Et si vous êtes allergiques aux chiffres... ce matin, accrochez-vous... Il n'y a que ça, ou presque, dans les journaux... Le premier... 2 millions 129.300... C'est le nombre de chômeurs en septembre, en France... "Le chômage au plus bas depuis cinq ans", titre La Tribune... "C'est le meilleur résultat enregistré depuis août 2001", explique le quotidien économique... "Et ça va continuer, affirme Jean-Louis Gombeaud, dans Nice Matin... Cette lente glissade ne pourrait s'opérer si nous n'assistions pas à un véritable retournement démographique... Et elle n'aurait pas eu lieu, du moins dans cette ampleur, si l'économie ne s'était pas remise à créer des emplois... Il est vrai toutefois, tempère l'éditorialiste, que les créations sont pour l'essentiel des emplois précaires de l'intérim, qui ne garantissent pas du solide pour les mois à venir... On sait néanmoins que le chômage continuera de reculer"... "La baisse du chômage profite surtout aux jeunes, analyse Le Parisien-Aujourd'hui en France... Plus précisément, en septembre, les chômeurs longue durée ont été les principaux bénéficiaires de l'embellie... Mais depuis un an, ce sont les jeunes qui profitent à plein régime de l'amélioration de la situation de l'emploi... Et c'est encore heureux, note Le Parisien-Aujourd'hui en France, car malgré les bons chiffres de 2006, le chômage frappe 21,6% des actifs de moins de 25 ans"... "Objectif : 6% de chômeurs"... C'est Jean-Louis Borloo qui l'affirme, en Une du Républicain Lorrain... Le ministre de l'Emploi constate, satisfait : "On a inversé la tendance du chômage"... Autre interview, dans Le Figaro : celle de Jacques Chirac... Le Président de la République y fixe le cap des mois qui viennent, en matière de banlieues, de croissance et d'emploi... Sur ce dernier thème, il le redit : "La lutte contre le chômage, c'est la priorité absolue... Nous sommes dans la bonne direction... L'amélioration touche toutes les catégories"... Jacques Chirac qui ajoute : "Je ne vous cache pas que, pour moi, ce combat contre le chômage est une préoccupation qui dépasse de cent coudées les considérations d'ordre politique... d'autant plus que ces bons résultats permettent à la France de pouvoir maintenant se fixer de nouvelles ambitions... et je pense notamment, précise le Président de la République, à la nécessaire augmentation du pouvoir d'achat des Français"... Le pouvoir d'achat... C'est bien son problème, à Natacha... Natacha habite Nantes, elle a 24 ans, et elle fait partie des jeunes Français qui, le mois dernier, ont signé un CDI... Natacha est préparatrice en pharmacie... Et tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes s'il n'y avait cette fiche de paie... "1.050 euros par mois... Franchement, ce n'est pas très cher payé, constate la jeune femme... J'attendais plus de reconnaissance financière", avoue-t-elle... Autre chiffre... moins euphorisant... "854 millions d'affamés dans un monde plus riche"... C'est en Une du Monde... au-dessus d'un dessin de Plantu... sur le tableau noir... Petit 1 : la planète s'est enrichie... Petit 2 : la faim a progressé... Et un élève, dont le visage prend la forme du continent africain, demande : "C'est quand la cantine ?"... "C'était il y a 10 ans, se souvient La Croix... Les chefs d'Etat et de gouvernement de plus de 180 pays participaient au Sommet mondial de l'alimentation, à Dakar... Solennellement, ils prenaient l'engagement d'éradiquer la faim, et se fixaient l'horizon 2015... L'objectif ne sera pas tenu"... Et le Monde constate que "le rapport annuel de la FAO... l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture... ne traduit pas d'améliorations... Aucun progrès n'a été réellement accompli... Et pire, les tendances les plus récentes sont préoccupantes... L'augmentation du nombre des personnes affamées dans le monde a repris... après une baisse de 100 millions dans les années 80"... Le Monde qui souligne que "ces mauvais résultats d'ensemble cachent d'importantes disparités régionales... L'Asie et le Pacifique ont connu des progrès réels, hormis la Corée du Nord, le Bengladesh et le Pakistan... L'Amérique latine connaît aussi des améliorations, sauf au Venezuela... En revanche, la situation ne fait qu'empirer au Proche-Orient, en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne... Les pays en danger sont aussi les pays qui ont connu des conflits armés, comme le Burundi, l'Erythrée, le Liberia, la Sierra Leone ou la République démocratique du Congo"... Confirmation en Une du Corriere della Sera... "La faim dans le monde augmente particulièrement en Afrique... Sur le continent noir, la malnutrition a augmenté de 20% en 10 ans"... Des chiffres impressionnants donc, ce matin... Et le plus impressionnant d'entre eux, il est en Une de Libération... 5.500 milliards... "5.500 milliards... La facture du réchauffement ?", se demande le journal... Le rapport Stern fait, de manière générale, la Une de toute la presse européenne... "10 ans pour sauver la planète des méfaits de l'humanité", titre ainsi The Observer, qui explique : "Le rapport Stern révèle que si les gouvernements ne font rien, le changement climatique va coûter plus que les deux guerres mondiales, et va rendre la majeure partie de la planète inhabitable"... Oui, confirme le Financial Times, "le rapport remis au gouvernement britannique appelle à une action rapide... Le coût d'une action précoce, pour atténuer les effets du réchauffement, sera inférieur au coût de l'inaction"... Pour The Independent, la journée d'hier, c'est "le jour qui a changé le climat"... Le quotidien britannique explique : "Le changement climatique doit devenir la plus grande priorité du monde... Le rapport, commandé par Tony Blair, montre que la planète est face à une catastrophe si aucune mesure urgente n'est prise... une catastrophe globale, qui sera de notre fait... Il faut forcer les pollueurs à payer"... Et dans Libération, Antoine de Gaudemar analyse que ce rapport de l'ancien économiste en chef de la Banque mondiale développe un argument peu utilisé jusqu'ici... "Le coût économique catastrophique du réchauffement climatique, et les risques de grave récession mondiale qu'il provoquerait si rien n'est fait... Les milieux industriels et financiers pourraient prendre la menace du réchauffement beaucoup plus au sérieux si elle devait s'attaquer directement et lourdement à leur portefeuille... En touchant le point sensible, le rapport Stern pourrait se révéler autrement plus efficace que les plus ardentes plaidoiries pour sauver la planète"... Même discours en Une de Die Welt... "Le changement de climat peut provoquer une crise économique mondiale... Les dommages des gaz à effet de serre sont presque 4 fois supérieurs au coût de leur prévention... Il y a une menace de récession pour les années 20, comme au siècle dernier"... "Le réchauffement climatique a désormais un prix"... C'est La Tribune qui le dit, et qui explique : "Les pays industrialisés doivent intensifier leurs efforts"... La Tribune qui note que le principe "qui pollue paye" est conforté par le rapport Stern... L'une des idées de ce rapport, c'est de donner un prix au carbone... à travers la taxation, les mécanismes d'échange des quotas d'émission de CO²... L'objectif étant de mettre les consommateurs et les entreprises face au coût de leurs actions... A partir du moment où les émissions de gaz à effet de serre comporteront des coûts plus élevés, les gens seront plus attentifs, et chercheront des solutions moins polluantes... Oui, "quand l'évanescent gaz à effet de serre sort des éprouvettes des chercheurs pour se propager au domaine, bien réel et éminemment concret, de l'économie, cela fait mal", écrit Philippe Waucampt dans Le Républicain Lorrain... "Les modifications du climat provoqueraient des migrations dont nous ne sommes même pas capables de concevoir l'ampleur... Les conflits pour l'eau remplaceraient ceux qui ont jalonné le 20ème siècle pour le contrôle du pétrole... La catastrophe est imminente... C'est le mérite du rapport Stern que de la désigner du doigt... en précisant, conclut l'éditorialiste du Républicain Lorrain, que si nous réagissons sans tarder, le monde a le temps et l'argent pour en éviter les effets les plus désastreux"... Prendre conscience de la beauté de la planète... Ca peut aider à la préserver... C'est tout le projet pédagogique de Yann Arthus-Bertrand... "Yann Arthus-Bertrand, héros écolo de la Deux", titre Le Parisien-Aujourd'hui en France... Ce soir, le photographe amoureux de la nature présente, en effet, "Vu du ciel", un magazine documentaire diffusé à 20h50... "C'est une émission engagée, confie-t-il au Parisien... Je veux inviter les téléspectateurs à s'interroger... J'espère que ce premier numéro permettra aux gens de prendre conscience qu'ils font partie de la nature, et que c'est la première fois qu'une espèce est assez puissante pour transformer un équilibre"... Les richesses de la bio-diversité... Elles sont aussi à admirer dans "les nouveaux zoos, plus vrais que nature", que présente Le Figaro ce matin... "Une plaine africaine à Lyon et un espace pour les félins en Seine-et-Marne ont été inaugurés ce mois-ci... Et loin d'être de simples vitrines exotiques, ces lieux veulent sensibiliser le public aux richesses de la nature, pour mieux la préserver", explique le journal... C'est aussi le leitmotiv de la réhabilitation du zoo de Vincennes... D'ici 4 ans, le monument parisien sera organisé autour de 6 écosystèmes, reconstitués grandeur nature... Et l'architecte du projet explique au Figaro que "les visiteurs y seront en immersion totale... Ils iront chercher les animaux là où ils vivent"... Et à l'opposé de la philosophie des zoos d'autrefois, dans ces zoos modernes, l'homme est invité chez l'animal, et non l'inverse...

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.