La biorégion a fait son chemin auprès des penseurs de la ville et des territoires, elle se présente comme une alternative dans la façon de penser et d'habiter les territoires en prenant en compte les composantes morphologiques et écologiques des territoires et en s'émancipant des limites administratives.

La biorégion : un moyen de penser autrement les manières d'habiter les territoires en adoptant un regard géographique inclusif
La biorégion : un moyen de penser autrement les manières d'habiter les territoires en adoptant un regard géographique inclusif © Getty / Fuse

La biorégion est définie par le philosophe Thierry Paquot comme la mise en interrelation de tout ce qui est constitutif d’un territoire ( habitants, conditions géographiques, climatiques, écologiques...) elle n’est pas une dimension administrative.

Le biorégionalisme propose un véritable changement de paradigme qui s’oppose à notre rapport actuel au territoire. Alors que nous entretenons un lien arbitraire qui consiste à circonscrire le fonctionnement territorial aux métropoles et à des limites administratives, la biorégion a pour vocation de miser sur l’interrelation entre les composantes géographiques, hydrologiques, morphologiques et le vivant d’un territoire et l’Homme.

On en parle avec Perrine Michon, maîtresse de conférences en géographie à l’université de paris Est Créteil et chargée de mission à l’Académie des sciences morales et politique.

Thierry Paquot, philosophe et professeur émérite à l'Institut d'urbanisme de Paris, présente “Ecologie des territoires” ouvrage collectif sous la direction de Thierry Paquot aux éditions Terre Urbaine. Il est aussi auteur de “Mesures et démesures des villes” paru chez CNRS éditions en 2020 

Les invités
  • Thierry PaquotPhilosophe et professeur émérite à l'Institut d'urbanisme de Paris
  • Perrine Michonmaîtresse de conférence en géographie à l'Université Paris Est Créteil
Programmation musicale
L'équipe