Tous les vendredis, le récit de la semaine culturell de Frédéric Pommier, mais aussi celle des journalistes du service culture de France Inter.

Lundi, j’ai été voir Isabel Pasquier et je lui ai demandé ce qu'il fallait que j'écoute.sabel, elle s'occupe de musique et elle m'a proposé deux des sorties de la semaine : le dernier album de Zebda et celui de Bénabar ( "Inspiré de faits réels") . "Un CD de Bénabar, je suis sûr qu'on va se marrer", j'ai lancé en riant déjà. Mais là, Isabel m'a mis en garde :

Mardi, j'ai commencé par réécouter l'album de Bénabar .Ensuite, j'ai croisé Eva Bettan, à qui j'ai demandé : "Eva, si je ne devais [dois] voir qu'un seul film cette semaine, il faut que j'aille voir quoi ?"

Eva ne m'a pas payé le billet, mais Eva disait vrai : "Party Girl" est un film absolument magnifique... On en a beaucoup parlé sur l'antenne, mais c'est justifié. L'histoire, c'est celle d'une entraineuse, une entraineuse de cabaret qui va essayer de changer de vie. L'histoire d'une jeunesse évanouie, mais aussi d'un amour filial. C'est un fils qui filme sa mère. Avec une tendresse infinie.

Je voulais aussi parler de "Refroidis". Un film norvégien, qui sortira en septembre. Une projection de presse avait lieu mercredi.Problème : la version diffusée était en norvégien non sous-titrée. Panique des organisateurs : les journalistes français qui parlent norvégien sont tout de même assez peu nombreux. Résultat : la projo a été annulée.

Du coup, j'ai réécouté le CD de Bénabar. Puis j’ai été tapé sur l’épaule de Stéphane Capron , à qui j'ai dit : "Stéphane, y a-t-il une pièce que tu me conseilles ?" Stéphane, il s’occupe de théâtre, mais pour le théâtre, c'est trop tôt :

Hier, je me suis dit qu’il fallait que je lise. Que je lise "LE" bouquin dont parle toute la presse : "Le Royaume" d'Emmanuel Carrère ... 600 pages sur les origines de la chrétienté. Mais avant de me plonger dans la lecture, j'ai demandé son avis à Ilana Moryoussef, chef du service culture . Et là, ce qu'elle m'a dit du livre m'a sérieusement découragé :

Je vous avoue que j'irais bien à Venise... A la Mostra de Venise, où sera présenté demain le nouveau film de Benoît Jacquot... "Trois Cœurs" avec, notamment Benoît Poelevoorde et Catherine Deneuve. Jacquot avait déjà tourné avec Deneuve, mais là, il l'a trouvée plus à l'aise que jamais... C'est ce qu'il a raconté àLaurence Peuron :

Et maintenant vous connaissez le prénom du chien de Catherine Deneuve, Jack. C'est un petit chien du Japon. Quant à celui de Benoît Poelvoorde, le chien enfermé, il s'appelle Billy Bob, mais c'est donc Jack que l'on peut voir dans le film de Benoit Djaquot !

Ce week-end, je compte écouter le deuxième CD que m'a prêté Isabel Pasquier : "Comme des Cherokees", le dernier album de Zebda. En réalité, je l'ai déjà écouté et je peux vous dire qu’il donne tout à la fois la pêche et très envie de danser :

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.