Aujourd'hui, la Voie lactée n'est plus visible pour plus d'un tiers de l'humanité. Quatre-vingt-trois pour cent de la population mondiale vit sous un ciel entaché de pollution lumineuse. Quelles sont les conséquences de cette perte d’obscurité ?

Le Pic du Midi de l'Observatoire de Bigorre
Le Pic du Midi de l'Observatoire de Bigorre © Getty / Christophe Lehenaff

L'invité du jour : Samuel Challéat

Chercheur en géographie environnementale, Samuel Challéat tient à entrer dans le sujet par le prisme de l'obscurité pour l'établir d'emblée comme une ressource essentielle. 

Dans son livre, Sauver la nuit, paru aux éditions Premier Parallèle,le géographe décrit les effets néfastes que la lumière artificielle a sur la santé des humains et des écosystèmes.

Pour aller plus loin : 

  • Concours villes et villages étoilés
  • L'événement Jour de la Nuit, le 12 octobre 2019 : Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé pour faire connaître le problème auprès du grand public. Au programme : balades nocturnes ; observation des étoiles ; sorties nature et extinctions des lumières.

Des solutions pour la planète : AgilCare construction 

Aline Maréchaux est architecte, engagée pour la planète, elle propose des constructions zéro déchet, un projet accompagné par l’incubateur Économie Circulaire de Paris&Co, elle a créé, avec son associé, AgilCare Construction.

Avec son associé, Aline Maréchaux cherche à utiliser des procédés vertueux dans la construction. Ils ont eu l’idée de faire de la construction en bois avec des petits éléments éco-conçus très performants, qui permettent de faire des projets responsables et zéro déchet. Ils pensent notamment en termes de bâtiments en bois, modulables, ré-agençables et remontables. 

L'invité découverte : Alex MC Lean

Ce militant écologiste américain, pilote d’avion et photographe est l'auteur de Impact, visions aériennes d’une zone assiégée avant la montée des eaux, paru aux éditions de La Découverte. Depuis longtemps, il s’attache à « communiquer sur la réalité de la crise climatique et sur ses causes probables », il a « passé sa vie à capturer les éléments constitutifs du changement climatique ».

L'objectif du livre est de montrer, via la photographie, l’urgence climatique afin de rendre compte de la montée des eaux, afin de faire prendre conscience de cet état de fait au public, de façon différente, sans discours.

La série de reportages de la Terre au Carré

Reportages de La Terre au Carré, signée Sandy Dauphin

Langouët : Le village breton laboratoire écologique

►►►Episode 4 : Langouët vise l'autonomie électrique 

Pour participer 

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000 nos invités répondent en direct à vos interrogations.

►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.