Le Monde raconte un vieux patriote et un vieux bateau qui entrèrent en résistance ensemble. Hochi est fière dans Têtu et Nice-Matin compare ses chansons d'amour à Brel. Pope, paralysé, compose et milite avec ses yeux dans l'Humanité et le JDD.

On parle d'une injure...

Une vieille injure délavée par le temps mais qui fut le ralliement de nos aïeux en guerre et qui fut pieusement gravée sur une plaque posé sur le mur de la mairie de Ruch en Gironde, qui jadis fut un prieuré bénédictin, puis une école... La plaquer dit ceci: " A la mémoire de Turrrier Théo, instituteur assassiné par les Boches le 1er mars 1944 à l'âge de 25 ans."

Et ce mot "boche" qui disait l'ennemi allemand, abréviation de "Alboche", tête de bois, nous renseigne Sud-Ouest qui sait ce que nous oublions, ce mot  a fâché un allemand d'aujourd'hui qui en mai visitait le village et qui est reparti en jurant d'alerter son ambassade...  A-t-il été  informé de l'injure, l'ambassadeur Hans Dieter Lucas qui cette semaine déminait sur twitter l'affaire de la Une de l'equipe, "comme en 18" après le match de l'euro... Mais à Ruch, l'affaire remue les consciences, pas à cause du mot Boche, mais parce que cette plaque, on ne la regardait même plus et on ne pensait plus à l'homme qu'elle honorait... Jeannette, qui a 95 ans se souvient que Théo logeait au-dessus de l'école, le soir, Jeannette et son fiancé buvaient du café et écoutaient du jazz avec lui dans la salle de classe, et quand il était seul, Théo mettait sa musique très fort, Jeannette a appris plus tard que c'était pour masquer le son des messages de Radio Londres...  

En ce 18 juin nous viennent des héros d'autrefois, l'Humanité rappelle la grande grève des mineurs du Nord  au printemps 1941... et sur le site du Monde nous attendent un vieux patriote et un vieux bateau, Jacques Le Gall avait 19 ans quand le 19 juin 1940 il est monté sur le Ar Zénith qui quitta Audierne pour l'ile de Sein, avec à bord son des gamins ulcérés par la défaite, premier navire civil à voguer avec la résistance. Jacques Le Gall devint commandant de sous-marin de la France libre, le Ar Zénith  transporta des armes et des munitions... Au bout de leurs vies, l'homme et le bateau se sont retrouvées à Saint-Servan, Ile et Vilaine, Jacques Le Gall est splendide et fragile et sa mémoire lui fait parfois défaut, et son regard se perd, mais elle revient pour dire ses compagnons de guerre et ce bateau qu'il voit comme un frère d'armes, le Ar Zénith est en piètre état, il faudrait 80000 euros pour le sauver, c'est la dernière mission du commandant le gall...

Dans la Voix du Nord vous lirez  avec quelle foi et pour trois millions d'euros, on redonné vie à la maison de naissance du Général de Gaulle à Lille, c'est sublime. N'aurait-il pas voulu le général qu'on sauve aussi son bateau.

Il est des dates si fortes qu'une histoire ne leur suffit pas. C'est aussi un 18 juin en 1815 que Napoléon fut défait à Waterloo, deux jours après avoir cru sauver son empire en battant les Prussiens à Ligny, ce dont se souvient le site de Paris Match Belgique. 

L'Union, elle se rappelle sur quatre pages dantesques du 18 juin 1961, quand des terroristes de l'Algérie française firent dérailler le train Strasbourg-Paris à Blacy près de Vitry le François... Il y eut 28 morts, le Général de Gaulle était au pouvoir  et allait rendre l'Algérie, l'OAS avait choisi cette date pour l'humilier, la justice enterra alors la pistre de l'attentat pour priver les terroristes de leur triomphe... Ce fut l'attentat le plus mleurttrier de notre histoire jusqu'aux massacres djihadistes de 2015. L'Union nous dit qu'on peut voir encore à Vitry-le-François, sur un mur de la ville, rue du Lion d'or  un sigle OAS, témoignage délavé de notre guerre civile.

On parle aussi d'un musicien...

Pone, figure du hip hop français, que l'Humanité et le site du JDD offrent à notre amour, depuis cinq ans Pone vit alité, atteint par la maladie de Charcot qui a piégé son corps et fait de lui, il dit, un homme tétraplégique trachéotomisé muet et alimenté par sonde, mais il s'exprime pourtant par une magie électronique qui fut inventée par l'immense scientifique Stephen Hawking, un logiciel de lecture oculaire, connecté à un ordinateur, car du corps de Pone il reste des yeux mobiles espiègles malicieux et c'est avec ces yeux qu'il envoie des signaux qui deviennent des paroles et qui deviennent aussi de la musique car il compose encore, il livre un album où il sample Kate Bush, il est intitulé Listen and donate, écoutez et donnez, il veut rassembler des fonds et un mouvement d'opinion pour qu'on forme des soignants sachant appréhender le si lourd handicap,  à l'Humanité il parle d'égalité, Pone milite avec ses yeux.

Dans Têtu, mensuel des communautés homosexuelles et bien au-delà, la splendide Hoshi parle en militant elle qui est si timide à la ville où elle est juste Mathilde, qu'elle déteste chanter dans un karaoké, mais dans les habits d'Hoshi elle compose et ose et son titre "Amour censure" a fait d'elle une porte-parole de la cause LGBT, ses parents ont pleuré en l'écoutant, sa grand-mère n'a compris qu'en découvrant la haine que se prenait sa petite-fille... Hoshi a son poster dans Têtu, elle est fière et sort un album bourré de chansons d'amour que le Parisien applaudit et que Nice-matin dans une belle critique compare aux meilleur de Brel, on ne la quitte pas.

Et on parle enfin de transfuges...

Des ingénieurs des techniciens, des financiers ,des aventuriers du web, qui rejoignent les ZAD, le combat écolo, et refusent désormais d'accomplir le succès de leur classe .... Socialter, revue engagée, consacre un dossier à ces bourgeois qui se rebiffent, et se demande s'ils annoncent une vraie bascule d'opinion et l'on se souvient dans le journal de grandes dames qui de bourgeoises devinrent révolutionnaires,  telle la japonaise Kanno Sugako ,violée adolescente à Osaka, grandie socialiste et morte pendue pour avoir voulu assassiner l'empereur en 1911.

Dans la Déferlante, revue féministe, un homme Claude Ponti, magicien des livres pour enfants, raconte comment son enfance de petit garçon violenté a fait naitre en lui le dégout de la société patriarcale, dans ses albums, il accorde dit-il les adjectifs au féminin...

On peut aussi ce matin, se laisser aller aux simples joies du pique-nique auxquelles nous invite le Figaro qui illustre son son invite de splendides tableaux, le grand Manet fut décliné plagié, c'est gouteux. Gouteux aussi j'espère seront les vins de Chablis dont nous parle l'Yonne républicaine, ils ont été embarqués sur une goélette en décembre au départ de Lorient et reviendront en 2022 après avoir fait le tour du monde, pour voir comment le voyage les secousses les courants les auront fait vieillir, comparées à des bouteilles soeurs sédentaires. Santé.

Contact
Thèmes associés