Le documentaire « Bloody daughter », de Stéphanie ARGERICH

C’est un film qui aurait pu donner le pire. Une fille de… faisant un film sur ses parents. Mais il faut le dire d’emblée, c’est un film passionnant de bout en bout. Il est sorti en Suisse, mais il ne sortira pas en France, faute de distributeurs et c’est dommage. Heureusement, il y a ce DVD.

Bloody Daughter
Bloody Daughter ©

Bloody Daughter, qu’on traduirait par « satanée fille », c’est une fille arrivée à l’âge adulte qui regarde ses parents, qui essaie de les comprendre. Et il se trouve que ses parents sont deux monstres sacrés du piano :Stephen Kovacevich et surtout Martha Argerich.

C’est un film qui ne montre pas tout, mais qui dit énormément de choses. Ce que ce film donne à voir aussi, c’est une grande artiste avant l’entrée en scène.

C’est un film riche, foisonnant, bien construit. C’est la vie d’une immense artiste concentrée en une heure et demi, le regard d’une fille sur sa mère, Martha Argerich, 71 ans aujourd’hui, avec toujours sa magnifique crinière, son grand sourire et l’amour de son public dont la fille était jalouse quand elle était enfant, mais qu’elle a fini par accepter.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.