En France, chacun de nous produit plus de 5 tonnes de déchets plastiques au cours de sa vie. Du recyclage à la fabrication de plastiques biosourcés, biodégradables, compostables, les solutions au problème plastique se multiplient et sont pleines de promesses. Mais ces solutions ont leurs limites… (émission 2/2)

Le monde sans plastique est-il possible ? Partie 2
Le monde sans plastique est-il possible ? Partie 2 © Getty / krisanapong detraphiphat

Nous jetons chaque année l’équivalent des dizaines de kilos de plastique par personne. Que deviennent ces monceaux de barquettes de frites, ballons de football ou tables de jardin une fois que nous ne les utilisons plus ?

Parce qu'il persiste et ne se désintègre jamais complètement, le plastique relâché dans l’environnement est une véritable bombe à retardement. Alors que des milliards de tonnes de plastique sont déjà disséminés sur la planète, et que la production continue toujours plus, il est urgent de prendre conscience de l’ampleur du phénomène. 

Aujourd’hui je n’ai pas de preuve tangible que nos descendants en 2100 seront intoxiqués aux nanoplastiques. Simplement vu la nature du plastique, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement si rien ne vient changer le destin de nos déchets…

Incinération, enfouissement, recyclage, fabrication de plastiques biosourcés.... Les solutions existantes sont-elles pertinentes ? 

Pour Nathalie Gontard, il faut avant tout accepter de changer notre manière de consommer et donc de vivre. 

Depuis 30 ans, Nathalie Gontard est chercheuse et spécialiste du  plastique à l’INRA. Elle est une des meilleures expertes mondiales du  plastique dans toutes ses composantes

Programmation musicale
Les références
L'équipe