La gloire de Quartararo, Nice-Matin, l'Equipe; les danses conscientisées des seniors en Corrèze, la Montagne; Lara Croft en icône féministe, l'Humanité; les héros modestes de la vasectomie, le Journal,de Saône-et-Loire; les conseils de bonne vie de dame Lévi-Strauss, Marianne.

On parle d'un carré...

Dont les formes géométriques transportent nos informations, nos pass sanitaires nos vaccinations covid, mais aussi désormais les menus de nos restaurants, que l'on révèle d'un clic de la caméra du smartphone...Bref, le QR code est dans Libération qui raconte la naissance d'une invention techno devenue compagne de nos vies quotidiennes, Q R comme Quick Response, réponse rapide... Et voici donc l'ingénieur ingénieux Masahito Hara, un homme espiègle aux cheveux longs lissés, à la grosse cravate à poids sur chemise rayée, la photo doit dater... Comme date cette histoire: 1992, dans une usine de production de pièces automobiles au japon, Masahiro Hara dans la lumière blafarde de de néons d'entreprises, entouré de bouquins, partageant un ordinateur avec avec un collègue et surtout sans budget, les patrons ne veulent pas, cherche à simplifier la vie de ses collègues ouvriers...

Ils s'épuisent les malheureux à décrypter à la chaine les dizaines de codes-barres qui décorent les pièces q'ils manipulent, la demande de normes et de données excède les capacités du vieux code-barre inventé en 1949...  Alors Mahasiro Hara, pour trouver un nouvel outil de cryptage mobilise sa science du jeu de go, qui sait la beauté complexe du nor et du blanc, il compte les caractères alphanumériques, il enjolive le carré qu'il conçoit avec des petits carrés dans les coins, qui vont a aider les caméras à le lire... Et en 1994, voici le QR Code qui va s'imposer au Japon jusque sur les bras tatoués des hôtesses de bar qui y laissent leur numéro de téléphone et autres infos essentielles et plus si affinités. Nous avons attendu le covid pour prendre au sérieux cette invention que Masahiro a placé sous licence libre, nos aventures ne lui rapportent pas un sou. Respect?

Puis qu'on nous dit que de belles choses nous viennent du Japon, sachez par Sud-Ouest que hier à Bordeaux, on a fêté le saké, qu'il ne faut plus traiter d'alcool, mais de vin de riz,  pas moins estimables qu'un vin de raisin de chez nous, et parfois au gout, lis-je le saké proche d'un Chablis; c'est en tous cas ce qu'on dit dans le Bordelais...

Chez nous aussi poussent de belles histoires et ce matin nos journaux se requinquent d'un jeune homme de 22 ans, "à jamais le premier" titre l'Equipe, ce vieux slogan de l'OM qu'on aime décliner... Fabio Quartararo, premier français champion du monde de moto, et comme il est niçois d'enfance, Nice-Matin autant que l'Equipe ne boude pas sa joie et celle du maire de la vielle Christian Estrosi, lui même jadis champion de moto  qui va pavoiser ses tramways aux couleurs d du petit ange de la baie... On nous le raconte Fabio à 5-6 ans, lançant sa motoi d'enfant dans les virages sur un circuit pour minots, il était chaussé de basket à scratches, il ne savait pas encore lacer ses souliers...

Et on parle encore de conduite...

Mais en Corrèze dans la Montagne ce sont des sexagénaires et au-delà qui font joujou, et se testent, chouette photo, sur une sorte de machine d'auto tamponneuse immobile, un simulateur de conduite installé pour égayer un thé dansant à Brive, nos ainés s'amusent peuvent ils encore conduire, ils aiment tant ça... La même Montagne et ses journaux frères du groupe centre France nous emmènent dans un autre dancing corrézien, on guinche chez les anciens, cette fois à Tulle, pour parler politique avec les danseurs qui seront une clé de la présidentielles, qui se révèlent conservateurs et modérés, et inquiets pour leurs enfants qu'ils ont trop ga-âtés peut-être...

Le Monde nous dit le bonheur d'un restaurant de Kebab le Régal à Gigean dans l'Hérault,  qui depuis son ouverture est jugé "trop bon" par ses adeptes et où l'on parle aussi politique. A Strasbourg nous disent les DNA , un imam un rabbin et élu de la collectivité d'Alsace ont organisé un match de foot inter-religieux, se sont rencontrées deux équipes de quinze comprenant chacune cinq chrétiens cinq musulmans cinq juifs, le match était arbitré par trois filles: Assia Soraya et Juliana âgées de 16 ans...

Ainsi sommes-nous doux. 

Quand la Croix nous dit qu'en Corée des mâles menacent les femmes car le mouvement Mee too les agresse, l'Humanité célèbre les 25 ans d'une icône de la pop culture, l'aventurière Lara Croft, de Tomb raider, qui fut une combattante bimboïsée hypersexualisée, mais qui est devenue -vive le girl power- une icône féminine... L'Huma nous dit aussi Marcel Bluwal, mort à 96 ans, qui dans un âge enfoui, pour la télévision française, mettait en scène tant d'histoires belles et donnait la culture "à l'ouvrier d'Anzin", peut-on devenir meilleur par des jeux videos...  Le Journal de Saône et Loire lui nous invite à rencontrer des hommes qui ont choisi de porter le poids de la contraception et ont subi des vasectomies, pour que leur compagne ne soit plus "forcée de prendre des saloperies qui dérèglent son corps", dit Jean-Michel Remont, 54 ans d'Etang sur Arroux, opéré l'an dernier. Sebastien Geoffroy 31 ans de Saint-Vincent en Bresse sera opéré bientôt, son épouse Mélanie est admirative, une incision fait les nouveaux héros au coeur de la France...    

Et on parle enfin de bien-être...

Et le Figaro nous raconte la psyché des collectionneurs, qui accumulent cartes postales timbres étiquettes de boites de camembert ou sabliers pour colmater leurs angoisses et retrouver les doudous perdus, et le figaro nous raconte encore la beauté renouvelée d'un vieil instrument, l'orgue , que des jeunes gens jeunes filles s'approprient dans les aubes de nos églises et dans les concerts... La Montagne encore elle nous raconte dans le Cantal, des adeptes du bain dans l'eau à 9 degrés d'un lac, bain préparé dans des exercices de respiration profonde, tout de même. Ouest-France nous dit l'engouement pour les animaux de compagnie, c'est un marché et une pollution, Nice-Matin nous dit que le député Dombreval concocte une proposition de loi pour nous donner le droit d'être enterrés avec nos chiens et nos chats. La Provence nous dit que par la pollution les poissons migrateurs disparaissent du Rhône, Sud-Ouest nous déconseille de manger du silure, sa chair contiendrait du mercure...

Et puis, dans Marianne allez rencontrer une épatante nonagénaire, rescapée du nazisme et qui fut l'épouse du grand anthropologue Claude Lévi-Strauss, c'est vous dire qu'elle a bourlingué et pensé avec lui, et puis pensé seule -Monique Lévi-Strauss étonnante érudite  a écrit un livre référence sur le cachemire, et dans Marianne nous livre ses conseils de bonne vie pour traverser l''époque... Je vous livre cela, il faut être solidaire des gens de son coin, savoir se meubler de rien, elle c'était aux puces, cuisiner, être bien coiffée, courir les expos et lire trois heures chaque matin. Moi par les journaux c'est fait. 

Contact
Thèmes associés