Alors qu’Alep est bombardée quotidiennement depuis des semaines, que peut la culture face à la tyrannie et la laideur du monde ?

Anonyme, "Mur de Darayya, Espoir" exposé dans l'exposition "Creative Memory" à Bordeaux
Anonyme, "Mur de Darayya, Espoir" exposé dans l'exposition "Creative Memory" à Bordeaux

Alep, deuxième ville de Syrie. Alep, bombardée depuis des semaines par l'armée de Bachar Al-Assad, soutenue par l'aviation de son ami Vladimir Poutine...

Alep, à seulement 4 heures d'avion de Paris... Près de 300.000 habitants pris au piège au milieu des combats...

Et pourtant, comme sur d'autres territoires en guerre, certains continuent de trouver l'énergie pour créer.

Retrouvez les coups de cœur des membres du service culture :

Il a découvert « La mémoire créative de la Révolution syrienne » : une exposition à voir jusqu'au 25 octobre à l'Institut Culturel Bernard Magrez de Bordeaux.

Elle a couvert la sortie de L’arabe du futur 3 - Une jeunesse au Moyen-Orient, de Riad Sattouf. Le livre vient de paraître aux éditions Allary.

Elle a rencontré Jean-Claude Guillebaud, le président du jury du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre, qui se tient jusqu'à dimanche. A cette occasion, le journal de 13h du vendredi 7 octobre aura lieu en direct depuis Bayeux.

Il a eu un coup de coeur pour la chanteuse britannique Kate Tempest, poète et slameuse, qui sort son album Everybody Down.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.