8H30, l’heure de la revue de presse, bonjour Hélène Jouan

L’heure du bilan dans la presse forcément pour ce dernier jour de l’année…

Avec indéniablement 2 postures ce matin

Celle qui consiste à rappeler que 2015 fut une année, horrible, et à s’y tenir… Libération nous gratifie d’un numéro de 24 pages, année chocs, chocs au pluriel, pour nous remémorer le côté obscur de cette funeste année, choc des attentats, cadavres, linceul, les portraits de CAbu et de Tignous place de la République le 11 janvier, les fleurs qui envahissent les terrasses de Paris après le 13 novembre ; choc de sécurité, choc d’un front national qui n’a jamais fait autant de voix, choc des migrants avec la photo du petit Aylan le 2 septembre dernier, échoué sur une plage de Bodrum en Turquie, cette image dit Libé, qui a arrêté le temps…Mais 2015 fut aussi l’annus horribilis du grec et du latin, pour cause de changement de programmes scolaires, celle de la claque des Blacks en rugby, celle où à trop vouloir camoufler ses émissions de polluants, Volkswagen s’est pris une explosion de gaz toxiques en pleine tête, celle encore où le philosophe Michel Onfray a fait naufrage…n’en jetez plus, la coupe est pleine Vade Retro 2015 pour Libération, comme pour L’Humanité qui appelle à tourner « la page, vite », quand cette année fut celle du terrorisme, du chômage, de la « dangereuse loi Macron »dit le quotidien communiste et du racisme

Mais il y a l’autre posture Hélène...

Oui, plutôt privilégiée par la presse ce matin, notamment par la Croix… « Charlie, Hyper Cacher, Bataclan, 2015 demeurera à jamais comme l’année de l’effroi, reconnait Guillaume Goubert dans son édito, et la tentation de la désespérance rôde »…Mais, citant Paul Ricoeur, « aussi radical que soit le mal, il n’est pas aussi profond que la bonté », Guillaume Goubert relève surtout que la bonté a surabondé en 2015 ! et la Croix de rendre hommage à tous ceux qui font le bien sans faire de bruit, ces héros ordinaires, qui pour les uns se sont mobilisés au soir du 13 novembre pour tenter de sauver des vies au Bataclan, pour les autres tentent d’améliorer le quotidien des migrants de la jungle de Calais ou encore ceux qui se battent tous les jours pour faire exister la culture dans des zones sinistrées. Gilbert Ponté un comédien de 56 ans qui s’est installé dans les Ardennes avec sa troupe de théâtre et qui poursuit un travail de fourmi pour amener toujours plus de gens vers le théâtre, convaincu que le vote fn se nourrit moins du racisme que de l’inculture…

Des gens biens, et quelques bonnes raisons d’espérer que tout ne va pas si mal…Aujourd’hui en France/le Parisien énumère les bonnes nouvelles de 2015 : fin de l’épidémie d’Ebola, générosité des Français en hausse, réconciliation de Cuba et des Etats unis ou accord sur le nucléaire iranien, des séries made in France qui s’exportent, et même, 33% de femmes aux postes de direction en France, il parait que c’est une bonne nouvelle car nous sommes au-dessus de la moyenne européenne…on rappellera néanmoins que 33 n’est pas 50, mais on ne va pas gâcher la fête !

Le Figaro Magazine se pare du même optimisme divinatoire, puisqu’il cherche 50 raisons d’être optimiste malgré tout en 2016… Exercice pêle-mêle forcément subjectif, où l’espoir réside dans le futur euro de foot qui aura lieu à Paris en juin prochain, aussi bien que dans l’arrivée attendue d’un rasoir révolutionnaire, sans eau, sans mousse et sans lame de rechange…perso, ça ne soulève pas mon enthousiasme pour 2016 mais je ne dois pas être la cible…Le Fig mag qui se félicite aussi par avance, des prochaines et hypothétiques évictions ministérielles de Fleur Pellerin et de Laurent Fabius…A chacun ses raisons de se réjouir !

Le réveillon de ce soir n’échappe pas Hélène aux vapeurs anxiogènes du moment

C’est le Figaro qui dans ses pages Sciences, nous met en garde « gare à la crise cardiaque du Nouvel an » ! Manquait plus que ça…c’est une très sérieuse étude californienne qui a montré des pics de surmortalité les 25 et 26 décembre et surtout le 1er janvier ! explications : le stress psychologique lié aux fêtes, allié aux problèmes d’encombrement des urgences ce soir là, ajoutez y l’abus de substances toxiques dont l’alcool, et votre compte est bon…

Alors Libération nous donne quelques astuces pour digérer ces lendemains de fête, enfin si vous n’êtes pas mort avant, manger un gros plat de pâtes avant de réveillonner, boire de l’eau après et commencer votre journée demain par une ampoule de radis noir. La Voix du Nord rappelle plus opportunément toutes les mesures de sécurité pour éviter de prendre cette nuit, le volant, alcoolisé…mesurer votre taux d’alcoolémie, désigner un capitaine de soirée qui ne boit pas, et le cas échéant, rester dormir chez vos hôtes

Enfin, certains s’éviteront le pire ce soir, en refusant de faire la fête. Tribune assez drôle sur Slate.fr de Nadia Daam qui appelle au boycott de ce qu’elle considère comme la pire fête de l’année, par pur snobisme reconnait elle, mais aussi parce que le contexte écrit elle, « nous amène à souhaiter la bienvenue à la nouvelle année avec une légère crainte. Un peu comme si on lui disait « bon, ben vas y, on t’attendait, mais fais pas trop le con 2016 »…

Mais avant le réveillon, il y aura de toute façon, les vœux du président !

Et « François Hollande aurait pu marcher sur du velours » notent les Echos, mais le conditionnel est bien de mise vu le contexte. Car ce sont bien des « vœux brouillés » que le président s’apprête à prononcer ce soir nous dit le Parisien. Brouillés bien sûr par le débat qui s’est installé à gauche sur la déchéance de nationalité. On se demande qui manque à l’appel pour fustiger l’initiative présidentielle : derniers en date, Pierre Joxe dans Mediapart qui appelle à une « douce euthanasie » du projet, Robert hue dans le Parisien qui parait il voit rouge, l’ancien ministre Kofi Yamgnane dans le Télégramme qui estime que ce projet « ferait perdre son âme à la gauche », jusqu’à l’ami intime du président Jean Pierre Mignard. Le Figaro parle de « piège » pour François Hollande, le politologue Jérôme Jaffré craint qu’il ne passe avec cette idée de la « triangulation à la strangulation » de son propre camp, même si l’opinion publique semble largement le soutenir, quand Libération suggère l’air de rien, de penser au Parlement comme échappatoire… « Le Parlement, souverain » rappelle Laurent JOffrin, « qui pourrait très bien dégager une solution nouvelle et satisfaisante », par exemple en reprenant à son compte une proposition émise par certains juristes ou opposants, de Nathalie Kosciusko Morizet à Olivier Duhamel, proposition qui ne ferait pas de distinction entre terroristes condamnés bi nationaux ou non, avec une mesure d’indignité nationale. Bon en tout cas, tradition oblige, la balle est ce soir dans le camp de François Hollande : « il a fracturé, souligne un élu socialiste dans les Echos, à lui de ravauder »

On termine Hélène quand même par la fête de ce soir ?

« et si on passait le réveillon en écoutant la radio ? » ce n’est pas moi qui le suggère, mais Aude Dassonville dans Télérama qui vous conseille d’écouter, après le président bien sûr, France Inter évidemment. France Inter qui de 20H30 à 3 heures du matin, sous la baguette du maitre de cérémonie Philippe Katerine enterrera 2097 et fêtera 2098…comme ça l’année 2015 nous paraitra beaucoup plus loin ! Vœux d’une présidente, et oui on aura enfin une présidente en 2098 ! Succession de tendres portraits des amis de Philippe Katerine au programme, comme autant d’étapes d’une « happy thérapie » nous dit Aude Dassonville, puis boum, avec reprises de tubes de fêtes par Philippe Katerine en personne…Bref, France Inter en 2016, comme en 2015…pour passer une très belle fin d’année

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.