(Patrick Cohen) Dans la presse ce matin : un pas de plus vers la bataille final e

(Bruno Duvic) Au Liban le prix de la Kalachnikov a fait un bond. Il vie nt de passer de 2 à 3.000 dollars.

L'explication est de l'autre côté de la frontière, en Syrie.

"Des combats aux portes de Damas", titre ce matin Libération . L'article est signé Jean-Pierre Perrin.

Hier encore, Douma, 100.000 habitants au Nord-Est de la capitale était en état de siège. Et l'insurrection se militarise. Des franges de plus en plus larges de la population considèrent que la non-violence ne conduira à rien.

On demande des armes, venues du Liban, mais aussi d'Irak, de Jordanie, peut être de Turquie. Et les désertions se multiplient au sein de l'armée. Depuis le début, les insurgés manquent d'officiers. Selon Libération , un général de la sécurité d'Etat a rejoint leurs troupes dimanche avec plusieurs dizaines d'hommes.

La contestation gagne également Alep, seconde ville de Syrie. L'armée rebelle est encore loin d'être aussi forte que la régulière. Mais parmi les troupes fidèles à Bachar el Assad, la fatigue est en train de prendre le dessus et le moral, le dessous.

Même si l'issue des combats est très loin d'être connue, un autre signe plaide pour une évolution des rapports de force : la bourgeoisie syrienne jusque là très favorable au gouvernement hésite. Les hommes d'affaires versent désormais leurs contributions à la fois au régime et à l'opposition.

Dans la presse également, des pneus, des pompes à injection et des pelles hydrauliques

Diablement sexy... Dans la campagne présidentielle, c'est la bataille des projets qui avance.

La presse commente plus en détail qu'hier les propositions du chef de l'Etat dimanche.

Dominique Seux a parlé du logement dans sa chronique ce matin sur France Inter, la TVA sociale est en débat depuis un moment, intéressons-nous aux accords dits compétitivité-emploi.

C'est là qu'arrivent les pneus, les pompes et les pelles, 3 exemples d'entreprises qui ont déjà signé ce type d'accord, avec plus ou moins de succès, nous dit Le Parisien Aujourd'hui en France .

Les pelles hydrauliques, ce sont celles de l'entreprise Poclain. C'est le cas d'école et ce n'est pas un hasard si Xavier Bertrand le ministre du travail a choisi cette entreprise pour une petite visite hier. En 2009, la PME picarde a raboté les salaires et le temps de travail de 20%. Deux ans plus tard, le plus gros de la crise passé, les pelles creusent à nouveau à plein régime et le travail a temps plein a repris.

Le contre exemple, cité par Le Parisien, c'est Continental, l'usine de pneus de Clairoix dans l'Oise. 1120 salariés en 2007, ils ont accepté le retour aux 40 heures. 2 ans plus tard, l'usine a fermé ses portes.

La pionnière dans ce domaine, c'est l'usine Bosch de Vénissieux, qui fabriquait alors des pompes hydrauliques pour les voitures. Une heure de plus au travail chaque semaine et 6 jours de RTT au panier. Ca a marché a moitié. L'accord a bel et bien permis de sauver l'emploi mais l'usine aurait fermé si elle ne s'était pas reconvertie radicalement. Elle fabrique désormais des panneaux photovoltaïques.

Pas de conclusion définitive. Dans Les Echos , Jean-Marc Vittori trouve que cette mesure ouvre l'espace à de vraies négociations au bon échelon, celui de l'entreprise.

Libération fait une lecture politique du dossier.

C'est même une rupture majeure dans le sarkozysme qui est affichée à la Une : on est passé du "Travailler + pour gagner +" au "travailler - pour gagner - puisque le dispositif permettra à l'employeur, d'imposer selon le journal, au choix une baisse de salaire, accompagnée ou non d'une baisse du temps de travail ou une hausse du temps de travail sans hausse de rémunération.

Dans la série « lançons des grands travaux à la fin du quinquennat », interview de Nathalie Kosciusko-Morizet au quotidien gratuit Metro ce matin : elle veut relancer le projet d'organisation mondiale de l'environnement

Encore une réforme maousse, celle-ci est au niveau européen

...Et c'est à lire dans Le Figaro

Tribune de Jacques Delors et Staffan Nilsson, président du comité économique et social européen. Au fond, il propose d'en revenir à la base. Bien avant l'Union européenne il y a eu la CECA, communauté européenne du charbon et de l'acier. Les deux hommes proposent de relancer la communauté européenne de l'énergie.

L'échelle européenne est la meilleure pour assurer un prix raisonnable, préserver la compétitivité des industries, garantir la sécurité de l'approvisionnement et aller vers un modèle énergétique plus écologique.

Dans la presse encore, à propos de l'industrie, les mauvais chiffres de l'automobile en France en janvier, selon La Tribune , qui se lit désormais uniquement sur Internet, en attendant un hebdomadaire. Les chiffres ne sont pas officiels, mais selon latribune.fr , les immatriculations en janvier sont en baisse de 27%

Une bonne nouvelle à la Une de Ouest France . 2.000 emplois en vue pour la région rennaise. L'institut de recherche sur le cinéma, les réseaux et la santé à l'heure des nouvelles technologies obtient le feu vert de l'Etat. Le site principal sera à Rennes, 2 antennes à Brest et Lannion.

En bref encore, les ennuis du juge Ramaël, dans Le Parisien . Le ministre de la justice demande contre ce magistrat qui a notamment instruit l'affaire Ben Barka des sanctions pour comportement inadapté à l'égard de sa hiérarchie. L'association française des magistrats instructeurs se dit consternée.

Direction la Guinée à présent

Rien de tel que le football pour comprendre la mondialisation. C'est raconté par Mustapha Kessous dans Le Monde . Voici donc la Guinée, tout petit Etat d'Afrique central 700.000 habitants. Elle aussi approche de la bataille finale en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations pour sa première participation.

Comment ? D'abord la Guinée est co-organisatrice, elle a donc l'appui de ses supporters. Mais elle a une arme encore plus puissante, le passeport. Sur les 11 joueurs, 8 viennent d'être naturalisés. Le gardien était brésilien, ce qui aide en football. On trouve aussi sous le maillot du tonnerre guinée des ex ivoiriens, camerounais, colombien, espagnol, nigérian, libérien.

Et en creusant un peu plus, on trouve du pétrole aussi. La rente pétrolière a permis a permis au fils du chef d'Etat de verser une prime collective d'un million de dollars aux joueurs lorsqu'ils ont battu la Libye au premier tout ça motive.

« Nous avons été colonisés par les Espagnols, nous vivons à côté du Cameroun, ce mélange dans notre équipe, c'est l'histoire de notre pays dit un supporter qui ajoute ; chez vous en France, vous avez aussi des joueurs de toutes origines. »

Le bonheur des ghanéens et le tennis au paradis à la Une de L'Equipe . Djokovic, Nadal, Federer : depuis 7 ans à eux 3 ils ont raflé 27 des 28 titres du grand chelem. Une telle rivalité à un tel niveau de jeu on n'a jamais vu ça s'exclame le quotidien

Bataille finale, l'heure du verdict est arrivé pour l'album de Lana del Rey, cette starlette dont les Inrockuptibles faisaient l'icône pop de l'année récemment. Album annoncé depuis longtemps. Enfin sorti. Le mensuel Tsugi se demande si Lana Del Rey est une arnaque. En tout cas selon les critiques que l'ont peut lire dans la presse ce matin, l'album est raté. slate.fr le trouve étouffant et surproduit.

Une dernière bataille, le lieu de toutes les scènes de ménage. La voiture. Femme au volant mort au tournant, disent les vilains machos. Une étude dans Libération leur met une claque. Un gérant britannique de parkings a étudié pendant un mois 2500 conducteurs en train de se garer. He bien les places sont meilleures pour trouver une place, effectuer les manœuvres et se garer correctement.

A demain !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.