S'il y a quelque chose ou quelqu'un qui se porte bien ,c'est elle ,la grande faucheuse....Aucun risque de chômage....

La mort on en reparle comme le titre la Croix,parce que la Toussaint bien sûr,mais on en reparlede façon générale parce qu'elle est moins taboue qu'elle n'était....Pour ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas la mort reste un sujet paradoxal explique en substance Dominique Quinio:sujet visible au quotidiendans l'actualité ,les guerres les épidémies les faits divers,et en même temps de moins en moins visiblecomme le chantait Brassens :où sont les corbillards d'antan ! Aujourd'hui la mort est majoritairement hospitalière ,58% des décès interviennent à l'hôpital!Oui écrit encore la Croix on meurt encore trop mal en France ,souvent dans la solitudeVoir aussi cette enquète de la Vie ,ces fins de vie improvisées aux urgences ,et ce droit aux soins palliatifs qui n'est pas toujours une réalité!Ce qui ne change rien au cérémonial:autre paradoxe à lire dans Libération,alors que la pratique religieuse est devenue marginale en France ,la demande de rites funéraires reste forte :plus de 70% des obsèques donnent lieu à cérémonie religieuse....L'occasion de rappeler avec le sociologue Julien Bernard dans Libé que la cérémonie est importante non pas pour celui qui s'en va mais pour ceux qui restent!Alors reste à choisir le lieu de sa dernière demeure:où se faire enterrer ? où conserver les cendres d'un être aimé?Une enquète éloquente de Sandrine Saubaber dans l'Express ou comment ,pour les nomades que nous sommes devenus ,ce choix ultime est devenu un casse-tète,pour nous mêmes ou pour nos proches...Problème matériel et philosophique:d'où sommes-nous et qu'est ce qui a compté pour nous? ....Où allons-nous ,çà c'est autre chose :la vie après la mort et l'âme et l'Au-delà ,toutes les questions qu'on se pose ,ou pas ,c'est à lire dans le Pèlerin et notamment de façon très pratique ,pourquoi cette mode des chrysanthèmes à la Toussaint :parce qu'elle est l'une des seules fleurs disponibles à ce moment là de l'année...

Et la mort frappe de façon très inégalitaire sur la planète.... Le continent africain lui payant sans doute le plus fort tribut....Et pas toujours à cause d'éléments naturels...Voir au Nord-Est du Nigéria les atrocités de la secte Boko Haram :reportage de l'envoyé spécial du MOnde Jean-Philippe Rémy dans cette zone frontalière du Cameroun où des hommes reviennent de l'enfer:ils se sont échappés des secteurs contrôlés par la secteet racontent les éxécutions,les hommes égorgés ou tirés comme des lapins,les filles unies de force aux combattants ,les garçons transformés en guerriers...et ces familles cachées dans la montagne depuis trois mois sans médicaments ,sans nourriture....Dans le Figaro ,c'est une autre guerre un peu plus au nord qui s'éternise:dans le sahel,une guerre sans front ,ni frontière et les soldats français ,dont dix sont morts depuis janvier 2013,qui continuent leur chasse aux djihadistes....En espérant qu'un nouvel abcès de tension ne va pas apparaitre au Burkina Faso,où un soulèvement populaire vietn d'embraser la capitale Ouagadougou....On lira dans l'Humanité ou Libération le portrait du pdt Blaise Compaoré ,au pouvoir depuis 27 ans ,après s'être débarrassé de son frère d'armes ,le toujours populaire Thomas Sankara....Un homme de paille et d'intrigues auquel explique Jean- Paul Piérot dans l'Humanité ,la diplomatie française serait bien inspirée de conseiller de renoncer à l'épreuve de force,dont ne souffrirait que le peuple burkinabé ,l'un des plus pauvres de la planète...

Un président noir tout à fait démocrate et qui déçoit sur un autre continent... Obama un mythe en miettes :tout est dit en un titre de Courrier International qui mesure le chemin parcourudans le mauvais sens depuis l'élection en 2008 du premier président noir américain,une icône mondialedont on se dit aujourd'hui qu'il n'a pas été à la hauteur des espérances Un article du Guardian de Londres cité dans le Courrier se demande même si les américains n'auraient pas mieux fait d'élire Hillary Clinton,qui eut été la première femme présidente et se serait montrée plus ferme sur le terrain de la politique internatiionale...Car c'est essentiellement ce qu'on lui reproche ,ses tergiversations sur le Moyen-Orient ,la Syrie ,l'Irak ou la Russie.....Il s'était vu trop grand écrit aussi le Washington Post mais il ne restera pas comme un grand homme d'Etat..Lui qui voulait aussi transformer la société américaine ,il ne laissera en souvenir qu'une réforme de la santé ,pourtant indispensable et très attendue...Mais les électeurs ont la mémoire courte comme l'explique Jacques Hubert- Rodier dans les Echos ,l'économmie américaine a beau présenter un bulletin de santé éclatant ,une bonne croissance ,un taux de chômage tombé sous la barre des 6%,rien à faire Obama n'a plus la cote et les élections de mardi à la Chambre des représentants et au Sénat devraient être fatales aux démocratesPire :le pdt américain est devenu un tel repoussoir pour une fraction de son électorat que la plupart des candidats démocrates ont évité de s'afficher avec lui pendant la campagne!ce qui ne nous parait pas si incroyable vu de France,mais le fait est ,je reviens à Courrier International ,que celui qui voulait être Lincoln et qu'on avait comparé à Rossevelt ou kennedy n'est plus aujourd'hui qu'un pâle Jimmy Carter...Plus dure sera la chute....

Des clowns qui ne font plus rire personne....On revient à la Toussaint Rien à voir avec ce qui précèdeCes clowns à la une du Parisien et de Libération ne sont pas là pour amuser les enfantsOn a vu ,on a parlé de ces quelques excités déguisés jouant à faire peur aux passantsune mauvaise farce isolé commente Stéphane Albouy dans le Parisien qui est devenu un phénoème suffisamment inquiétantpour que les élus et les forces de l'ordre s'en émeuventjusqu'à cette comune de l'Hérault Vendargues où le maire a décidé d'interdire ce soir pour Halloween tout déguisement de clown....Faut il en rire ou en pleurer ?Les clowns maléfiques çà n'a rien de bien nouveau au cinéma ,dans les séries téléEn fait commente Alexandra Schwartzbrod dans Libé ,le travestissement ce n'est qu'un défouloir pour ados en besoin de virilitéle problème c'est l'abus qui en est fait et qui a tout du cache misère....Se déguiser en clown ce serait en fait exprimer un mal êtreet si le clown est effrayant ,ce qu'explique un psy consulté par Rue89 ,c'est qu'on ne s'attend pas à ce qu'il le soit....C'est un personnage comique qu'on a du mal à associer à des actes de violence....Alors vite réhabilitons les clowns .....

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.