J-7 : EELV retrouve de l'oxygène / J+7 : Hollande au "firmament" de ses inventaires !

EELV lors d'une manifestation à Toulouse
EELV lors d'une manifestation à Toulouse © AFP / Alain Pitton / NurPhoto

On regarde dans le rétro et on se projette... Et ce que vous retenez de la semaine, Yael, c’est une conception très macronienne de l’écologie.

Un mot qu’Emmanuel Macron faisait pourtant claquer dans ses meetings, comme ce 4 mai 2017 à Albi.

Nous en avons besoin, et nous la porterons (...). L'écologie en France, ce sera une évidence citoyenne !" (Emmanuel Macron)

Les écologistes qui l’ont rejoint il y a un an ne lui disent pas bravo… Le glyphosate laissera des traces, et ce n’est pas le flou sur la loi littoral, le plan hydrogène non financé que présente aujourd'hui Nicolas Hulot, ou la baisse du prix du permis de chasse, qui vont les rassurer ! 

Mais au fait, d’où viennent les écolos exilées en Macronnie ? 

D’un petit parti, passé aux oubliettes, Europe écologie les Verts, EELV, qui a connu ses heures de gloire en 2009 quand Daniel Cohn Bendit tirait la liste aux européennes, arrivée quasi ex aequo  avec le PS... Dany "en marche" aujourd'hui pour Emmanuel Macron, il le fait même jouer dans ses films. 

EELV a donc été siphonnée l'an dernier par En Marche, mais aussi par Hamon et Mélenchon. Disséminés, recyclés, les écolos ! Cécile Duflot, Dominique Voynet, ont changé de vie, Jean-Vincent Placé gère ses problèmes avec l’alcool ! 

EELV aujourd’hui, c’est seulement 5000 adhérents à jour de cotisation

Un parti "pauvre mais assaini", nous dit David Cormand, son secrétaire national. Et toujours vivant ! Cela fait un an qu’il prêche dans le désert, David Cormand ! « Méfiance, ne croyez pas ceux qui vous disent que l’écologie est partout.Si elle n’a pas un parti, elle est nulle part ! » La semaine qui vient de s'écouler lui donne raison, et les sondages frémissent, si, si ! EELV est créditée de 8% à 9% d’intentions de vote aux européennes, pas si mal pour une formation qui n’avait même plus de candidat à la présidentielle. 

Problème : EELV a fait le vide, mais les querelles persistent… Entre ceux qui veulent fusionner avec Benoit Hamon et ceux qui revendiquent l'autonomie. Qu’il y ait un espace pour les européennes, ça saute aux yeux cette semaine, qu’il y ait l’incarnation et la capacité à l’occuper, bon courage !

L'ancien Président François Hollande en dédicace, ici à Tulle
L'ancien Président François Hollande en dédicace, ici à Tulle © AFP / GEORGES GOBET

Hollande : après l’auto-bilan en librairie, l’inventaire scientifique

J'aurais à revenir là-dessus, ne soyez pas pressés, lorsqu'il s'agira de regarder ce qui a été fait, ne vous en faites pas, vous me trouverez" (François Hollande, 5 septembre 2017, sur France Info)

Et François Hollande, vous le trouverez jeudi prochain à la Maison de la chimie ! « Inventaire du quinquennat »… C’est le titre de la conférence organisée par la Fondation Jean-Jaurès, en sa présence. François Hollande a accepté d’être passé au laser. Inventaire chirurgical, puisque cela fait 4 mois que les historiens, économistes et sociologues de la Fondation dissèquent son bilan, dans tous les domaines. Il y aura des contradicteurs, cette fois ce sera plus difficile qu’une dédicace en librairie ! 

Alors, vous me direz, à quoi bon un inventaire si tard ? En réalité rien de sérieux n'a pas été fait en 2017, puisqu'il n'était pas candidat. Et si la Fondation Jaurès, ce think tank classé à gauche, y tient, c'est pour pouvoir entamer le travail de reconstruction / guérison d'une social-démocratie malade. 

Tout cela débouchera sur une publication en octobre. Sauf qu’à ce moment-là, Hollande fera l’objet d’un nouvel inventaire ! Encore un ! Celui des socialistes, Olivier Faure l'a promis. Overdose d’inventaire, comme un passé qui ne passe pas ! Et qui étouffe toute relève au PS. Hollande dit de Zidane qu'il a eu raison de "partir au firmament", l'ancien capitaine des socialistes, abîmé, tente un retour moins glorieux par la case "bilan". 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.