A Manille, l'éruption du volcan Taal est en cours. Plus de 2 000 personnes vivant sur l'île du volcan Taal ont été évacuées. Situé à 65 km au sud de Manille, ce volcan est l'un des plus actifs des Philippines.

L'éruption explosive imminente du volcan Taal à Manille
L'éruption explosive imminente du volcan Taal à Manille © AFP / Ted ALJIBE

Invité du jour

Patrick Allard est directeur de recherche CNRS émérite dans l'équipe Systèmes volcaniques de l'IPGP,  il est président de l'association internationale de volcanologie.

Le volcan Taal a craché dimanche des colonnes de cendres atteignant plus de 15 km de haut. Selon l'agence sismologique nationale sur place, "Une dangereuse éruption explosive est possible dans les heures ou les jours qui viennent".

Vos solutions pour la planète

Théo Desprez est designer. Avec Thibaut Uguen et Yann Louboutin, il a créé Fil & Fab, la première filière française de recyclage des filets de pêche, basée à Brest.

Les filets de pêche se trouvent en grande quantité sur les ports. Ce sont 800 tonnes de déchets par an sur le littoral français, dont 400 tonnes en Bretagne, qui sont brûlés, enfouis ou envoyés à l’étranger. Leur première année a été expérimentale. Leur objectif était de récupérer des filets de pêche et d’en faire des produits finis. Ils ont fait des tests et des prototypes pour faire de la feutrine, des dessous de verre et des espadrilles. 

Invité découverte 

«Main basse sur l'eau» le documentaire du journaliste Jérôme Fritel écrit avec Patrice des Mazery est « une investigation internationale sur la financiarisation de l’eau ». En de multiples endroits de la planète, l’eau est devenue un objet de spéculation. Après l’or et le pétrole, voici venu le temps de la ruée vers l’eau. Les populations augmentent, l’agriculture s’étend, ajoutez à cela, la pollution et le réchauffement climatique. De quoi attiser les convoitises des géants de la finance qui ont décidé de s’attaquer à ce secteur en y investissant des milliards d’euros.

Le prometteur marché de l’eau s’annonce comme le prochain casino mondial. Les géants de la finance se battent déjà pour s’emparer de ce nouvel "or bleu". 

Aujourd’hui, des banques et fonds de placements – Goldman Sachs, HSBC, UBS, Allianz, la Deutsche Bank ou la BNP – s’emploient à créer des marchés porteurs dans ce secteur et à spéculer, avec, étrangement, l’appui d’ONG écologistes. Lesquelles achètent de l’eau "pour la restituer à la nature", voyant dans ce nouvel ordre libéral un moyen de protéger l’environnement. En Australie, continent le plus chaud de la planète, cette marchandisation de l’eau a pourtant déjà acculé des fermiers à la faillite, au profit de l’agriculture industrielle, et la Californie imite ce modèle. Face à cette redoutable offensive, amorcée en Grande-Bretagne dès Thatcher, la résistance citoyenne s’organise pour défendre le droit à l’eau pour tous et sanctuariser cette ressource vitale limitée, dont dépendront 10 milliards d’habitants sur Terre à l’horizon 2050.

Le documentaire a été diffusé le 17 décembre sur Arte, et est disponible sur le site d’arte.tv jusqu’au 14 juin. 

Pour participer  

Réagissez, commentez et posez vos questions sur les réseaux sociaux, la page Facebook de l'émission, #LaTAC et @LaTacfi sur Twitter, et au 01 45 24 7000, nos invités répondent en direct à vos interrogations.     

►►► Envoyez-nous via les réseaux sociaux et par mail vos initiatives et vos projets pour l'environnement

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.