Chaque jour dans "Le Mag de l'été", Leïla Kaddour-Boudadi demande à ses invités de raconter leurs dernières fois...

Leïla Kaddour-Boudadi : La dernière fois que vous avez lu dans un livre des mots réconfortants qui ont répondu à vos interrogations ?

Mona Chollet : J'adore une écrivain américaine qui s'appelle Elizabeth Gilbert, qui est surtout connue pour un livre qui s'appelle Mange, prie, aime, qui est classé dans la chicklit complètement à tort à mon avis. J'ai relu récemment un livre qu'elle a écrit sur la créativité, Comme par magie. C'est vraiment un livre extrêmement beau.

La dernière fois que vous avez été agacée d'entendre une discours faussement féministe ?

Houlà... Ça arrive souvent. Je suis agacée chaque fois que j'ai l'impression qu'on considère que les femmes soumises, c'est les autres, que c'est très loin, dans d’autres pays, d’autres cultures... J'ai l'impression que c'est présent en nous et autour de nous. Je n'aime pas du tout ces tentatives de rejeter ça sur les autres.

La dernière fois que vous avez lu un magazine féminin ?

Il y a quelques jours. J'ai un regard très ambivalent. Je crois que c'est une presse que je déteste adorer et que j'adore détester

La dernière fois qu'on vous a demandé pourquoi vous n'avez pas eu d'enfant ?

Ça fait assez longtemps. Quand je ressens une pression, c'est plutôt diffus : quand je vois des célébrités avec leur ventre rond en couverture des magazines... L'espèce d'omniprésence de ces images, avec toujours le mot "épanouie", ou "comblée" quelque part dans la légende de la photo, même si elles ont des cernes de 10 km. Mais directement, non. J'ai de la chance.

Extrait du Mag de l'été du jeudi 25 juillet

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.