Lundi, quand j'ai allumé la radio, vers 5 heures du matin, j'ai d'emblée constaté du changement à l'antenne. Catherine Boullay est en vacances et c'est Dorothée Barba qui la remplace toute la semaine. Ce n'est pas la première fois, mais chaque fois, on perçoit comme un soupçon d'excitation dans la gorge d'Eric Delvaux. Pour lui, une nouvelle partenaire. Et donc, pour le 5/7, un nouveau duo au micro. Et ça fonctionne très bien, je vous assure, parole d'auditeur. Comme fonctionne d'ailleurs également cet autre duo décoiffant dont m'a parlé Matthieu Culleron. Deux artistes que rien ne destinait pourtant à travailler ensemble :

  • On retiendra donc cette citation : « La peur est une forme de fascination déguisée » !

> Arielle Dombasle et Nicolas Ker seront à La Cigale, à Paris, mercredi prochain.

Mardi, quand j'ai allumé la radio, cette fois un peu avant 7 heures, de nouveau j'ai constaté du changement à l'antenne. Daniel Morin est en vacances, et c'est Frédérick Sigrist qui le remplace toute la semaine. Et cela fonctionne très bien, je vous assure, parole d'auditeur. Comme fonctionne d’ailleurs également le spectacle dont m'a parlé Stéphane Capron . L'histoire d'un mythe et d'un acteur qui portait le chapeau melon. Encore une histoire de duo car cet homme menait deux vies :

Charlie Chaplin
Charlie Chaplin © radio-france

> « Un certain Charles Spencer Chaplin »

en ce moment

Théâtre Montparnasse à Paris

Le mercredi, je n'écoute jamais la radio. C'est un principe que je m'impose depuis des années, ne me demandez pas pourquoi, et je n'ai donc pas pu profiter de votre sémillant duo. Mais Eva Bettan m'a parlé d'un autre couple prodigieux : un homme et son cheval filmés par le génial cinéaste Alain Cavalier. Et, d’après Eva, cela fonctionne… merveilleusement bien :

> « Le Caravage », du nom du cheval de Zingaro

Un film d'Alain Cavalier

Dans les salles depuis avant-hier __

Jeudi, en voyant que mon thème de la semaine était donc celui des duos, Jacqueline Pétroz m'a parlé non pas d'une, mais de deux expos... Ou plutôt d'une double-expo dans les salles du Petit Palais :

> Deux expositions d’estampes sur le thème du « Fantastique »

jusqu'au 17 janvier au Petit Palais à Paris

Et pour finir, un phénomène qui tient aussi du fantastique – du spectral, de l'étrange, du fantomatique. C'est Corinne Pélissier qui m'en a parlé hier soir :

Près de quarante ans, donc, après sa mort, un tout nouvel album du King . Quatorze chansons réorchestrées dans une version symphonique. Le titre, c'est « If I can Dream » , et parole d'auditeur, je vous assure, cela fonctionne très bien !

Elvis Presley - If I can dream
Elvis Presley - If I can dream © Radio France
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.