Depuis le mois de septembre, une partie des forêts australiennes sont en flammes, notamment dans les Nouvelles-Galles-du-Sud, au sud-est, mais aussi dans le Queensland, plus au nord, et dans l’Etat de Victoria, plus au sud.

Australie, l’enfer des incendies
Australie, l’enfer des incendies © AFP / SAEED KHAN

Invités du jour 

Avec des températures record —jusque 40°C—, une sécheresse récurrente depuis plus de vingt mois et des vents violents, un terrible cocktail s’est déversé sur les forêts, notamment d’Eucalyptus. Près de trente personnes sont décédées, et près d’un milliard de mammifères, oiseaux, et reptiles ont probablement été tués, révélait le chercheur australien Chris Dickman. Sur le terrain, les pompiers assistent souvent impuissants à l’hécatombe. Plus de huit millions d’hectares ont déjà brûlé, et l’été ne fait que commencer.

Thomas Curt est spécialistes des incendies forestiers à l’INRAE d’Aix-en-Provence, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.

"Les changements climatiques se traduisent par une augmentation des températures et de périodes de sécheresse plus longues qui vont induire une végétation plus combustible."  

Sébastien Lahaye coordonne des projets européens associant la recherche et les opérateurs de secours. Après avoir été sapeur-pompier pendant vingt ans, il a soutenu l’an dernier une  thèse de doctorat sur les grands feux européens et australiens, notamment dans les Nouvelles-Galles-du-Sud. 

Vos solutions pour la planète

Laetitia Dupé est designer et co-fondatrice de Tiny House Baluchon qui propose des petites maisons éco-conçues sur remorque.

La Tiny House est un mouvement né aux USA. Elles ont été construites d’abord comme un habitat d’urgence après l’ouragan Katerina et la crise des subprime pour reloger les gens qui n’avaient plus rien. Puis on a réquisitionné les besoins en logements et pourquoi ne pas vivre plus sobrement. C’est une véritable maison traditionnelle, de 20 mètres carré environ mais avec un jardin si on veut car on peut la déplacer !

Invitée découverte 

Les poissons clowns n’ont pas la capacité génétique de s’adapter aux modifications de leur environnement. C’est ce que viennent de démontrer des scientifiques du CNRS et leurs collègues australiens, saoudiens, chiliens et américains dans une étude, sans précédent pour le milieu sous-marin, à paraître le 26 novembre 2019 dans Ecology Letters

Nous en parlons avec Benoit Pujol chercheur CNRS au CRIOBE, laboratoire d'étude des récifs coralliens (il travaille plus spécifiquement sur l’adaptation) et Serge Planes directeur de recherche au CNRS etdirecteur scientifique de Tara Pacific.

Pour en savoir plus : 

Pour participer  

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.     

►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.