Comment la culture s’empare-t-elle de l’actualité?

Chaque nuit cette semaine, j’ai vécu des horreurs. Comme ce que je vois à la télé. Comme ce que je lis dans les journaux. Je suis sans doute un intoxiqué des infos.

La nuit de dimanche à lundi, j'ai fait un cauchemar épouvantable. J’ai rêvé que je me faisais contrôler par trois policiers d’une brigade d’Aulnay-sous-Bois.

Je vous laisse imaginer la suite. Une matraque qui dérape malencontreusement, puis je me retrouve à l’hôpital où je reçois la visite du Président de la République, et même celle de Franck Ribéry…

Pendant ce temps-là, dans mon quartier, toute la jeunesse s’enflamme. Et les voitures aussi.

La nuit de lundi à mardi, j’ai encore fait un abominable cauchemar. J’ai rêvé que le FN arrivait au pouvoir. Que Jean Roucas était nommé à Matignon, qu’Eric Zemmour devenait patron de Radio France. Du coup, je perdais mon boulot.

Comme je regarde sans arrêt les infos, je crois bien que la nuit, tout se mélange dans ma tête.

Retrouvez les coups de cœur et les conseils de @Fred_pom et des membres du service culture :

Il a vu le nouveau spectacle de Nasser Djemaï « Vertiges » qui se joue jusqu’au 12 mars au Théâtre des Quartiers d’Ivry.

  • Eva Bettan

Elle a vu Chez Nous, le dernier film de Lucas Belvaux qui raconte la montée d'un parti extrémiste. A Hénard, commune du Pas-de-Calais, une infirmière se voit propulsée candidate à la Mairie pour le "Bloc patriotique".

  • Elodie Rabelle

Elle vous conseille d'aller voir "Circulations": le festival de la jeune photographie européenne jusqu’au 5 mars au 104 à Paris.

Il a découvert cette semaine le premier album de Léopoldine HH: "Blumen Im Topf".

Elle est en concert le premier avril au Nouveau Théâtre du 8ème à Lyon.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.