Nos fleurs pourraient changer de couleur. Le changement climatique semble entraîner des modifications de la morphologie des fleurs, notamment sur les couleurs qu'elles absorbent. Des changements pas forcément perceptibles par l'œil humain, mais qui risqueraient de perturber les espèces pollinisatrices.

Les fleurs pourraient changer de couleurs
Les fleurs pourraient changer de couleurs © Getty / Alistair Berg

Dans une étude récente, des chercheurs se sont interrogés sur l'impact du changement climatique sur les plantes à fleurs. En s'appuyant sur un vaste échantillon d'herbiers recueillis sur une longue période de temps, ils ont pu observé une modification marquée de la pigmentation des fleurs.

Si elles sont souvent agréables à regarder, les couleurs que renvoient les fleurs ont aussi une autre fonction : signaler leur présence aux éventuels pollinisateurs pour assurer leur reproduction.  Elles savent d'ailleurs faire preuve d'une remarquable adaptation : des individus d'une même espèce envoient des signaux différents en fonction des régions. Mais les changements observés par cette étude pourraient peut être avoir des conséquences sur la relation entre fleurs pollinisateurs.

Les fleurs qui font face aux changements climatiques doivent aussi endurer les modifications de leur habitat naturel. Sophie Nadot est professeur de botanique à l'Université Paris-Saclay. Elle travaille sur l'évolution de la forme des fleurs et du pollen.  Avec ses doctorants, elle a étudié comment l'environnement urbain modifiait leurs stratégies de reproduction. Ils ont pu voir que si certaines espèces peinent à s'adapter, d'autres redoublent d'ingéniosité pour continuer à perdurer.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.