Lundi matin, je suis allé chez mon coiffeur. Je ne peux pas dire qu'il soit très doué, souvent ça tient même du carnage, mais si je continue de lui confier mes cheveux, c'est pour l'encourager. Parce que Jean-Aurélien, c'est sur le tard qu'il est devenu coiffeur. Avant ça, il était bûcheron...

D'ailleurs, il a gardé quasiment tout son matériel : la hache quand on veut une coupe courte et la scie électrique pour vous désépaissir les pattes. A part ça, il est très sympa et il a une passion pour la famille royale, the family d'Angleterre !

The Queen, Camilla, le prince Charles... Jean-Aurélien les adore tous, mais son préféré, c'est Harry, l'ancien sale gosse qui, lors des soirées déguisées, trouvait drôle de se costumer en uniforme allemand. Harry qui, cette semaine, a fêté ses 30 ans !

« 30 piges, franchement, ça ne vous file pas comme un gros coup de vieux ? » , m'a demandé Jean-Aurélien. « Ben si, bien sûr » , j'ai répondu: « Et vous ne voudriez pas qu'on lui fasse un cadeau ? » , a poursuivi l'ancien bûcheron, tout en m’attrapant la tignasse et en plaçant sa tronçonneuse au niveau de ma carotide. « Ben si, bien sûr » , j'ai répondu.

Finalement , comme cadeau pour les 30 ans du prince Harry, je me suis dit : « Un livre, ce serait pas mal, un livre ! »

Du coup, j'ai demandé son avis àIlana Moryoussef, qui d'emblée m'a parlé de celui d’Elisabeth Roudinesco : sa biographie de Sigmund Freud :

Mardi, j'ai commencé par retourner chez mon coiffeur, avec qui j'ai fait le point sur notre cadeau pour Harry et là, Jean-Aurélien m’a dit : « En plus du bouquin, on pourrait peut-être l'inviter au théâtre à Paris ? » Suite à quoi il s’est, comme la veille, emparé de sa tronçonneuse.

J’ai murmuré : « D’accord, d’accord… » . Puis, une fois ma coupe terminée, j’ai couru voir Stéphane Capron , à qui j’ai demandé : « Stéphane, à quel spectacle pourrait-on emmener le petit frère de William ? » :

Réponse : « Spleenorama », au Théâtre de la Bastille à Paris, jusqu'au 4 octobre 2014.

Mercredi, je ne suis pas retourné chez le coiffeur. Non, je suis allé au cinéma :

J'ai été voir « Trois Cœurs » de Benoit Jacquot. L'histoire d'un homme qui va s'éprendre tour à tour de deux sœurs... Un mélo assez réussi. Il y a de la tension, il y a du suspens. Mais moi, ce qui m’a posé problème, ce sont les acteurs... Ils sont tous excellents, là n'est pas la question, mais j'ai eu un mal infini à me détacher de ce qu'ils sont réellement dans la vie. Je vous explique en deux mots : dans le film, c'est Catherine Deneuve qui joue la mère des deux sœurs. Et les deux sœurs, en l'occurrence, c'est Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni. Or Chiara Mastroianni, c'est vraiment la fille de Deneuve. Mais pas Charlotte Gainsbourg. Elle, c'est la fille de Jane Birkin... Qu’elle joue donc la fille de Deneuve, pour moi, ce n’était pas crédible, tout bonnement parce que c’est la fille de Birkin… Alors, bon, je reconnais que c'est le niveau zéro de la critique cinéma, comme me l'a fait remarquer, en substance,Laurence Peuron qui, elle, a beaucoup aimé le film :

Jeudi, je suis retourné voir Jean-Aurélien. Et cette fois, il m'a fait carrément la boule à zéro.

Puis il m’a reparlé du cadeau pour Harry : « Ce qui serait top » , m’a-t-il dit, « ce serait de lui offrir une nana ! » Là, de suite, ça m’a fait penser à la rétrospective qui vient d’ouvrir au Grand Palais . Formidable rétrospective de l'œuvre de Niki de Saint Phalle, une artiste qui s’obligeait à rire tous les jours vingt minutes . Elle disait que ça la guérissait de la plupart de ses maladies :

Tout compte fait, le meilleur cadeau pour les 30 ans du Prince Harry, c’est sans doute le coffret qui sort lundi : une intégrale Maria Callas en version haute définition. Alors, c'est vrai, c'est cher : 199 euros. Mais, au total, il y a 69 CD et plus d’un an et demi de boulot pour les quatre ingénieurs du son qui ont retravaillé les bandes dans leur studio londonien.

Ilana Moryoussef a rencontré Allan Ramsey, le chef du projet chez Warner :

Evénement(s) lié(s)

Niki de Saint Phalle

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.