Un enfant inanimé... certainement mort... dans les bras d'un sauveteur... Une photo de ce genre, il y en a dans tous vos journaux ce matin... Le bombardement du village de Cana, au Liban, par l'armée israélienne... "Le carnage de trop", pour Libération... "Le massacre de trop", en Une de L'Indépendant... "Le bombardement de trop", pour Les Dernières Nouvelles d'Alsace... "L'horreur", résume Aujourd'hui en France-Le Parisien... "L'horreur et l'indignation", pour La Croix... Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a qualifié "d'incident pénible" le bombardement du village de Cana... "Incident pénible ?", interroge Michel Noblecourt dans Le Midi Libre... "Il s'agit d'un drame effroyable", poursuit l'éditorialiste... "un drame qui va relancer cette spirale de la violence, inciter le Hezbollah à de nouvelles attaques de roquettes, et rendre encore plus difficile un règlement diplomatique"... Le drame de Cana constitue... c'est Le Figaro qui le pense... un tournant de la guerre... Le Figaro qui résume en Une : "Israël suspend ses frappes pour 48 heures... Condoleezza Rice annule sa visite à Beyrouth... La diplomatie française est à la manoeuvre"... "Les Israéliens auront bientôt tout cassé au Liban, sauf le Hezbollah"... C'est signé Gérard Dupuy, dans Libération... Gérard Dupuy qui poursuit : "L'espèce de tolérance dont a bénéficié Israël de la part de la communauté internationale est épuisée... Les déclarations diplomatiques auront mis quinze jours avant de prendre la couleur de l'indignation... Mais c'est fait... Si autistes que puissent être les Israéliens, il y a un moment où il faut bien qu'ils tiennent compte de l'opinion des autres, au moins de celle de Washington... Or, le vent a tourné"... "L'absence de réactions internationales devient insupportable"... C'est L'Humanité qui est en colère, et titre : "Les assassins !"... Et dans son éditorial, Pierre Laurent l'affirme : "Il serait intolérable que le monde entier continue d'assister sans réaction à un tel massacre programmé... L'hypocrisie doit cesser"... "Les regrets d'Israël n'y feront rien", écrit Patrick Chabannet dans Le Journal de la Haute-Marne... "Que le Hezbollah se répande dans la population pour échapper aux frappes de l'adversaire, c'est sûrement vrai... Pour autant, cela ne saurait constituer ni une explication ni une justification du massacre des innocents"... "Et prétendre... écrit de son côté Jean-Claude Kiefer dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace... Et prétendre que des tracts ont été largués pour avertir la population est vraiment la plus pitoyable des excuses... au cas où il y en aurait une"... "Alors, et maintenant ?, interroge l'éditorialiste... La plus élémentaire des logiques commande l'arrêt immédiat des combats"... "La tragédie de Cana sera-t-elle le tournant accélérant la résolution du problème libanais ?", questionne Didier Eugène dans Ouest-France... "On n'ose y croire"... Difficile d'y croire, en effet, au regard de l'Histoire... Dans La Charente Libre, Dominique Garaud explique qu'à Cana, "l'Histoire bégaie dans l'horreur... Il y a dix ans, sa population avait déjà payé un lourd tribut à la guerre lorsqu'un bombardement israélien avait pulvérisé un baraquement de l'ONU, faisant 105 morts parmi les civils qui s'y étaient réfugiés... Devant la réprobation internationale, Israël avait été contraint de signer, huit jours plus tard, un cessez-le-feu avec le Hezbollah, qu'il cherchait déjà à anihiler"... L'Histoire... et justement... Sa dernière pétition, c'était il y a quelques jours seulement, contre la guerre d'Israël au Liban... Pierre Vidal-Naquet, "historien militant" comme il se définissait, s'est éteint samedi après une hémorragie cérébrale... Et beaucoup de vos journaux racontent sa vie ce matin, cette vie tout entière consacrée à traquer les impostures, à s'opposer à ceux qui veulent déformer la vérité historique... Le point de départ, précise Le Figaro, remonte au 15 mai 44... Ce jour là, ses parents sont arrêtés et déportés à Auschwitz... Ils ne reviendront jamais... Comment, dès lors, supporter les propos des négationnistes... Il est l'un des premiers à démonter leurs thèses, rappelle Olivier Delcroix, notamment dans ses ouvrages "Assassins de la mémoire" et "Réflexions sur le génocide"... Mais le combat qui aura le plus d'éclat, c'est celui pour réhabiliter Maurice Audin... C'était en pleine guerre d'Algérie... Un jeune professeur de math communiste d'Alger est porté disparu, officiellement après une évasion... Le livre de Pierre Vidal-Naquet, "L'affaire Audin", démontre qu'il a été en réalité assassiné par des soldats français chargés de réprimer le soulèvement... Pour L'Humanité, ce livre a été l'un des deux (avec "La Question" d'Henri Alleg) qui secouèrent la conscience de dizaines de milliers d'hommes et de femmes et déterminèrent leur engagement... Il fallait du courage pour dire non à la guerre d'Algérie dans les années 50... L'Huma rappelle qu'après avoir signé l'appel des 121 contre le conflit en 58, le jeune historien avait été suspendu de l'Université... Vidal-Naquet, raconte "Libération", avait été marqué par un texte de Chateaubriand que lui avait lu son père peu avant son arrestation... "Lorsque tout tremble devant le tyran et qu'il est aussi dangereux d'encourir sa faveur que de mériter sa disgrâce, l'historien paraît, chargé de la vengeance des peuples"... Historien militant, donc... La Croix rappelle ce conseil qu'il avait donné à une jeune collègue : "Ne vous contentez pas de votre travail de recherche, il faut aussi que vous soyez responsable"... "On cherche un camping pas cher... avec vue imprenable sur un supermarché discount"... C'est le dessin de Faujour, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France... Une famille de vacanciers qui interroge l'Office du tourisme... Un dessin qui illustre le premier épisode de la série "Le budget de leurs vacances"... C'est vrai qu'on est le 31 juillet... Grosso modo, la moitié de l'été est déjà passée... Alors c'est l'heure des premiers bilans... Et Le Parisien l'affirme : cet été, les Français comptent leurs sous... Il y a les quatre copains qui sont partis en Corse avec un budget de 15 euros par personne et par jour... Il y a aussi la famille Caffy, qui passe ses vacances dans une ferme des Cévennes... Ils auraient bien aimé la plage, mais mieux vaut 15 jours à la ferme qu'une semaine à la mer... Dans le même ordre d'idée... la journaliste du Parisien le dit... les échanges de maisons ont le vent en poupe... Et du coup, tous types de séjour confondus, les hôtels n'attirent plus qu'un quart des touristes... Alors pourquoi les Français dépensent-ils moins cette année ?... C'est le sociologue Gérard Vernet qui répond à la question... Pour lui, c'est simple : il y a le Mondial et le prix de l'essence qui ont plombé leur porte-monnaie... Le prix de l'essence, il rogne en fait sur le budget alimentation et restaurants des vacances... L'effet Coupe du Monde est plus voyant, parce que, ce qu'on a dépensé dans l'écran plat du salon correspond en gros à une semaine de farniente... Pour eux, les vacances, c'est demain soir... "Eux", ce sont les politiques... Et c'est Le Figaro qui explique qu'après l'ultime Conseil des Ministres demain, la vie politique va tourner au ralenti en France jusqu'à la fin du mois d'août, époque à laquelle les partis organisent leurs traditionnelles universités d'été... Alors, qui va en vacances où ?... C'est Le Figaro qui fait la carte de France des lieux à éviter ou à sillonner pour un autographe, c'est au choix... Jacques Chirac au Fort de Brégançon, Dominique de Villepin à Dinard, Nicolas Sarkozy à Arcachon, Laurent Fabius au festival de jazz de Marciac, Ségolène Royal et François Hollande dans leur maison de Mougins... Ils sont rares, ceux qui s'affichent à l'étranger... DSK au Maroc, Arlette Laguiller en Italie, Jean-Marie Le Pen en Serbie et en Géorgie... Pas de vacances pour le dopage... La lumière n'a toujours pas été faite sur le cas Floyd Landis, mais chaque jour ou presque son Américain testé positif... Ce week-end, c'est le champion olympique du 100 mètres Justin Gatlin qui est déclaré positif à la téstostérone : "gatlin piqué à son tour", titre libération... Selon Libé, voilà encore "un dopé à l'insu de son plein gré"... "Il a annoncé son contrôle positif samedi soir, raconte le quotidien, mais son entourage crie au complot, au piège, au sabotage... Et la farce vire au polar de série B : nous savons qui a fait cela, nous essayons de le démasquer", dit Trévor Graham, son coach... Et ce coach, justement peut-il vraiment jouer l'effarouché ?... Le Parisien-Aujourd'hui en France parle d'un "entraîneur sulfureux" qui avait mis en place un système de dopage à la THG, et qui avait fourni anonymement le même THG aux labos anti-dopage, entraînant la suspension de ses propres athlètes... Et aujourd'hui, nous explique Le Parisien, "Graham accuse l'un de ses anciens employés de machination pour expliquer le contrôle positif de Gatlin"... Allez comprendre... Au-delà du dopage proprement dit et de ces dénégations peu crédibles, Le Figaro dénonce aussi "la condamnation indignée et hypocrite des sportifs dopés... Dans une société où la course à la performance triomphe, ces surhommes sont un peu le reflet de nos excès... Des records, des exploits surhumains, voilà ce que l'on demande", écrit Nicolas Barré... "Ce dopage qui empoisonne de plus en plus le sport", constate en Une Ouest-France... "Le sport de haut niveau est-il malade ?", s'interroge La Montagne... "Sans compter, pointe L'Humanité, que les Français ne sont pas tout clairs... Le demi-fond tricolore est sur la sellette, après le contrôle positif de Nordine Gezzar"... Alors oui, le sport de haut niveau est peut-être malade... C'est du moins ce que l'on comprend dans les propos de Ben Johnson, rapportés par L'Equipe... Ben Johnson, qui en connaît un rayon sur le sujet, ne dit en effet pas autre chose : "les spectateurs s'en moquent... Les parraineurs s'en moquent probablement... Tout ce qu'ils veulent c'est voir l'homme le plus rapide du monde"... "il y a quelque chose de pourri au royaume de la performance", conclut le quotidien sportif... Pour finir, ce phénomène jamais observé sur les côtes françaises... Des oeufs de tortue marine découverts sur une plage varoise... C'est à lire dans Le Figaro... Les scientifiques parlent d'un événement exceptionnel... Jusqu'à présent, on avait retrouvé une fois un nid abandonné en Corse... Depuis que le nid sur la plage varoise a été découvert, deux chercheurs se relaient pour garder le nid, histoire que les touristes n'importunent pas la future maman... A partir du 6 août, précise l'un d'entre eux, on en connaîtra plus sur la possible date d'éclosion... Et alors, on peut imaginer qu'il y aura d'autres pontes, sur d'autres plages, puisque les tortues, on le sait, reviennent pondre sur le lieu de leur naissance...

Clotilde DUMETZ

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.