Une émission spéciale consacrée à Toni Morrison avec Dominique Bourgois, son éditrice et amie proche. Elle était au micro d’Anna Sigalevitch pour lui rendre hommage à travers des archives de la voix de Toni Morrison.

Toni Morrison lors de son passage à Paris, en 2012.
Toni Morrison lors de son passage à Paris, en 2012. © AFP / PATRICK KOVARIK

Je dois à Toni Morrison la confiance qu'elle a eu de me confier ses textes. Elle a embellit mon métier d'éditeur. Elle avait été éditrice elle-même, donc elle savait. Elle savait la difficulté, elle savait les exigences. La prose, la syntaxe, le vocabulaire de Toni Morrison sont exceptionnelles. Ils ont été commenté des dizaines de fois. 

Je lui dois des années de confiance, avec mes traducteurs, mes équipes et ce qui me bouleverse depuis hier, c'est de voir que l'on a crée une communauté autour d'elle, de lecteurs et de journalistes.

Et d'une manière très personnelle, je lui dois de m'avoir aimé, puisqu'elle me l'a dit. Je lui dois cette relation exceptionnelle.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.