Bonjour et bienvenue au bal des faux-culs... Bien sûr, dans vos journaux ce matin, on parle de la banderole du Stade de France... la banderole déployée par des supporters du PSG pour insulter les Lensois, samedi soir... Les insultes, vous les avez déjà vues et entendues... Dans La République du Centre, ce sont les réactions qui ont suivi qui énervent Jacques Camus... C'est lui qui écrit "Bienvenue chez les faux-culs"... devant "l'habituel concert de tartufferies officielles"... quand cela fait trop longtemps qu'on laisse faire n'importe quoi dans les tribunes du PSG... L'éditorialiste qui regrette également que "dans la tribune officielle, personne n'ait bronché... On eût aimé que Nicolas Sarkozy, Bernard Laporte et Roselyne Bachelot quittent leur place séance tenante... Parce que, après tout, il y a des moments où le boycott s'impose, et pas seulement à Pékin"... Alors certes, il n'a pas quitté la tribune officielle... Mais c'est lui qui a fait retirer la banderole... Le Parisien-Aujourd'hui en France l'explique : "Quand Nicolas Sarkozy menace"... Et le journal raconte que "les personnalités de la tribune présidentielle sont concentrées sur le match... et que ce sont les policiers de la protection rapprochée de Nicolas Sarkozy qui voient la banderole et informent le Président... Nicolas Sarkozy qui réagit auprès du président de la Ligue de football, Frédéric Thiriez : 'Si vous ne dégagez pas cette bannière, je m'en vais'"... Ainsi donc, samedi soir, au Stade de France, c'était "Bienvenue chez les cons", rapporte ce matin Libération... Beaucoup de journaux font leur Une d'ailleurs sur cette affaire... "Dehors !", s'exclame L'Equipe à l'intention des supporters qui ont gâché la fête... C'est "l'insulte" en Une de La Voix du Nord... Le Républicain Lorrain constate : "Foot : nouveau dérapage"... "Révoltant !", s'indigne Aujourd'hui en France-Le Parisien... "Il ne faut pas en rester là", écrit Sébastien Varnier dans La Voix des Sports... "Il faut des sanctions justes et efficaces... On pourrait déclarer que personne n'a gagné la Coupe de la Ligue cette année, et que la place en UEFA reviendra au cinquième du Championnat... Ce serait sans doute cruel pour les joueurs et les dirigeants du PSG... Mais à un certain moment, il faut bien assumer ses supporters, même les plus idiots"... C'est aussi ce que dit Philippe Larue, dans La Provence... "Non, mille fois non, nous ne nous satisfaisons pas des excuses du président du PSG... Halte à l'hypocrisie !... Cela fait 25 ans que ce club, comme d'autres, joue avec le feu en tolérant la présence de hooligans racistes dans ses tribunes"... Dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace, Olivier Picard fustige, lui, les associations de supporters... "A chaque incident grave, elles se dédouanent, incriminant quelques excités solitaires sur lesquels elles n'auraient pas de prise"... Et pourtant, constatent beaucoup de vos journaux ce matin, il fallait être organisé pour faire entrer cette banderole géante dans un stade où chacun est fouillé à l'entrée... Dans L'Equipe, vous lirez cette explication : la banderole avait été découpée en 15 morceaux... les mots coupés de façon à rendre le message incompréhensible... Et juste à l'ouverture des portes du stade, un millier de supporters parisiens se sont précipités, sans doute pour échapper aux palpations des policiers... La tâche des individus chargés de faire entrer cette banderole a pu être facilitée, explique L'Equipe, par ces incidents, qui ont fait 25 blessés légers, dont un stadier... Alors cette conclusion, signée Jean-Claude Roussel dans L'Union : "Si vous ne voulez pas recevoir d'injures en raison de la couleur de votre peau ou de votre accent, allez plutôt voir du rugby, du basket, du hand ou du volley"... Et l'on reparle de Gandrange... "Gandrange transformé en acier trompé"... Le jeu de mots est signé France Soir... qui, comme beaucoup de journaux, revient sur la réponse d'Arcelor-Mittal aux représentants du personnel... une réponse qui juge le contre-projet syndical insuffisant, et confirme donc la fermeture partielle du site... Vos journaux rappellent que cela devrait entraîner la suppression de 595 emplois... Dans La Tribune, vous lirez que Lakshmi Mittal se montre ainsi "fidèle à sa réputation... c'est-à-dire inflexible"... La Tribune qui constate également que "tous les regards se tournent vers Nicolas Sarkozy... Le 4 février, il avait déclaré, à Gandrange : 'Soit nous arrivons à convaincre Lakshmi Mittal de revenir sur son plan, et nous investirons avec lui... Soit nous trouvons un repreneur, et nous investirons avec lui"... Du coup, "Gandrange attend que Sarkozy tienne ses promesses", titre Libération... Mais dans Le Figaro, on explique que "si les yeux se tournent vers l'Elysée, les moyens d'action sont réduits... La Commission européenne ne pourrait admettre l'octroi d'aides publiques à un groupe privé qui annonce plus de 10 milliards de dollars de bénéfices pour 2007"... Bref, titre le journal, les suppressions d'emplois sont "inéluctables"... Gandrange, mauvais symbole d'une économie française qui, déjà, ne va pas bien... Il y a d'abord, explique Les Echos, le moral des ménages... "Toujours plus bas, il pourrait finir par peser sur la consommation"... Mais malgré un budget difficile à boucler, des opérations militaires qui coûteront beaucoup plus cher que prévu, Les Echos note aussi que "Matignon réaffirme son intention de parvenir à l'équilibre des comptes publics en 2012"... En Une du Figaro : "Fillon : le plein-emploi, objectif de toutes les réformes"... Le journal explique que "le Premier ministre, qui réunit aujourd'hui un séminaire gouvernemental, a affirmé hier soir sur TF1 qu'il n'y aurait pas de plan de rigueur mais une gestion sérieuse"... "Les réformes et l'intendance"... C'est le titre de l'éditorial de Nicolas Barré... qui tente de répondre à cette question : "Faut-il poursuivre l'offensive des réformes si l'intendance ne suit pas ?"... une question qui repose sur un malentendu, analyse l'éditorialiste : "Il serait impossible de réformer, puisque les caisses sont vides... Eh bien François Fillon veut démontrer le contraire... Aujourd'hui, il met en avant un projet de loi de modernisation de l'économie expurgé des mesures les plus coûteuses"... L'économie sauvée peut-être par le vert... Le vert, comme la couleur... "Ecologie : les acteurs du Grenelle s'impatientent"... Dans La Tribune, tout un dossier ce matin... où l'on constate que, cinq mois après, les espoirs suscités par le Grenelle de l'Environnement ont fait place au scepticisme... Alors peut-être pour ce qui est des grandes décisions... Mais à l'échelle des citoyens, vous noterez, à la lecture de vos journaux, que "les Français plébiscitent l'habitat écolo", rapporte Le Parisien-Aujourd'hui en France... Les marchés des chauffe-eau solaires et des chaudières à bois sont en pleine expansion... La Croix explique que "la France entend rattraper son retard dans l'électricité solaire"... Fin 2006, on enregistrait en France 50 demandes par mois de raccordement pour des installations photovoltaïques... Début 2008, c'était 1.000 par mois... Il faut dire que le retard français est énorme... et qu'à ce rythme-là, la France atteindra en 2015 le niveau du marché allemand en 2007... Bref, rien de trop... Et sinon dans la presse, ce matin, que lire d'autre ?... L'inquiétude pour Ingrid Betancourt... "L'inquiétant silence des FARC", note Le Figaro... Si Paris a réquisitionné un avion médicalisé au cas où l'otage franco-colombienne serait libérée, rien ne permet de croire à une issue imminente... Le Parisien-Aujourd'hui en France met en avant, de son côté, le geste de la France, qui se dit "prête à accueillir les ravisseurs d'Ingrid Betancourt"... Des nouvelles du Parti Socialiste, en Une de Libération... "La percée Delanoë", titre le journal... Un sondage LH2 montre que le maire de Paris ferait un meilleur leader du PS que Ségolène Royal... un sondage qui montre aussi que 63% des sympathisants de gauche attendent d'abord du PS qu'il fasse des propositions concrètes... D'accord, concède Laurent Joffrin dans son éditorial... Mais "le Parti Socialiste n'évitera pas le combat des chefs"... Alors autant s'en débarrasser le plus vite possible... Et puis, dans Le Figaro, cette nouvelle... "Le Panthéon ne va pas nous tomber sur la tête"... Le journal publie le verdict de l'audit réalisé par des universitaires italiens, spécialistes des bâtiments anciens... un audit rassurant : si l'édifice bouge, il tient bien debout... Architecture toujours... Cette chronique, à lire dans le Daily Telegraph... où l'on revient au Stade de France... un stade qui a dix ans, note Jim White... Et il se souvient, en 98, lors de la Coupe du Monde de football, comment il avait été émerveillé par ce stade, construit dans les temps et dans le budget... deux concepts étrangers aux projets britanniques... "A l'époque, la France faisait figure de modèle... Mais dix ans plus tard, le constat est tout autre... A Londres, la nouvelle gare de Saint-Pancras est bien plus digne de l'Eurostar que la vieille gare du Nord parisienne... Il n'y a rien de mieux fini que le nouveau stade d'Arsenal... Et la France est maintenant dix ans derrière nous", constate le chroniqueur britannique.... "Sauf pour une chose, conclut-il : en 2018, il faudra que notre Premier ministre épouse Kate Moss"...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.