Le compostage est un excellent moyen de rendre à la Terre, tout en l’enrichissant, une partie de ce qui a été prélevé pour nous nourrir, et de valoriser nos déchets végétaux. Il se pratique à la campagne, mais aussi à la ville, au travers des jardins partagés et même au pied des immeubles. A vos composts!

Le compostage, excellente façon de valoriser les déchets organiques
Le compostage, excellente façon de valoriser les déchets organiques © Getty / ullstein bild

>>>La série de reportages de la Terre au Carré : cette semaine Giv Anquetil s'est rendu au Groenland

Episode #1 - En Islande, Requiem pour un glacier

L'invité du jour : Jean-Jacques Fasquel, maître composteur

« Faire un compost avec ses bio-déchets quand on habite en ville, ce n’est pas si compliqué. » Tel est le message de Jean-Jacques Fasquel. 

Pionnier du compostage urbain de la capitale, il a contribué à faire évoluer les esprits. Alors qu’une telle pratique pouvait il y a quelques années encore passer pour saugrenue, Jean-Jacques Fasquel compte aujourd’hui plus de 300 collègues maîtres composteurs dans toute la France et dénombre plus de 439 sites de compostage urbain rien qu’à Paris. Retrouvez le site du maître composteur ici.

Des solutions pour la planète : "il faut sauver les Alpes"

Nicolas Plain est explorateur scientifique et parapentiste. Pour sa série documentaire « Il faut sauver les Alpes », il parcourt les Alpes en parapente pour trouver des solutions pour une écologie positive. Diplômé de l’Ecole Polytechnique (Paris), de l’Ecole des Ponts et Chaussées, de l’Université Joseph Fourrier (Grenoble) en sciences du climat et Ingénieur du Corps des Ponts des Eaux et des Forêts, il s’est spécialisé dans les énergies renouvelables et les sciences du climat et de l’environnement. 

L'invité découverte : Inès Léraud, auteure de la BD "Algues vertes, l’Histoire interdite" 

Inès Léraud est journaliste indépendante, documentariste, auteure avec le dessinateur Pierre Van Hove de la BD « Algues vertes, l’Histoire interdite » (La revue dessinée/Delcourt).

Depuis 2015, Inès Léraud a mené une enquête sur l’agriculture et l’agroalimentaire breton. C’est par cette enquête qu’elle en est arrivée au scandale des algues vertes. : elle enquête sur ce sujet depuis 2016. Elle s'est installée dans un hameau du Finistère pendant 3 ans. Elle a réalisé une série de 22 épisodes « Journal breton – La fabrique du silence » pour l’émission « Les Pieds sur terre » sur France culture

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, sur le #LaTAC, et au 0145247000 nos invités répondent en direct à vos interrogations.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.