologie de salon s'emporte bernard ,les agricutleurs ne vont pas se mettre à irriguer à tout va!ce que reconnait d'ailleurs un autre agriculteur militant de la confédération paysanne:c'est vrai ces pbs de sécheresse ,j'en entendais déjà parler quand j'était gamin pour autant on aurait pu prévoir un réservoir de taille plus modeste....exactement ce qu'on dit les experts mandatés par ségolène royal et qui sont venus conforter les zadistes comme on les appelle ,les manifestants de la zone à défendre....pas tous des excités :voir dans l'humanité ,christian conrad 67 ans ,opposant historique au barrage:oui on savait que des individus inicontrolés étaient arrivés dans le coin ,ils ont sans doute leur part de responsabilité dans ce qui est arrivé ,mais la mobilisation démesurée des forces de l'ordre a beaucoup joué aussi,tout çà pour protéger un grillage et une cabane de chantier.....mais qui sont ils ceux que que le pdt de la fnsea xavier beulin dans le figaro appelle les djihadistes verts....autrefois ,c'était les khmers verts ,aujourd'hui les djihadistes :comme le remarque jean laurent cassely sur slate.fr ,çà nous donne au passage un indice de ce qui fait repoussoir dans une société ,autrefois les rouges ,aujourd'hui les islamistes....mais sont donc ces djihadistes verts:on lira sur atlantico qu'ils sont un peu de tout ,mélange de vrais militants écologistes sincères ,mais aussi des activistes radicaux,des anarchistes dont on connait les pratiques violentes pour certains....ce qui n'enlève rien à la légitimité de ce combat :pour laurent joffrin dans libération ,ne pas confondre les militants violents qui s'en prennent aux forces de l'ordre et qui doivent subir les rigueurs de la loi ,avec les écologistes pacifiques,plutot adeptes de gandhi ,qui peuvent entrer dans l'illégalité mais se refusent à toute violenceceux là écrit joffrin piosent un problème démocratique redoutable....

ce qui peut paraitre paradoxal..... mais ne l'est pas puisqu'il ne faut pas confondre non plus légalité et légitimitéc'est toujours le dir de libération qui parleces manifestants pacifiques dit il contestent des décisions régulières au nom d'impératifs plus élevés qu'une opinion informée peut approuveret c'est ainsi qu'une décision légale perd en légitimité ce qu'une démocratie moderne ne peut pas ignorer....pour autant gare à l'instrumentalisation du conflitdans le figaro yves thréard veut surtout retenir le tapage médiatique outrancier des écologistes qui ne font qu'encourager les activistes anarchisants....ce ne sont pas les gendarmes ou le ministre de l'intérieur qui devraient etre accusés dit il,mais plutot les agitateurs professionnels que sont cécile duflot ou noel mamère qui feraient mieux de songer à leurs propres responsabilités....thréard qui fustige au passage tous ces prédicateurs de la lampe à huile plus soucieux de leur publicité que de la justesse de leur cause....et d'ajouter :on peut toujours discuter oui mais pas avec des mots d'ordre empreints d'idéologie et de haine...ce qu'exprime tout aussi clairement nicolas beytout dans l'opinion ,que ce drame du week end prouve une chose :qu'il y a bien en france deux sortesd'organisations politiques ,les partis de gouvernement et ceux qui n'ont comme horizon que la contestation...beytout qui lui aussi vient au secours du gvt en jugeant ,oui qu'il avait réagi avec retard mais que cette erreur politique ne pouvait etre transformée en faute....savoir s'il faut ou non interdire les grenades offensives:çà fait longtemps que je le demande explique au parisien emmanuel vitalon le frère de michal vitalon tué dans les mêmes circonstances à creys malville en 1977il y a 37 ans déjà ,nous avions dit plus jamais çà !le problème c'est ce qu'expliquent les policiers au figaro c'est qu'en face de manifestants violents et déterminés ,parfois équipés de matériels sophistiqués ,des fusées ,des cocktailes molotov ou même des bouteilles d'acide ,les gaz lacrymogènes sont insuffisants!les grenades offensives permettent de tenir les assaillants à distance et si on nous les enlève que nous restera t il?les armes létales?non concluent les syndicalistes policiers si les militants les plus durs savent que nous en sommes privés la violence augmentera...

Dans la presse également un nouveau concept politique :la cohabitation amicale, un nouveau concept syndical :le logement de fonction de luxe! La cohabitation amicale c'est ainsi qu'on pourrait qualifier le duo hollande valls d'après Françoise Fressoz dans le monde.....Amicale parce que les deux hommes s'entende bien et qu'ils ont palisir à gouverner ensemblemais si manuel valls veut bien etre fidèle il n'est pas pret à sacrifier sa singularitéil veut construire du neuf et ne pas etre noyé dans des concessions dont il conteste l'efficacité...quadrature du cercle conclut françois fressoz :plus le premier min se différencie ,plus il joue contre les intérets du président....a t il joué contre les interets de son syndicat,thierry lepaon?les informations du canard enchainé sur les travaux à 130000 euros de son logement de fonction secouent la cgt opération de déstabilisation dont personne n'est dupe :à lire dans la croix ,le figaroce que ces fuites dans la presse révèlent du débat interne au syndicat qui ne sait plus où il va entre le syndicalisme de lutte ou de compromis....ce qui n'empèche voir dans libération que les homologues de thierry lepaon à la tète des autres centrales ont tous des pied à terre parisiens beaucoup plus modestes...et on se souvient d'henri krasuki et de son modeste hlm du 20ème arrdt....bref imaginez commente yann marec dans le midi libre la même histoire qui serait arrivée au patron du medef? quel scandale,quel déballage!cette affaire montre encore une fois que les vertueux ne sont pas rive gauche et les corrompus rive droite.....

et puis c'est la toussaint , petite histoire de circonstance sur rue 89cette dame qui se ballade à paris et découvre dans la vitrine d'un magasin de pompes funèbressa photo sur un objet à poser sur les tombes....imaginez le choc:une entreprise de communication avait pris sa photo au hasard sur internet pour ne pas avoir à payer les droits et l'avait utilisé pour ses promos en magasin.....on cherchait un visage sympathique lui a expliqué le directeur de l'entreprise qui depuis a fondu les plombsbon ,visage sympathique je suis flattée raconte la blogueuse de rue 89 mais quand même :que n'a t il mis en vitrine l'image de son épouse moi j'en suis à me demander si je n'aurais pas préféré voir circuler sur internet des photos de moi à poilau moins j'aurais été vivante c'est un point de vue

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.