Le prix Nobel de chimie 2020 a été attribué à la Française Emmanuelle Charpentier et à l'américaine Jennifer Doudna pour le développement d'une méthode permettant de modifier le génome.

Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna tenant un modèle de "CRISPR-Cas9" en 2017
Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna tenant un modèle de "CRISPR-Cas9" en 2017 © AFP / Miho Takahashi / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Cette technique au nom compliqué, CRISPR Cas-9, est l'un des outils actuellement les plus pointus du génie génétique. 

La technique CRISPR/Cas9 s’utilise pour modifier le génome de nombreux types de cellules, tant chez les bactéries que chez les plantes ou chez les animaux, avec une facilité déconcertante. 

Le comité Nobel précise ainsi que "les ciseaux génétiques CRISPR / Cas9 ont révolutionné les sciences de la vie moléculaire, apporté de nouvelles opportunités pour la sélection végétale, contribué à la mise au point de thérapies anticancéreuses innovantes et pourraient permettre de guérir des maladies héréditaires".

Des milliers d’articles scientifiques ont déjà été publiés sur diverses applications de CRISPR. Et ce n’est que le début des avancées que va engendrer cet outil révolutionnaire… 

A l’occasion de la remise du Prix Nobel (cérémonie virtuelle cette année), nous reviendrons avec la microbiologiste Pascale Cossart sur cette découverte majeure et sur le parcours de la biologiste française Emmanuelle Charpentier… 

Réaction Emmanuelle Charpentier à l’annonce de Prix Nobel

14h30
Camille Crosnier ImgPal
Camille passe au vert
Camille passe au vert du jeudi 10 décembre 2020
Exporter
Les invités
  • Pascale CossartMicrobiologiste, professeur Institut Pasteur et secrétaire perpétuelle de l’académie des sciences
Les références
L'équipe
Thèmes associés