Promesses de « neutralité carbone », annonces de « compensation des émissions » des entreprises : que vaut vraiment le système de compensation carbone ?

Suffit-il de planter des arbres ou d'acheter des forêts pour contrebalancer des émissions de gaz à effet de serre ?
Suffit-il de planter des arbres ou d'acheter des forêts pour contrebalancer des émissions de gaz à effet de serre ? © Getty / Razvan Prepelita / EyeEm

Invité du jour

Renaud Bettin est responsable du pôle neutralité carbone de carbone 4 (Cabinet de conseil spécialisé sur la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique) 

À l’origine, les “crédits carbone” ont été créés pour permettre aux 37 pays et entreprises engagés dans la limitation de leurs émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du Protocole de Kyoto de se mettre en conformité avec les plafonds d’émissions qui leur étaient imposés. Mais aujourd’hui, le système de compensation carbone a été largement détourné et incite à se défausser de ses obligations. Argument marketing, il permet à des grandes entreprises de se dédouaner en compensant leurs émissions de CO2 plutôt que de contribuer à leur réduction. 

Pour aller plus loin :

Vos solutions pour la planète 

Alenka Doulain est co-présidente de l’association Energie Partagée qui fédère les acteurs et porteurs de projets citoyens de production d’énergie renouvelable.

Ces projets émergent depuis une dizaine d’années en France à l’initiative de territoires des citoyens ou de mairies qui souhaitent développer la production d’énergie renouvelable. Ils repèrent des gisements comme des toitures des terrains et ils vont s’assurer de collecter et financer ce projet via une coopérative citoyenne et avec la vente de l’énergie produite on rémunère les citoyens. L’idée est de créer une boucle vertueuse autour de la transition énergétique.

Invité découverte

Hervé Kempf, journaliste spécialiste de l'environnement et réacteur en chef du site Reporterre. Il présente le livre Ecologie du XXIe siècle (seuil ed.), une série d'entretiens avec entre autres, Claire Nouvian, Pablo Servigne, François Ruffin, qui proposent un regard sur le monde en changement.

La série de reportages de la Terre au Carré, signée Julie Pietri

L'itinéraire d'une poubelle jaune 

►►► Etape numéro 4 : « Non, nous ne recyclons pas tout : visite au cœur d’un incinérateur »

4 min

Etape numéro 4 : « Non, nous ne recyclons pas tout : visite au cœur d’un incinérateur »

Par Julie Piétri

Pour participer

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.                    
►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.