Lundi, au moment où j'ouvrais mon bureau, Nagui est passé dans le couloir avec des baskets magnifiques. Il m'a mis la main sur l'épaule et il m'a posé une question :

J'ai réfléchi un peu... J'ai répondu : « le canoé ». Mais la bonne réponse, c'était le rugby. Et le film , c'était Le Bonheur est dans le Pré. Après le cinéma, Cantona s'est d'ailleurs essayé au théâtre. C'était en 2010, je me souviens de la pièce, que je n'avais pas trouvée géniale. Et surtout, c'était compliqué de juger son jeu de jambes, vu qu'il passait tout le spectacle allongé sur la scène. Maisaujourd'hui, il est de retour sur les planches, dans « Victor » d’Henri Bernstein . Et Jacqueline Petroz l'a trouvé non seulement très à son goût, mais aussi très bon comédien... Bref : reconversion artistique réussie :

Eric Cantona dans Victor
Eric Cantona dans Victor © Théâtre Hébertot

> "Victor", dans une mise en scène de Rachida Brakni

Un spectacle France Inter

Théâtre Hébertot

78 bis Boulevard des Batignolles

75017 Paris

__

Mardi, au moment où j'ouvrais mon bureau, Nagui est passé dans le couloir avec un blouson magnifique . Il m'a mis la main sur l'épaule et il m'a posé une question :

Et là, j'ai répondu : « Le trou » ! Et le trou m'a porté chance, car c'était la bonne réponse - pourtant, je l'avoue, j'ignorais que Michel Constantin avait fait du volley... « Toi, t'étais au courant ? », ai-je ensuite demandé àIlana Moryoussef , qui m'a alors parlé d'une autre reconversion réussie : celle de la navigatrice Isabelle Autissie, passée de la voile à l'écriture. Son dernier roman, Soudains, seuls , figure d'ailleurs dans la première sélection du Goncourt :

Isabelle Autissier
Isabelle Autissier © Radio France

> Soudains, seuls

Isabelle Autissier

éd. Stock

Et là, j'ai une question : avez-vous reconnu les vagues que nous venons d'entendre ? Ce sont les vagues de quel endroit ? Ce sont les vagues de l'océan Atlantique, car sur les côtes du Sud-Ouest,il est également des sportifs qui se reconvertissent. Pour la bonne cause , en l'occurrence, comme me l'a expliqué mercredi Corinne Pélissier :

> Le festival "Ocean Climax"

à Bordeaux jusqu'à dimanche soir

Je crois bien qu'avec Nagui, on a exactement les mêmes horaires. Mercredi, il est passé dans le couloir avec un polo magnifique et il m'a posé une question :

Une nouvelle fois, je n'ai pas su quoi répondre, jusqu'à ce qu'Alexandra Ackoun me souffle : « Chuck Norris » ! Il faut dire qu'Alexandra, elle s'y connait en karaté, comme en télévision. C'est sa spécialité. D'ailleurs, c'est fréquemment dans les médias que les anciens athlètes choisissent de se reconvertir (comme Philippe Candeloro) :

Pour finir, une dernière reconversion réussie : celle d'un ex-rugbyman devenu chanteur. Thomas de Pourquery, saxophoniste, compositeur, jazzman qui après avoir flirté avec les drops et les essais, flirte maintenant avec la soul et l'électro... Une longue barbe rousse, un physique de viking, et c'est d'ailleurs le nom du groupe de cette ancienne figure du ballon ovale qu'il évoque au micro d'Isabel Pasquier :

Thomas de Pourquery
Thomas de Pourquery © Gilles Gustine / France 3

> « Illumination », le premier album de Viking sortira le 2 octobre

Le groupe sera en concert le 10 novembre à la Maroquinerie à Paris

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.