Lundi le gratin politique et de la culture s'est pressé au Bois de Boulogne. En tout bien tout honneur, pour inaugurer la Fondation Louis Vuitton de Bernard Arnault que le public peut découvrir à partir d'aujourd'hui. Mais nous, lundi, au service culture, on a beaucoup commenté la sortie deBande de Filles, le film de Céline Sciamma :

Les conversations ont été moins agitées que dans le film. Et puisque l'on parle de filles, on a beaucoup commenté le livre "O féminin pointconne " ! Cela se présente comme une revue féminine, mais c'est un pastiche avec des pubs détournées. Les annonceurs s'appellent Chanoul, Gerbé, Moucheron, Kenzi.

Et comme dans tous les magazines il y a un quizz que s'est empressé de faireLaurence Peuron :

"O féminin pointconne" chez Denoël. Attention il n'y aura qu'un numéro.

Mardi, on est redevenus sérieux. Christine Siméone a eu un vrai coup de cœur pour le dernier livre de Tahar Ben Jelloun. Il raconte à sa façon les contes de Perrault :

Mes Contes de Perrault" par Tahar Ben Jelloun aux Editions du Seuil.

Mercredi, j'ai passé un moment extraordinaire auThéâtre de la Tempête à la Cartoucherie près du bois de Vincennes avec une sacrée bande de jeunes qui ne m'a pas laissé indifférent :

Ils sont une quinzaine. Ils viennent de l'Yonne et sont tous placés dans des foyers, des centres éducatifs ou des instituts thérapeutiques. Ce sont des enfants instables, quelque fois violents... Grâce au théâtre ils vivent une expérience extraordinaire. Depuis un an, avec le metteur en scène Serge Sandor ils répètent La Dispute de Marivaux, qu’ils jouent depuis hier soir à Paris :

Le spectacle alterne le texte de Marivaux et des films dans lesquels ils se racontent. Tous les éducateurs que j'ai rencontrés n'en reviennent pas du comportement des enfants. La culture et le théâtre opèrent comme une thérapie. Cette ouverture sur le monde a transformé ces adolescents.

« La Dispute.com » jusqu'au 31 octobre au théâtre de la Tempête à Paris. Puis en tournée en Bourgogne à Avallon et Nevers d'ici la fin de l'année.

Jeudi, il a été question d'une jeunesse plus dorée : celle des jeunes créateurs que l'on peut rencontrer à la FIAC, la grande Foire d'Art Contemporain de Paris. Et la bande de jeunes en vue dans l'art contemporain ce sont les 4 nommés pour le Prix Duchamp. Isabelle Pasquier a un coup de cœur pour l'un des 4, Théo Mercier /

La FIAC: à Paris au Grand Palais et aussi dans un nouveau lieu Aux Docks - Cité de la Mode et du Design jusqu'à dimanche soir.

Notre semaine s'est achevée comme elle avait débuté. On a reparlé du film "Bande de filles" et on a mis la musique à fond avec le tube de Rihanna, "Diamonds" , qu’on n'arrête pas de passer en boucle dans le bureau :

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.