Hubert-Félix Thiéfaine - Stratégie de l'inespoir
Hubert-Félix Thiéfaine - Stratégie de l'inespoir © Columbia / HFT

Lundi, j'ai d'emblée constaté qu'Isabel Pasquier était quelque peu perturbée. Déroutée. Déconfite.

Quand je suis arrivé, elle était en train d'écouter l'interview qu'elle venait de réaliser avec Hubert-Félix Thiéfaine , pour la sortie de son 17ème album.

Le titre est plein de mélancolie : "Stratégie de l'inespoir" , et lorsque le chanteur s'explique sur ce mot "inespoir", il y a de quoi, en effet, être quelque peu perturbé... Dérouté. Déconfit... :

"Stratégie de l'inespoir", le nouvel album de Thiéfaine, sorti lundi 24 novembre

Mardi, j'ai d'emblée constaté que Stéphane Capron était quelque peu perturbé. Dérouté. Déconfit . Il faut dire que la veille, il avait vu la nouvelle pièce du collectif La Vie Brève. Un spectacle bien déjanté tentant de répondre à cette question : "Mais d'où vient-on ?" :

Ce spectacle de Jeanne Candel, "Le goût du faux et autres chansons", c'est à voir jusqu'au 13 décembre au Théâtre de la Cité internationale à Paris, puis au TNT à Toulouse du 4 au 14 février 2015.

Mercredi, d'emblée, j'ai constaté que Laurence Peuron était quelque peu perturbée. Déroutée. Déconfite. Elle avait le visage plongé dans la presse du matin et elle était très énervée par la violence des critiques sur le film "Tiens-toi droite", de Katia Lewkowicz :

30ème Salon du livre jeunesse de Montreuil
30ème Salon du livre jeunesse de Montreuil © radio-france / Audrey Calleja pour Belleville 2014

Jeudi, quand je suis entré dans le bureau, Ilana Moryoussef s'était fait des couettes et elle jouait à l'élastique, tout en écrivant un papier sur le30ème Salon du livre jeunesse de Montreuil, qui se déroule jusqu'à dimanche.

Pour l'occasion, elle a rencontré la fondatrice des éditions "Kaléidoscope", Isabel Finkenstaedt, l aquelle publie des ouvrages pour les 2-6 ans, et travaille en se mettant dans la tête des enfants :

Vous aurez reconnuAnne Sylvestre . « Les histoires de la petite Josette », ça a baigné toute mon enfance et ce matin, du coup, je me suis senti tout chose en ouvrant mon courrier. Pas perturbé, pas dérouté, pas déconfit, non, mais tout chose en découvrant le premier livre écrit par Anne Sylvestre : des textes où elle dit son amour pour la musique d es mots.

Voilà ce qu'elle écrit, par exemple, sur le mot "pluie" : "Pluie est un mot liquide, et pas seulement parce qu'il parle d'eau :

Il commence par un 'p', mais on n'est pas obligé de le faire exploser. [...] Après cela : 'l-u-ie', qui coule tout seul, comme un sourire."

Le livre d'Anne Sylvestre, "Coquelicot et autres mots que j'aime", est publié chez Points.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.