Le thon rouge est un poisson migrateur encore mystérieux pour les scientifiques : on sait qu'il peut peser jusqu'à 600 kgs, mesurer 3 mètres et peut vivre 40 ans. Grâce à des marqueurs électroniques placés sur un individu, on sait désormais qu'il traverse deux fois l’Atlantique en un an et revient en Méditerranée.

En 2019, des chercheurs de l'Ifremer ont lancé une campagne de marquage innovante sur des thons rouges pour découvrir les clés de leur comportement migratoire et les conditions environnementales qui jalonnent leur périple.

Les projets FishNChip et Popstar, campagnes de marquage de thons rouges,   ont permis de suivre quelques individus tout au long de leur migration grâce à des balises posées sur leur dos. Cela pour savoir et comprendre savoir à quel moment et quel endroit le poisson migre, se nourrit, se reproduit. Pop-up est le nom de la technique, qui consiste à installer sur un poisson un marqueur équipé de capteurs de pression, de lumière et de température, qui se détache au bout d’un certain temps, remonte à la surface et envoie les données récoltées au satellite Argos.

Grâce à cet équipement , les scientifiques ont pu constater qu'un des thons marqués a quitté la Méditerranée, nagé vers la Norvège , traversé l'Atlantique, avec petit détour vers le Canada et est revenu au bout d'un an en Méditerranée. On sait aussi grâce aux mesures de pression enregistrées que cet individu plonge à près de 1000 mètres.

avec Tristan Rouyer, chercheur  au sein du Laboratoire Halieutique Méditerranée de l’ Ifremer. 

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés